Nos conseils pour une veille concurrentielle efficace

Toute entreprise, quelle que soit sa taille ou son domaine d’activité se doit d’effectuer en permanence une veille concurrentielle.

Se tenir informé de ce qui se passe chez vos concurrents est essentiel pour ne pas passer à côté d’un élément marquant qui bouleverse le secteur d’activité de votre TPE/PME.

Jusqu’alors, peut-être vous contentiez-vous de recenser les plaquettes commerciales de vos concurrents, leurs différents supports promotionnels, leurs tarifs…

Mais à l’heure d’Internet, cela bouge sans cesse et vous devez adapter votre veille à ce nouveau rythme de publication.

Voici quelques conseils pour assurer une veille concurrentielle efficace et rester au top.

Veille concurrentielle ?

C’est le fait de savoir ce qui se dit ou se fait dans votre secteur d’activité. La veille concurrentielle est primordiale pour toute entreprise, en particulier pour les TPE/PME.

En effet, dans le cas des entreprises de proximité comme la vôtre, bien connaître ses concurrents, comprendre les tenants et les aboutissants de son marché, rester à l’affut des dernières tendances, analyser les succès et les échecs des autres sociétés…

Tout cela peut s’avérer très instructif pour éviter de retomber dans les mêmes pièges.

L’autre avantage de la veille concurrentielle est de vous permettre en tant que chef d’entreprise de voir venir les tendances, les nouveaux produits à envisager, les nouveaux services à proposer pour rester à la pointe de votre activité.

En bref, prendre les bonnes décisions en avance.

Internet, source de contenu

Avec l’avènement d’Internet, toute entreprise se doit d’être représentée en ligne par un site ou un blog.

Il devient donc beaucoup plus facile d’avoir accès aux données de chaque entreprise afin d’effectuer votre veille concurrentielle.

Paradoxalement, vous courrez parfois le risque de vous retrouver noyé sous une multitude d’informations n’ayant aucun intérêt pour votre TPE/PME.

Il vous faudra donc vous armer de patience, mais également de persévérance et de logique pour ne garder que les informations pertinentes et utiles à votre veille.

Du temps, de la patience

Comme nous l’indiquions précédemment, la veille concurrentielle implique que vous y passiez du temps.

Il vous faudra donc prévoir dans vos agendas, un temps à attribuer à la surveillance de votre secteur.

C’est pour ainsi dire, votre unique chance de garder une longueur d’avance sur vos concurrents et ne pas rester à la traîne.

En effet, en passant à côté d’une nouveauté exclusive dans votre secteur, votre entreprise risquerait de se retrouver dépassée par les événements et cela laisserait le champ libre à vos concurrents pour vous soustraire certains de vos clients.

Autant vous éviter le pire en gardant un œil ouvert et affuté sur ce qui se passe sur la toile.

Astuces 

Il peut être intéressant pour vous de suivre des magazines professionnels, des blogs d’experts.

Les réseaux sociaux : véritable mine d’or

Bien évidemment, l’un des plus grands outils de votre veille concurrentielle réside dans les réseaux sociaux.

Abonnez-vous et suivez de près les acteurs les plus influents de votre secteur, surveillez les publications de vos concurrents les plus proches.

Grâce aux réseaux sociaux, vous aurez en temps réels accès aux nouveautés proposées par la concurrence.

De quoi vous faire gagner un temps certain et vous éviter de longues recherches fastidieuses.

Que faut-il analyser ?

Faites le point et restez attentif aux campagnes promotionnelles en cours, aux nouveaux services ou produits arrivés chez vos concurrents.

Regardez comment ils s’adressent à leurs clients, les fonctionnalités de leurs sites.

À vous de rester vigilant afin de rester compétitif !

 


Le Mémo

Gardez un œil sur vos concurrents les plus dangereux. Ce sont eux vos plus gros adversaires.

Le contenu de votre site doit-il être uniquement professionnel ?

Vous avez une TPE/PME, vous avez un site, un blog et vous êtes présents sur les réseaux sociaux.

Mais si les idées des premières publications vous viennent rapidement, gérer et assurer la suite de vos publications sur l’ensemble de vos supports Internet peut rapidement devenir un véritable casse-tête.

De nombreuses questions se posent alors : devez-vous poster uniquement sur votre entreprise et votre activité ? Pouvez-vous étendre les thématiques de vos publications à l’ensemble de votre secteur d’activité ? Jusqu’où pouvez-vous diversifier votre contenu ?

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre par le biais de cet article.

Avant toute chose

Il vous faut garder en tête que posséder un blog qui tient la route, c’est-à-dire qui engendre un certain nombres de lectures, de passage sur votre site, nécessite une chose : du temps.

Si vous n’êtes pas prêt à vous investir un peu dans la rédaction de vos publications et la recherche de contenu, tous vos efforts ne serviront à rien.

Il est donc impératif pour que votre site, blog ou autre soit visible sur la toile, d’y accorder au moins 30 minutes par semaine.

Avez-vous défini vos objectifs ?

Quels sont véritablement les objectifs de votre site ?

Avez-vous envie qu’il ne serve qu’à présenter votre entreprise, ou souhaitez-vous qu’il apporte également conseils et astuces à vos clients, une aide dans leur choix de produits ?

Bien réfléchir en amont à vos objectifs vous permettra d’établir le champ de rayonnement des thématiques de votre site.

Ainsi, si vous souhaitez apporter des conseils malins à vos prospects, vous pourrez davantage partager des vidéos de vos confrères sur votre blog afin de leur permettre d’en savoir plus sur le test d’un produit, ou leur apprendre comment se servir de l’un des produits récemment acheté chez vous.

À vous donc de définir soigneusement les ambitions que vous souhaitez mettre en place dans votre site.

Présentez-vous comme un spécialiste de votre secteur

Nous préconisons bien souvent d’étendre votre contenu à l’ensemble de l’activité de votre TPE/PME, de votre secteur.

En effet, vous pourrez ainsi vous placer en tant que véritable spécialiste de votre activité, se tenant toujours à la pointe de ce qui se fait dans votre secteur.

Nouveautés, produits innovants, nouveau savoir-faire… N’hésitez pas à présenter vos nouvelles prestations et services à vos clients.

Montrez-leur que votre entreprise évolue, se tient à la pointe.

Pour cela, vous serez dans l’obligation d’étendre votre contenu à votre secteur d’activité pour témoigner de votre veille.

Nos conseils

Restez en permanence à l’affût des nouveautés de votre secteur d’activité.

Passez en revue les meilleurs sites ou blogs traitant de votre activité, suivez-les de façon régulière, abonnez-vous aux comptes Twitter, Facebook ou LinkedIn des acteurs référents de votre domaine afin de ne rien rater des toutes dernières nouveautés.

Gardez également un œil ouvert sur ce qui se passe à l’étranger.

Évitez la promotion à tout va

Certes votre site a pour vocation de faire connaître votre entreprise, de la promouvoir.

Mais ne vous servez pas de ce dernier dans l’unique but de mettre en avant vos promotions et offres exclusives.

Variez les plaisirs, offrez du contenu divers aux internautes, qui suivront plus assidument vos publications si elles ne sont pas uniquement promotionnelles, mais peuvent leur apporter un « petit plus ».

En conclusion

Oui, le contenu de votre site se doit de rester professionnel mais peut s’étendre à l’ensemble de votre secteur d’activité en parlant non pas uniquement de vous et de votre entreprise, mais également des nouveautés de votre domaine d’activité.

 


Le Mémo

Restez en veille permanente pour faire de votre TPE/PME une spécialiste de votre secteur.

5 règles pour rédiger un contenu pertinent

Nous n’avons de cesse de l’évoquer, l’importance du contenu est essentielle pour être visible sur la toile.

Rédiger des articles, étoffer ses publications, choisir les bonnes thématiques, les bons termes… Tout cela peut s’avérer complexe si l’on n’est pas suffisamment préparé.

La pertinence d’un contenu est si importante que l’écrivain George Orwell a d’ailleurs consacré un livre à ce sujet en énonçant les 5 règles pour une écriture efficace.

Bien que publié en 1946, ses conseils ne cessent de s’appliquer aujourd’hui encore sur les réseaux sociaux et autres blogs.

C’est armé de ces recommandations que nous vous dévoilons les 5 règles d’or d’un contenu pertinent pour séduire et captiver votre auditoire, c’est-à-dire, vos prospects.

1 / N’utilisez pas de métaphore

En d’autre termes, n’essayez pas de faire dans de la grande littérature en optant pour des phrases interminables et alambiquées.

Restez concret, simple, n’employez pas d’images trop tirées par les cheveux mais préférez plutôt des exemples précis, qui parleront davantage à vos lecteurs.

De plus, se plonger dans l’univers de la métaphore peut vous faire glisser lentement vers un contenu lourd et pesant. De quoi repousser les nouveaux lecteurs.

Soyez donc léger, simple et privilégiez les phrases courtes.

2/ N’écrivez jamais un mot long si un mot court peut faire l’affaire

Pour les mêmes raisons évoquées dans la première de ces règles, l’internaute pourra juger pédant un contenu n’employant que des termes longs. Un risque de plus de le faire fuir sans qu’il poursuive la lecture de votre article.

Il est ainsi préférable de vous exprimer naturellement, en vous approchant le plus possible d’un langage courant, sans tomber cependant dans le piège du langage parlé.

De ce fait, favorisez toujours un terme que vous auriez employé dans une conversation avec l’un de vos clients, plutôt qu’un terme que vous auriez insérez dans un courrier.

Internet est un lieu pour développer la proximité avec vos clients potentiels. Leur parler simplement, avec des mots concis et courant vous y aidera grandement.

3/ S’il est possible de supprimer un mot, supprimez-le

Rappelez-vous, l’internaute est pressé. Il cherche à avoir les réponses à ses questions le plus rapidement possible.

Plus votre article sera concis et efficace, plus vous aurez de chances qu’il soit lu par le plus grand nombre.

Evitez donc de multipliez les mots à tout va s’ils ne sont pas justifiés.

Mieux vaut choisir les bons termes, qui seront bien plus efficaces qu’un long discours brodé pour meubler.

Notre conseil : Structurez votre contenu, en jouant avec les titres, les sous titres, utilisez les paragraphes… Ils donneront une visibilité à votre contenu et guideront les lecteurs facilement.

4/ N’utilisez jamais la forme passive si vous pouvez, utilisez la forme active

Adressez-vous directement à vos lecteurs.

Ils se sentiront davantage impliqués dans votre discours et se sentiront concernés par votre publication.

Évitez également les doubles négations qui demandent un effort supplémentaire de réflexion pour un effet grammatical lourd et confus.

5/ N’employez jamais un terme scientifique ou complexe si vous connaissez son équivalent en langage de tous les jours.

Là encore, le maître-mot est la simplicité. Vos lecteurs se lasseront très rapidement si vous les noyez dans un flot de termes qui ne leur parlent pas, qu’ils ne connaissent pas.

Imaginez-vous face à un article où les termes censés vous apporter une explication efficace, vous sont inconnus et vous obligent à regarder dans un dictionnaire.

Vous en conviendrez, cela n’est pas bon pour fidéliser vos lecteurs et leur donner envie de lire la suite de votre article, ou pire, vos prochains articles.

Autant donc les ménager et leur faciliter la lecture de vos publications.

 

 


Le Mémo

  • Une thématique par article
  • Des mots simples
  • Ajoutez des illustrations
  • Surveillez vos fautes d’orthographes

Augmenter votre visibilité grâce au partenariat en ligne

Pour être visible sur la toile, il faut être bien référencé. Nous avons déjà évoqué dans différents articles, l’importance de soigner son SEO (appelé aussi référencement naturel), et l’intérêt d’investir parfois dans certains outils payants d’aide au référencement.

Mais à l’heure actuelle, un référencement « on page », c’est- à-dire, par le contenu ne suffit plus.

Pour augmenter vos chances de sortir du lot, d’être visible sur le web, il vous faudra plonger dans l’océan du partenariat en ligne, appelé plus communément : linkbuilding.

Nous détaillons ici comment ne pas vous y perdre, et quelles sont les bonnes connexions à établir.

Le linkbuilding, qu’est-ce que c’est ?

Le linkbuilding, ou net-linking, est le terme employé pour définir les liens externes renvoyant d’un site vers un autre.

C’est en fait un procédé très simple qui consiste à être jugé pertinent par les robots de Google car d’autres sites renvoient au vôtre.

En clair, il s’agit en quelque sorte de partenariat en ligne avec d’autres sites, afin qu’ils insèrent un lien renvoyant directement sur votre site ou sur l’une de vos publications.

Dans un secteur compétitif, saturé par les mots-clés récurrents, le linkbuilding peut s’avérer très efficaces pour accroitre votre référencement et donc, votre visibilité.

Les choses à savoir avant de commencer

Pour réussir son linkbuilding, il faut comprendre le principe de back-link.

Le back-link est un lien texte renvoyant directement sur un site, en l’occurrence le vôtre.

C’est ce fameux back-link que les robots de Google vont repérer.

Pour faire simple, lors d’une recherche avec un mot-clé, les robots vont scanner parmi les réponses, le lien (back-link) qui aura le plus de renvois.

Cela peut s’apparenter à un vote du lien le plus populaire.

Ainsi, plus vous aurez de sites renvoyant sur le vôtre, plus vous aurez de chances d’optimiser votre visibilité.

Attention cependant. Si vous pensez qu’il suffit de figurer sur divers sites pour augmenter votre référencement, cela peut s’avérer faux. Il faut que ce soit des sites de bonne qualité, ceux qui génèrent des vues et que les robots de Google considèrent comme étant pertinents.

Vérifiez donc que le site sur lequel vous souhaitez être mentionné actualise régulièrement son contenu et soit correctement référencé.

Comment faire ?

Vous pouvez contacter des blogueurs qui sont suivis par de nombreux abonnés. En relayant votre site, l’un de vos articles ou encore l’un de vos produits ou services, vous avez l’assurance d’être visible auprès de leurs abonnés, mais également auprès des robots Google qui jugeront le contenu de ce blog pertinent car suivi par de nombreux internautes..

Inscrivez-vous sur des annuaires en ligne. L’idée est simple : ces sites sont conçus pour référencer différentes entreprises et par la même occasion, les liens de leurs sites. Une reflexe à avoir dès lors que vous souhaitez commencer à accroitre votre visibilité.

L’une des tendances récurrente consiste à échanger des liens. Une sorte d’échange de bons procédés.

Le principe est d’insérer le lien d’un site partenaire en échange de quoi, un lien renvoyant vers le site de votre entreprise sera intégré au sien.

Méthode à manier avec précaution car peu appréciée par les robots de Google. La réciprocité d’un lien lui fait perdre de la valeur.

Vous pouvez également acheter des liens. Pour cette méthode, il est préférable de passer par un spécialiste du linkbuilding et de la stratégie digitale.

Les réseaux sociaux

Bien évidemment apparaître et sur les réseaux sociaux est impératif.

Plus vos posts seront partagés, plus de liens renvoyant vers vos articles ou votre site seront partagés.

 

À noter

Communiqués de presse, forums, annuaires, blogs, commentaires, réseaux sociaux …

Diversifiez vos liens, faites en sortes de figurer sur divers sites. Variez donc les sources.


Le Mémo :

Si votre contenu est pertinent et soigné, des sites partenaires renverront naturellement vers votre site. D’où l’importance de ne pas négliger vos publications
Image : Conçu par Freepik

Site e-commerce ou marketplace : quelle solution choisir ?

Vous souhaitez lancer votre entreprise dans la vente en ligne afin d’augmenter votre notoriété et vos ventes.

Mais avant de vous précipiter sur la première plateforme venue, il vous faut comprendre les solutions e-commerce existantes afin de choisir au mieux celle qui vous conviendra.

Site e-commerce sur-mesure ou marketplace, quel sera votre choix ?

 Avant de commencer

Il vous faut savoir que pour vendre en ligne vos produits ou services, il vous faut une plateforme dédiée, en d’autres termes, un endroit où vendre en ligne, qui hébergera vos commandes et le paiement de ces dernières.

Qu’importe la solution choisie, certains critères doivent être respectés pour garantir le bon fonctionnement de votre projet.

La sécurité : l’un des critères essentiel aux yeux de l’internaute est la sécurité lors du paiement. Assurez-vous donc d’avoir une plateforme 100% sécurisée afin de rassurer et protéger vos clients.

Un site optimisé : il sera le garant de la réussite de votre projet. Préférez un site au temps de chargement court, à l’ergonomie soignée pour séduire vos clients.

Le site e-commerce sur-mesure

Nous l’avons déjà abordé dans différents articles, la création d’une plateforme de vente en ligne sur-mesure dispose de plusieurs avantages.

Tout d’abord, faire appel à un professionnel pour concevoir et développer sa propre plateforme e-commerce est l’assurance d’avoir un site qui ne ressemble qu’au vôtre, personnalisable à souhait, mais surtout, cohérent avec vos produits et services vendus.

Attention toutefois car cela implique de faire appel à un spécialiste afin de sécuriser les transactions et garantir un espace sécurisé à vos clients.

Les plus : une personnalisation totale, le respect de votre charte graphique

Les moins : un coût élevé, un délai de mise en ligne conséquent.

La marketplace (ou place de marché e-commerce)

Ce mot qui peut sembler complexe n’est en fait qu’un terme désignant une plateforme de vente en ligne déjà existante, gérée par un tiers, sur laquelle vous n’aurez qu’à créer un compte pour avoir votre propre vitrine online.

C’est le cas notamment de sites comme Amazon, Ebay, Rue du Commerce, Priceminister… La liste peut s’étoffer rapidement.

Le principe est simple, moyennant une commission sur chacune de vos ventes, le site héberge et met à disposition les outils nécessaires à votre vitrine e-commerce.

Vous n’avez donc plus à vous soucier de la sécurité du paiement, de la gestion de l’hébergement ou autre, car c’est le site lui-même qui gère pour vous.

De plus, la marketplace vous permet de toucher un public large. Bien souvent, cela peut multiplier vos ventes.

Si les atouts sont nombreux, sachez tout de même que vous devrez respecter les contraintes techniques de la plateforme choisie, ce qui peut limiter votre créativité concernant l’aspect visuel de votre e-boutique.

Les plus : Facilité de gestion et de mise en ligne, une large visibilité.

Les moins : une commission sur chacune de vos ventes, des contraintes techniques à respecter.

 

À noter 

Généralement, les commissions des marketplaces s’élèvent aux alentours de 10 à 15 % des recettes.

 


Le Mémo

Commissions sur les ventes ou investissement de départ, à vous de choisir.

Si vous optez pour un site e-commerce, gardez en tête que pas de commissions et donc pas de frais.

Comment mesurer l’audience de votre site Internet ?

Si vous avez décidé de créer le site Internet de votre TPE/PME, vous aviez de bonnes raisons : développer la notoriété de votre entreprise et accroitre le nombre de vos clients.

Aussi, il est essentiel de mesurer l’audience de votre site Internet, c’est-à-dire, le nombre de visites journalières qu’il engendre, qui sont vos visiteurs, quelles pages regardent-ils le plus…

Rappelez-vous, plus votre site sera visité, plus vous augmentez vos chances de transformer les internautes en nouveaux clients.

Voici donc les clés pour mesurer et interpréter correctement vos indicateurs d’audiences et bien connaître la fréquentation de votre site.

Quels outils ?

Il existe 3 types d’outils pour mesurer l’audience de votre site Internet.

Les fichiers Logs : ce sont de petits fichiers stockés par votre serveur web. L’exploitation de ces journaux par un outil spécifique est capable de vous renseigner efficacement sur les différentes activités de votre site et la fréquentation.

Le développement d’un système sur-mesure : cet outil permet de stocker sur votre serveur diverses informations sur les internautes afin de pouvoir les exploiter ultérieurement.

Attention néanmoins, si le site suscite un trop grand nombre de visites, le stockage peut rapidement être saturé.

Le service de mesure d’audience : il s’agit ici d’insérer des marqueurs (appelées également « tag ») dans chaque page de votre site, permettant ainsi au service de mesure de trafic de collecter et stocker les données sur votre serveur.
Le professionnel auquel vous ferez appel vous présentera alors les différentes statistiques.

 Comment y voir plus clair ?

Lorsque vous tentez d’analyser votre audience, il est important d’étudier vos différentes données.

Le nombre de pages vues, le taux de transformation vous permettent de voir si votre site est efficace, si l’action que vous souhaitez qu’ils effectuent est correctement indiquée.

Le temps de session, vous permettra de déterminer si votre contenu est intéressant aux yeux des internautes.

En effet, si l’internaute ne passe que quelques secondes sur votre site, cela signifie qu’il n’a pas trouvé l’information recherchée ou que votre site n’a pas su capter son attention.

À contrario, une session de quelques minutes, peut signifier que l’internaute a apprécié votre contenu et a souhaité en savoir plus.

Vous avez dit Google Analytics ?

Il est l’un des outils les plus connus sur la toile pour mesurer l’audience et la fréquentation d’un site.

Simple d’utilisation et gratuit, il vous permet de configurer de nombreux paramètres à condition d’y accorder quelques minutes.

Il suffit pour cela, d’intégrer Google Analytics à votre site et vos statistiques apparaitront dans votre compte Google Analytics.

Les termes à comprendre

Peu importe l’outil de mesure d’audience choisi, il y a de grandes chances que certaines terminologies ou mots employés vous soient inconnus. Voici donc les termes qui vous deviendront bientôt familier.

Page vue : est appelée ainsi toute page intégralement chargée par l’internaute suite à un clic.

Session : c’est le temps de consultation de votre visiteur sur votre site, sans interruption.

Visite : comme son nom l’indique, ce terme désigne une consultation de votre site à chaque session, peu importe la durée.

Visiteur : il s’agit ici du nombre d’internautes qui se rendent sur votre site.

Taux de rebond : cela correspond au nombre de visiteurs ayant visité une page de votre site et ayant quitté votre site sans consulter d’autres pages.

Taux de transformation : il s’agit là du pourcentage de visiteurs ayant effectué une action sur votre site : demande de devis, achat en ligne, prise de RDV…

 

 


Le Mémo

Le nombre de visites et le taux de transformation sont les deux mesures essentielles

 

 

Image : Conçu par Freepik

Les SMS : nouvel outil de communication pour votre entreprise ?

Avec l’explosion des smartphones, les utilisateurs de navigation mobile, appelés aussi les mobinautes, emploient leur téléphone pour effectuer des recherches, se repérer, mais également pour faire des achats, directement via leur appareil mobile.

De là à être tenté de communiquer avec votre cible en les atteignant sur leur téléphone, il n’y a qu’un pas.
Si l’idée est séduisante de prime abord, il vous faudra toutefois respecter des règles succinctes afin d’optimiser votre communication par SMS.

Le SMS, qu’est ce que c’est ?

Bien sûr, vous avez déjà entendu à maintes reprises parler de ces messages envoyés depuis les appareils mobiles.
Peu coûteux et immédiats, les SMS peuvent être efficaces dans le cadre d’une campagne marketing.
En effet, 90% des SMS sont lus dans les 10 minutes suivant leur réception. Autant dire, quasiment instantanément.

 Qui joindre ?

Aussi évident soit-il, pour envoyer des SMS, il vous faut tout d’abord les numéros de téléphones portables de vos clients.
Tentez donc de les inciter à laisser leurs coordonnées lors de leurs achats en magasins ou en ligne. À vous de trouver le meilleur moyen pour récolter leurs numéros.
Vous pouvez leur proposer de s’inscrire à un jeu concours organisé par vos soins, en laissant leur numéro de portable.

Vous pouvez également opter pour la location de base de données. Cette solution est en général assez onéreuse mais peut vous permettre d’accéder à une large base de prospects, autant de nouveaux clients potentiels.
Si vous choisissez cette option, soyez réalistes et louez une base de données adaptée à vos besoins réels.
Inutile par exemple, de louer une base de numéros de téléphone portable regroupant toute la France, si votre entreprise n’intervient qu’en région parisienne.

 Important

Comme pour l’envoi de newsletter, vous devez vous assurer que vos clients aient bien donné leur accord pour être contacté par SMS, c’est ce qu’on appelle un « opt-in ».

Comment communiquer ?

Il vous faudra faire preuve d’imagination pour être aussi efficace que concis. Si le SMS est un bon moyen de séduire votre prospect et de l’inciter à agir soit en se rendant sur votre site, soit directement en magasin, gardez en tête qu’un message trop long, désintéressera votre cible.
Allez donc directement à l’essentiel, de façon claire et simple. Choisissez les bons mots-clés pour susciter l’intérêt de vos clients.

 À noter

Si auparavant, les SMS étaient limités à 160 caractères, aujourd’hui vous avez la possibilité d’envoyer des messages plus longs. Méfiance donc car la tentation de sauter sur cette occasion afin d’envoyer du contenu plus conséquent peut être grande.

 Pourquoi communiquer ?

Si vous pouvez utiliser l’envoi de SMS pour une campagne promotionnelle, songez également au suivi des commandes ou au service après-vente.
Par exemple, pour alerter de l’expédition d’un colis, ou de la réception en boutique d’une commande.

De plus, l’envoi de SMS renvoie à votre clientèle l’image d’une entreprise moderne et dynamique.

Quand communiquer ?

Bien qu’il n’y ait pas de règle définie, veillez à ne pas inonder votre clientèle avec des SMS envoyés à tout va.
Pensez à les contacter lors du lancement d’un de vos nouveaux services, ou lors de l’arrivée de nouveaux produits. Proposez-leur des réductions exclusives lors d’événements particuliers.

 Rappel

La loi implique que les envois de SMS à caractère promotionnel soient uniquement entre 8h et 20h en semaine et 8h à 12h les samedi, sauf les jours fériés.

 Un média efficace !

Jusqu’à 33% des clients sollicités par SMS se déplacent et achètent en magasin, soit près d’1 tiers de vos prospects.

Conclusion

Pour une entreprise comme la vôtre, communiquer par SMS vous permet de créer un lien de proximité et d’atteindre vos clients directement sur le support de communication le plus efficace.
Les bonnes recettes d’une campagne SMS efficace : un message court, concis et ciblé.


Le Mémo

66 millions de mobiles en France

 

(source : TNS Sofres 2011)

YouTube : nos conseils pour faire connaître votre entreprise.

Si vous souhaitez faire connaître votre entreprise, Internet est un bon outil.
Certains sites comme YouTube peuvent vous permettre de réellement accroitre la notoriété de votre TPE/PME.
Mais attention à ne pas faire n’importe quoi sous peine de décrédibiliser votre entreprise.
Voici certains principes de base à respecter pour faire de votre vidéo d’entreprise, un véritable faire-valoir.

YouTube, générateur de trafic

Avant toute chose, il vous connaître l’intérêt de YouTube pour votre entreprise.
Ce célèbre site de vidéos possède un fort potentiel en apport de trafic. En d’autres termes, avoir une vidéo sur YouTube peut inciter de nombreux internautes à se rendre sur le site de votre entreprise.
D’après une récente enquête de Google, en partenariat avec Ipsos, 4 utilisateurs sur 10 ont déjà effectué une action après avoir vu une publicité sur la plateforme : recherche d’informations, visite du site de l’annonceur…

À noter

YouTube engendre plus de 4 milliards de vues par jour (Source : We Are Social)
En France, sur plus de 1 500 personnes, de 13 à 64 ans, interrogées : 70% ont déclaré utiliser YouTube (Source : Ipsos)

Créer sa page

Première étape pour vous lancer sur YouTube: créer la page de votre entreprise. Cela peut paraître évident, mais il vous faudra soigner votre page de présentation.

Rassurez-vous, le site dispose d’une version française, vous n’aurez donc qu’à suivre les instructions pour commencer l’expérience.

Prenez le temps de choisir correctement votre nom de page. Il doit être représentatif de votre entreprise et de votre contenu.

Une fois vos vidéos réalisées, il ne vous restera plus qu’à les poster en suivant les instructions du site.

Créez votre page en vous connectant ici

À noter

YouTube vous permet d’avoir une analyse sur votre contenu. Vous pourrez ainsi voir combien de personnes ont vu votre vidéo, quelle est votre vidéo la plus populaire, mais également obtenir des données telles que l’âge et la localisation des internautes…

Quelles vidéos ?

Utilisez YouTube pour promouvoir vos nouveaux produits ou services, réalisez une vidéo d’entreprise présentant vos services, votre secteur, vos atouts.

Par exemple, si vous êtes restaurateur, montrez à vos clients à quoi ressemble votre restaurant, montrez-leur vos plus belles créations.
Si vous êtes fleuriste, présentez vos plus belles compositions.

N’hésitez pas, si vous avez des collaborateurs, à les filmer. Cela humanise votre discours et favorise la proximité.

L’idée est ici de donner envie aux internautes de se rendre sur votre site afin d’y trouver les informations nécessaire pour passer à l’acte, c’est-à-dire, faire appel à vos services ou venir chez vous.
Il vous faut donc séduire vos prospects à travers de jolies images, mettant en valeurs votre savoir-faire.

Vous pouvez également réaliser des interviews de vous-même en tant que chef d’entreprise, ou de vos clients satisfaits. Demandez-leur par exemple, pourquoi ils recommanderaient votre entreprise plutôt qu’une autre.

Enfin, vous avez la possibilité de réaliser des vidéos explicatives. Donnez quelques conseils pratiques à vos prospects. Cela créera un lien de proximité et de confiance.

À noter

Privilégiez des vidéos courtes, ne dépassant pas les 2 minutes. Les internautes sont très sollicités et il est difficile de capter leur attention plus longtemps.
Concevez votre vidéo comme un article de votre blog : court, concis et pertinent.

Les pièges à éviter

Comme nous l’évoquions plus haut, il est indispensable de séduire par le biais de belles images. Bannissez donc les vidéos en basse définition, pixélisées au possible.
Elles ne feront que ternir votre image en donnant l’impression d’une entreprise dépassée, démodée.

Soignez également les angles de prise de vues, ainsi que l’éclairage. Une vidéo trop sombre, ne mettra pas en valeur vos produits.

Attention, si la qualité et la réalisation de la vidéo sont essentielles, ne négligez pas la bande son. Méfiance donc face aux bruits extérieurs tels que le vent, la circulation, un téléphone qui sonne en arrière-plan…
Vous pouvez bien entendu utiliser de la musique pour dynamiser votre vidéo, mais veillez à vous renseigner sur les droits d’auteurs.
Attention au droit d’auteur des bandes sons et images. Pour plus de sérénité, faire appel à un professionnel vous fera gagner du temps en vous assurant une prestation de qualité, à même de valoriser votre entreprise auprès de vos clients potentiels.

Astuces

N’hésitez pas à suivre les pages YouTube d’autres experts du secteur et à leur proposer de vous suivre en retour. Commentez leurs vidéos.
Plus vous aurez de followers, de fans, plus vous aurez de chance d’être vu.

Bien évidemment, partager vos nouvelles vidéos via les réseaux sociaux.


 Le Mémo

Montrez votre expertise !
N’hésitez pas à mentionner votre page YouTube sur l’ensemble de vos supports : factures, cartes de visites, site Internet…

Les annuaires locaux, une mine d’or pour votre entreprise

Pour une TPE/PME, la concurrence est souvent rude. Pour sortir du lot, votre entreprise doit miser sur la clientèle de proximité, c’est-à-dire, la clientèle locale.
Bien souvent, vos prospects cherchent à prendre contact avec une entreprise proche géographiquement de leurs besoins.

C’est pourquoi il est essentiel de miser sur les annuaires locaux pour optimiser de façon considérable votre notoriété et votre référencement.

La géolocalisation, un reflexe

Arrêtez-vous un instant et mettez-vous à la place de vos prospects.
Vous avez un besoin dans de courts délais. Votre premier reflexe est de consulter un annuaire local pour trouver l’entreprise de proximité qui répondra à vos attentes

Ainsi par exemple, si vous habitez Brest et que vous êtes à la recherche d’un plombier pour réparer une fuite chez vous, vous aurez tendance à taper sur un moteur de recherche comme Google, « plombier Brest ».

Vous l’aurez compris à travers cet exemple, qu’il soit en ligne ou papier, l’annuaire local est donc un passage obligatoire si vous voulez figurer parmi les propositions faites à vos prospects.

S’il existe une multitude d’annuaires locaux en ligne, vous n’avez bien sûr pas besoin de figurer dans chacun d’entre eux.

Non, votre objectif est de paraître dans les annuaires locaux que sélectionneront vos clients potentiels lors de leurs recherches.

Ainsi, rien ne sert de figurer dans l’annuaire local de la région PACA, si votre entreprise n’intervient qu’à Brest et ses environs.

Les annuaires locaux en ligne

Sur la toile, la géolocalisation est primordiale pour des entreprises comme la vôtre.
De nombreux sites de référencement d’entreprises de proximité comme les pages jaunes, La Poste, Yelp, Yahoo local, tripadvisor, etc… sont à votre disposition pour assurer votre référencement en ligne.

Ne négligez pas également les sites communautaires, ils permettent aux internautes de donner leur avis sur différents établissements, ce qui peut vous permettre de gagner en notoriété et en visibilité.

Sachez que les robots Google scannent régulièrement ces bases de données et considèreront que vous êtes une entreprise sérieuse et pertinente si tant est que vous paraissiez dans ces diverses plateformes.

Mettez à jour vos informations

Quel que soit l’annuaire local dans lequel vous figurez, veillez à maintenir vos informations à jour en temps réel.
Vérifiez vos coordonnées, votre adresse mail, vos horaires, votre numéro de téléphone, l’adresse de votre site Internet…

Toutes ces informations seront visibles par vos clients potentiels. Si par exemple, le numéro de téléphone n’est plus le bon, que vous l’avez changé récemment n’oubliez pas de rectifier l’information au plus vite, sous peine de perdre des prospects. Il va sans dire que votre entreprise passera pour une entreprise obsolète si lors d’une recherche, un client potentiel tente de vous joindre sur un numéro non attribué.

Veillez donc à tenir vos informations à jour dans les divers annuaires locaux dans lesquels vous figurez.

Astuces

Pour optimiser votre référencement local, n’hésitez pas à employer des mots-clés de géolocalisation comme votre ville, votre arrondissement, le nom du quartier dans lequel vous vous situez…
Vous serez ainsi repéré par les robots de Google.

Soyez actifs sur les réseaux sociaux et n’hésitez pas à mentionner votre secteur d’intervention lors de vos posts.


 Le Mémo

Votre numéro de téléphone est essentiel, les robots de Google l’interprètent comme un élément de géolocalisation. Il serait dommage de s’en priver.

Vendre sur Internet : les clés de la réussite

Après mûre réflexion, vous avez décidé de vous lancer dans l’e-commerce, c’est-à-dire, la vente sur Internet.

Vos produits, vos services seront bientôt mis en ligne et disponibles pour vos futurs clients.

Mais avant de lancer votre entreprise dans cette grande aventure qu’est la vente en ligne, connaissez-vous les différentes solutions qui s’offrent à vous ?

Voici quelques clés pour bien choisir la solution e-commerce qui convient le mieux à votre TPE/PME.

Avant de démarrer

Il est essentiel que vous analysiez au préalable vos besoins réels en termes de vente en ligne.

Que compter-vous vendre ? Avez-vous besoin de fonctionnalités particulières ?

Il est important d’y réfléchir en amont sous peine de lancer votre boutique en ligne puis de devoir recommencer quelques mois après car la solution choisie ne vous conviendrait pas.

Une perte de temps et d’argent considérable.

Voici donc une présentation des différentes solutions qui existent.

Le site sur-mesure

Disposer de votre propre plateforme de vente en ligne a un coût.

Conçue et développée pour s’adapter à vos besoins, le budget augmente pour peu que vous ayez des nécessités ou des exigences poussées.

Nous l’avons déjà évoqué, la vente sur Internet s’est largement développée ces dernières années. Avec cet avènement de l’e-commerce, de nombreuses fonctionnalités, devenues aujourd’hui indispensables, se sont multipliées : insertion de code de réduction, stocks, suivi du colis, comptes clients…

Il est donc capital de proposer un site qui ne soit pas obsolète afin de mettre votre client en confiance.

En optant pour la solution e-commerce conçue spécialement pour vous, votre investissement sera plus conséquent qu’avec toute autre proposition.

Cependant, vous aurez la garantie d’avoir une plateforme adaptée à vos besoins, à votre entreprise.

Si vous n’avez aucune connaissance en développement de site, le mieux est de faire appel à un spécialiste, qui saura vous guider à chaque étape pour vous proposer une plateforme de vente en ligne, parfaitement adaptée.

  • Les + : une solution parfaitement adaptée à vos besoins
  • Les – : un investissement difficilement rentable pour une TPE/PME comme la vôtre.

Les plateformes e-commerce gratuite

Si vous n’avez aucune minute à accorder au développement de votre site e-commerce, passez votre chemin.

Si ces solutions sont majoritairement gratuites, il vous faudra passer plusieurs heures afin de créer vous-même votre site. Car il s’agit ici de solution Open Source pour la plupart, ce qui signifie, développée par une communauté mettant à disposition sa création.

Vous aurez à paramétrer, configurer soigneusement votre site.

Cela nécessite de la patience et du temps, mais il est possible d’y arriver seul.

Certaines solutions vous offrent la possibilité d’ajouter ou de supprimer différents modules en fonction de vos besoins.

Cependant, dans ces solutions gratuites, ne comptez pas sur une assistance ou une hotline.

Vous serez livré à vous-même.

Bien évidemment, qui dit communauté, dit entraide. Généralement, ces solutions proposent un forum, ou des tutoriels pour vous aider dans la création de votre plateforme.

  • Les + : une solution gratuite, une autonomie complète
  • Les – : sans connaissances en matière de développement, vous risquez de vous retrouver bloquer et de rencontrer des difficultés lors de problèmes techniques.

Les sites clés en main

Les sites proposant des solutions e-commerce préexistantes sont nombreux. Il existe des tarifs variés, des fonctionnalités diverses.

Ces sites vous proposent des boutiques en ligne déjà existantes que vous n’aurez plus qu’à paramétrer et personnaliser avant de vous lancer.

La mise en ligne est rapide, l’assistance technique est bien souvent réactive, et la simplicité d’utilisation en font la solution la plus utilisée.

Méfiez-vous tout de même des sites proposant des tarifs défiant toute concurrence. L’assistance technique ne sera peut-être pas à la hauteur de vos espérances.

Comparez, analysez et sélectionnez le prestataire qui vous convient le mieux.

  • Les + : simplicité, rapidité, peu coûteux.
  • Les – : des prestataires inégaux.

Le Mémo

– Choisissez la solution e-commerce qu’il vous faut en fonction de vos réels besoins.

– Faire appel à un professionnel vous permettra de gagner du temps et de vous assurer une prestation de qualité, à même de valoriser votre entreprise auprès de vos clients potentiels.