Débuter en e-commerce : nos conseils

Vous gérez une TPE/PME et vous souhaitez lancer votre activité sur la toile.

Avant de vous lancer dans l’aventure du e-commerce, il est important de connaître quelques astuces pour bien débuter en e-commerce.

Si lancer son site peut sembler simple à mettre en place, le transformer en un site de vente en ligne qui fonctionne ne s’improvise pas.

Outre le fonctionnement du site en lui-même, de nombreux autres éléments doivent êtres pensés en amont.

Création du site, choix de la plateforme, budget, référencement naturel (SEO) ou payant (SEA), choix du contenu… La liste est longue.

Voici nos conseils pour débuter en e-commerce en toute sérénité.

Etape 1

Créer son site

Bien évidemment, la première chose à faire est de commencer par la création de votre site.

Par qui souhaitez-vous passer ? Préférez-vous le créer vous-même ou préférez-vous faire appel à un prestataire qualifié, comme par exemple une agence spécialisée ?

Définissez vos besoins, vos objectifs. Votre choix de plateforme s’effectuera en fonction de vos besoins réels.

De nombreuses solutions sont mises à disposition sur la toile pour vous permettre de vous lancer seul, mais leurs fonctionnalités peuvent parfois être limitées. Il existe également des plateformes vous proposant des solutions clés en main.

À vous de faire votre choix en fonction de vos besoins, votre budget et les caractéristiques de votre activité. Les comparateurs peuvent également vous aider à y voir plus clair et choisir la solution la plus appropriée.

Pensez son ergonomie

Votre site se doit d’être clair. La navigation doit être simple et évidente pour l’internaute qui arrive sur votre site, car il s’agit peut-être là, de votre futur client. Vous devrez donc le séduire en quelques secondes.

Mettez en avant vos produits phares et vos offres promotionnelles, rappelez-vous que votre site e-commerce est votre vitrine en ligne.

 

proximedia_e-commerce_tarifs

« Mettez en avant vos offres promotionnelles »

 

Gardez en tête qu’il faut proposer un minimum de clic avant de passer à l’achat, sous peine de perdre votre prospect.

En clair, il faut lui faciliter la tâche.

Important

Votre site se doit d’être lisible sur tous les supports, tablettes, smartphones, ordinateurs…

Optez donc pour un site en responsive design, qui saura s’adapter automatiquement.

Il serait dommage de passer à côté d’un nouveau client à cause d’un site non adapté aux mobinautes.

Gérer son contenu

Une fois votre site crée, il vous faut l’alimenter et gérer son contenu.

Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Le contenu de votre site doit être adapté à votre cible. Il vous faudra penser aux mots-clés pouvant générer des visites sur votre site. Ils sont à la base de votre référencement naturel.

Quels sont les termes qu’utiliseraient vos prospects pour effectuer une recherche devant mener à votre entreprise ou à vos produits ?

De plus, votre contenu doit être pertinent et précis. Détaillez les produits que vous vendez, donnez des conseils sur l’utilisation de ces produits, affichez leur prix.

Illustrez vos produits par des photos, donnez envie aux internautes.

Il faut vous démarquer de vos concurrents.

 

proximedia_e-commerce_tarifs

« Détaillez les produits que vous vendez …affichez leur prix »

Etre visible

Une fois de plus, le succès de votre site dépendra principalement de sa visibilité. Et pour cela, une seule solution : un bon référencement.

Qu’il soit naturel (SEO) ou payant (SEA), votre référencement est la clé pour rendre votre site visible au milieu de cette multitude de concurrents.

Ne laissez pas les réseaux sociaux de côté. Assurez la promotion de votre site via ces différentes plateformes que sont Facebook, Twitter ou encore Google+ en créant et en animant des pages entreprise.

 

proximedia_e-commerce_pageentreprise

« Assurez la promotion de votre site via les différentes plateformes… »

Etape 2

Connaître ses acheteurs online

Pour bien communiquer et s’adapter à votre clientèle, il vous faut connaître vos clients.

Qui sont-ils ? Comment sont-ils arrivés sur votre site ? Quelle page de votre site est à l’origine des visites ?

Autant de questions auxquelles de nombreux outils gratuits vous permettront de répondre avec précision.

Parmi eux, Google Analytics, Webmaster Tools ou même Google Adwords.

Faire de la publicité

Le principe est simple, plus vous parlerez de votre site, plus vous en faites de la publicité.

Mais vous pouvez également faire le choix d’opter pour des solutions de publicité payantes comme les campagnes Google Adwords.

De la même manière, n’oubliez pas les réseaux sociaux. Vous pouvez y faire de la publicité (payante) très ciblée via « Facebook Ads » par exemple.

 

proximedia_e-commerce_publicite_facebook

« …faire de la publicité ciblée via Facebook Ads »

 

Mais ne misez pas tout sur le online. Pensez également à assurer la promotion de vos services en ligne dans votre boutique, par une distribution de flyer, ou une mention de votre site sur vos tickets de caisse ou factures.

 


Le Mémo :

Pour booster vos ventes, n’hésitez pas à faire des promotions ou des offres exceptionnelles à durée limitée. Pensez à les relayer sur les réseaux sociaux.


Articles similaires :

Créer votre boutique en ligne : 5 conseils à retenir

Site e-commerce ou marketplace : quelle solution choisir ?

Vendre sur Internet : les clés de la réussite


Avez-vous besoin d’un référenceur pour votre site internet ?

Pour savoir si vous avez besoin d’un référenceur pour votre site Internet, vous devez tout d’abord comprendre ce qu’est le référencement (SEO).

Le SEO donc, pour Search Engine Optimimization, est une méthode d’optimisation pour les moteurs de recherche.

En d’autres termes, il s’agit d’utiliser diverses techniques afin d’accroitre votre visibilité sur la toile en mettant toutes les chances de votre côté pour séduire les robots des moteurs de recherche, comme par exemple Google.

Ainsi, vous optimisez vos chances d’être référencé par les moteurs de recherche, c’est-à-dire d’apparaître dans les premiers résultats lorsqu’un internaute effectue une requête en rapport avec votre entreprise.

Mais alors, pouvez-vous vous charger vous-même de votre référencement ou devez-vous faire appel à un spécialiste, appelé également référenceur ?

Quelques points clés pour vous aider à faire votre choix.

Un choix crucial

Vous l’aurez compris, le référencement est la clé de votre visibilité sur la toile. Il est donc primordial d’accorder une grande attention à votre SEO. Il est le moyen d’améliorer votre site, d’augmenter le nombre de visiteurs et donc, de multiplier vos chances de séduire de nouveaux clients.

Pour une TPE/PME comme la vôtre, bénéficier d’un bon référencement est essentiel pour faire face à la concurrence et vous démarquer. En effet, la plupart des internautes arrivent sur votre site grâce aux recherches effectuées sur les différents moteurs de recherche.

Il est donc essentiel de figurer parmi les premières réponses. Vous sentez-vous prêt à vous lancer dans votre propre référencement ou préférez-vous faire appel à un prestataire spécialisé ?

Car en matière de référencement, une erreur peut avoir des répercussions conséquentes.

Les risques d’un mauvais référencement

En effet, un mauvais SEO peut nuire à votre réputation, à l’image de votre entreprise.

Sans un bon référencement, vous ne serez pas recensé par les moteurs de recherche et risquez donc de passer à côté de nombreux clients au profit de vos concurrents, qui auront pris la peine de soigner leur SEO.

L’importance du SEO au commencement

S’il est possible de modifier votre référencement tout au long de la vie de votre site, sachez tout de même qu’il est bien plus simple de travailler un référencement à la base, c’est-à-dire, dès la conception de votre site.

Si vous avez décidé de remanier votre site ou d’en lancer un nouveau, c’est le moment idéal pour revoir votre référencement, pour adopter un site adapté aux moteurs de recherche.

Pourquoi un prestataire ?

Les principales raisons sont aussi évidentes que concises : gain de temps, simplicité, efficacité.

En effet, en faisant appel à un professionnel, vous déléguez la tâche à un spécialiste du référencement qui connaitra d’avance les différentes techniques à privilégier en fonction de votre site. Vous n’aurez donc pas à vous plonger dans divers tutoriels pour tenter de gérer vous-même votre référencement, en toute autonomie.

Bien sûr, si vous choisissez de le faire, sachez que vous pourrez obtenir de bons résultats mais qu’il vous faudra pour cela, y accorder beaucoup de temps et une minutie accrue.

Faire appel à un prestataire, c’est aussi la garantie d’une efficacité, d’un travail soigné. Vous fixez des objectifs réalisables, et votre prestataire agira en conséquence. Améliorer véritablement le site et les résultats dans les moteurs de recherche est un métier, un savoir-faire.

Attention cependant, choisissez bien votre prestataire. Veillez à opter pour un spécialiste du domaine, demandez des références.


Le Mémo :

Le référencement est la clé de votre visibilité sur la toile. Soignez-le.


Articles similaires :

Tout comprendre du jargon du référencement sur internet

Comment optimiser mon référencement local ?

Qu’est-ce que le référencement naturel ?


Page Facebook, quelle utilité pour votre entreprise ?

Facebook est partout. Nous vivons une époque où ce célèbre réseau social fait partie de notre quotidien, que nous le voulions ou non. Pour toute marque, il devient important de connaître le nombre de likes que génère sa page, le nombre d’abonnés, la portée des publications… Car si le passage Facebook devient presque obligatoire désormais, il vous faut comprendre pourquoi. Quels sont réellement les atouts de ce média social ? Quels sont ses avantages ? Mais aussi, quels sont ces inconvénients ?

Découvrez pourquoi il est important pour votre TPE/PME de créer votre page Facebook, même en possédant par ailleurs votre propre site Internet.

Gagner en visibilité

Avec ses 21 millions d’utilisateurs, Facebook est incontournable.

Pour une TPE/PME comme la vôtre, la visibilité que peut vous apporter ce média n’est pas à négliger.

Imaginez, vous postez un contenu. Jugé pertinent par vos abonnés, ils se remettent aussitôt à le partager sur leurs murs.

En quelques secondes, la portée de votre publication passe du simple nombre de vos abonnés à des milliers de prospects.

Attention cependant, votre contenu doit être légitime, c’est-à-dire qu’il doit être intéressant pour vos abonnés.

Soignez donc la rédaction de vos publications, pensez à les illustrer, variez les supports (photos, vidéos, articles…) et soyez régulier dans vos publications.

Accroitre sa notoriété

La seconde raison essentielle d’avoir votre page Facebook d’entreprise est le gain de notoriété.

Vous augmentez vos chances d’être référencé et visible, et donc de séduire de nouveaux clients.

Valoriser ses atouts

Vous avez réalisé des prestations originales, vous avez envie de les mettre en avant pour crier au monde que vous êtes un expert dans votre domaine ?

Là encore, grâce à Facebook, c’est chose faite.

Postez des photos de vos plus belles réalisations, montrez à vos abonnés de quoi vous êtes capable.

Sachez les séduire et les garder conquis.

Proximité & fidélité

En s’abonnant à votre page, vos clients gardent le contact avec vous.

S’ils sont satisfaits de vos services, ils pourront être séduits par votre prochaine offre promotionnelle et refaire appel à vous plutôt que de changer pour l’un de vos concurrents.

En tenant informé vos fans, c’est-à-dire vos abonnés, vous leur montrez que vous avez une actualité en mouvement, que vous vous tenez à la pointe.

Votre page Facebook est aussi un lieu idéal pour échanger avec vos clients et prospects.

C’est un véritable lieu d’interaction, dans lequel, votre réactivité est essentielle.

Vous pouvez animer votre page en lançant des sondages, des jeux concours pour gagner un produit…

Restauration, hôtellerie : savoir donner l’eau à la bouche

Dans les secteurs où le visuel a son importance, il est important de valoriser votre savoir-faire.

Photos, articles publiés sur votre entreprise, mettez en avant tous vos atouts.

Vous séduirez ainsi de nouveaux clients.

Sport, culture : valorisez vos événements

Votre page Facebook est le lieu idéal pour mettre en avant des créations, des évènements, des résultats…

L’un des gros atouts d’Internet est la publication en temps réel. Vous pourrez donc publier les résultats d’un match organisé, publier des photos d’une exposition que vous venez de mettre en place…

Les risques

Si vous n’êtes pas actif ou que vous l’êtes trop, vos abonnés risquent de diminuer en flèche.

À vous donc, de doser la fréquence et le contenu de vos publications.

De plus, si un client est mécontent, il s’empressera probablement de vous le faire savoir publiquement sur votre page. Restez donc vigilant et modérez les contenus, sans pour autant faire de la censure.

Success story

Prenons l’exemple du site jaiplusdecroquettes.com, un site de vente en ligne de produits à destination des animaux.

La marque possède un site Internet e-commerce sur lequel elle vante les mérites de ses produits et assure la vente.

Elle possède également une page Facebook, sur laquelle le contenu diffère : ce ne sont pas les ventes qui intéressent ici, mais une passion pour les animaux.

Sur leur page donc, pas de réduction ou de contenu trop marketing, mais plutot des vidéos, des astuces, liés aux animaux et à leur bien-être.

C’est ainsi que la marque a fédéré une forte communauté atteignant aujourd’hui plus de 70 000 abonnés.

Pour vous donner des idées, Facebook publie d’ailleurs des exemples de success story sur Facebook for business.


Le Mémo :

  • gratuit et simple à mettre en place
  • Soyez actif et réactif

Source : blogdumodérateur.com


Articles similaires :

Petites entreprises : quels réseaux sociaux choisir pour communiquer ?

5 bonnes raisons de faire de la publicité sur Facebook


Le m-commerce explose : quels enjeux pour votre entreprise ?

L’arrivée des téléphones portables, smartphones et tablettes a révolutionné les comportements.

Désormais, ils sont de plus en plus de consommateurs a consulter leur mobile avant de passer à l’achat.

Ces nouveaux consommateurs, s’appellent les mobinautes.

L’arrivée de la 3G, puis de la 4G ajouté au développement de l’accès gratuit au WIFI, a rendu le mobile indispensable à ces nouveaux consommateurs.

Aujourd’hui, le mobinaute consulte son mobile avant de réaliser un achat, pour en savoir plus sur le produit, comparer les prix, obtenir des avis de consommateurs… Mais il consulte également son mobile avant de choisir son restaurant, son commerce de proximité…

Il a besoin d’être rassuré, de se sentir en confiance avant de faire appel à une nouvelle société qu’il ne connaît pas.

Enfin, il hésite de moins en moins à réaliser ses achats directement via son mobile.

Face à l’essor du m-commerce, cet article vous présente les nouveaux enjeux de ce phénomène encore trop peu exploité sur notre territoire, et pourtant indispensable.

L’addiction

L’appareil mobile a déclenché chez de nombreux consommateurs une dépendance proche de l’addiction.

Le mobile est présent à chaque instant de la vie quotidienne et sert de référent.

L’appareil sert de réveil au saut du lit, puis de montre, puis d’indicateur météo…

C’est aussi vers lui que le mobinaute se tournera pour connaître l’état du trafic ou les horaires de son prochain transport en commun…

C’est donc tout naturellement que cette évolution a mené à l’achat via appareil mobile.

Ils sont aujourd’hui près de 4,6 millions de français à effectuer des achats de biens et services directement via leurs téléphones.

Le m-commerce, pour mobile commerce est devenu un incontournable pour toute entreprise.

Les moyens de paiement sécurisés

L’une des raisons pour lesquelles les mobinautes hésitent de moins en moins avant de passer à l’achat via leurs appareils mobiles est l’expansion des moyens de paiement sécurisés comme Paypal, Buyster ou encore le paiement par SMS.

Les chiffres clés

Entre 2013 et 2014, les ventes de mobile-commerce en France sont passées de 2,6 milliards à 4 milliards d’euros. Une augmentation considérable que toute entreprise se doit de prendre en compte.

Fin 2015, ce chiffre devrait même atteindre les 7 milliards !

Le m-commerce s’impose désormais dans le paysage de la vente en ligne, et représente plus de 7% de celui-ci. Il devrait atteindre 16% d’ici la fin de l’année.

55% des français possèdent un smartphone et quasiment la moitié d’entre-eux ont consultés une boutique en ligne au cours des trois derniers mois via leur terminal.

Une vitrine accessible 24/7

L’un des gros avantages du m-commerce, tout comme du e-commerce, est cette disponibilité de votre boutique, 24/24h, 7/7j.

Les consommateurs n’aiment plus attendre, il leur faut tout, tout de suite, toujours disponible.

Ils peuvent comparer à toute heure, dans n’importe quel lieu.

Il est donc important pour votre TPE/PME de disposer d’un site qui sache s’adapter aux mobiles et à ces modes de consommations.

Favorisez donc un site lisible sur mobile, simple et épuré, pour éviter de trop grandes manipulations de vos visiteurs sur mobiles.


Le Mémo :

Plus d’1,2 milliard de smartphones se sont vendus en 2014 en France.
Source : Fevad, RetailMeNot


Articles similaires :

Pourquoi et comment avoir un site adapté aux mobiles ?

Comment bien utiliser la tablette pour valoriser votre entreprise ?


Qu’est-ce que le hashtag et comment l’utiliser ?

Vous ne connaissez peut-être pas leur nom, mais une chose est sûre, vous les avez déjà croisés à maintes reprises.

Les Hashtags sont partout et sont très utilisés sur Internet et les réseaux sociaux.

Ce sont ces symboles ressemblant à s’y méprendre au symbole musical dièse : #.

D’abord en vogue avec Twitter, il est aujourd’hui incontournable sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou Pinterest.

Mais à quoi sert-il ? Quel est son but ? Comment l’utiliser correctement ?

Lisez l’article pour en savoir plus sur ce petit signe qui fait tant.

Le principe

Le principe est simple. Utiliser un hashtag est le fait de placer devant un terme le symbole #, comme par exemple #TPE #référencement.

Si vous juxtaposez plusieurs mots, sachez que le hashtag nécessite que vous les colliez sans espaces. Par exemple, #marketingdigital ou #restaurantparis.

Exemple :

hashtag1

À quoi ça sert ?

Là encore le principe est simple. Le hashtag sert à qualifier votre publication, c’est-à-dire à la relier aux termes que vous mettrez en avant par votre hashtag.

Si par exemple vous souhaitez aborder un sujet en rapport avec votre ville, estampillez le nom de votre ville d’un hashtag, comme par exemple #marseille.

Votre post apparaitra alors lors des recherches effectuées avec ce hashtag.

Prenons l’exemple d’un salon de coiffure implanté à Lille.

Si le salon souhaite communiquer sur l’arrivée d’un nouveau produit, voici ce que pourrait donner le post sur Twitter : Le #PRODUIT vient d’arriver chez votre #coiffeur à #lille ! Venez l’essayer sans plus attendre ! #bonsplans

Ainsi, tout internaute, qu’il soit abonné ou non à ce salon, pourra voir cette publication s’il effectue des recherches liées aux mots-clés suivants : #PRODUIT, #coiffeur, #lille et #bonsplans.

De quoi augmenter considérablement votre visibilité sur le net.

hashtag2

Mais quel intérêt pour vous ?

Le hashtag possède plusieurs intérêts pour une TPE/PME comme la vôtre.

Tout d’abord, il vous fera ressortir dans les recherches liées aux mots-clés que vous aurez définis en plaçant le #.

En clair, il boostera de façon naturelle votre référencement, en considérant comme pertinent votre publication, comme nous l’expliquions ci-dessus.

Les pièges à éviter

Evitez de faire des hasthtags trop longs, qui deviendraient illisibles pour les internautes.

Comme par exemple : #promotionexceptionnellesdansvotresalondecoiffuredelaplacedesaccaciasalille.

Une fois de plus, vos hashtags doivent être clairs, concis et précis.

3 types de hashtags 

Contenu, c’est celui qui des mots-clés, qui inciteront les internautes intéressés à lire vos publications.

Tendance, ou événement, c’est celui des sujets d’actualité, du buzz. Les conversations en cours vous permettront d’augmenter votre visibilité.

Marque, c’est celui que vous lancerez sur un produit ou l’un de vos services. Plus complexe à mettre en place pour une TPE/PME comme la vôtre.


Le Mémo :

Le hashtag est utile pour interagir en temps réel sur un événement ou une actualité.


Articles similaires :

Petites entreprises : quels réseaux choisir pour communiquer ?

Le jargon des réseaux sociaux expliqué


Comment suivre la performance de son site Internet ?

Vous avez lancé votre site, et vous en êtes satisfait. Mais comment savoir si votre nouvel outil est efficace ? Comment évaluer ses résultats ? Quels sont les chiffres à comparer, à prendre en compte ? Autant de questions auxquelles nous allons apporter des réponses simples et claires pour vous permettre de mesurer l’efficacité de votre site Internet.

Avant de commencer

De nombreux outils permettent d’obtenir de précieuses informations sur vos visiteurs : âge, sexe, localisation géographique…

Mais si vous ne savez pas comment en tirer parti, ces données s’avèrent inutiles.

En revanche, bien utilisées, ces données vous permettront de mieux adapter vos offres, vos campagnes de publicité à votre cible pour en augmenter l’impact.

Le nombre de visiteurs

Bien évidemment, le premier critère pour jauger l’efficacité de votre site est le nombre de visiteurs.

Un site efficace, performant, est un site visible.

Pour l’accroitre, c’est votre référencement naturel (SEO) ou payant (SEA) qui fera le travail.

D’où l’importance du choix des bons mots-clés lors de la création de votre site et de vos campagnes publicitaires.

Le nombre de pages vues

Cet indicateur ne se contente pas de quantifier le nombre de pages consultées. Il permet également de les qualifier, c’est-à-dire de vous dire précisément quelles sont les pages qui ont été les plus consultées.

Cela peut vous permettre d’adapter le contenu des pages les moins visités en conséquence, afin de pallier à ce problème.

Le temps passé

Le temps passé sur chacune de vos pages vous permet de connaître les centres d’interet de vos visiteurs. Un temps long, signifie que le visiteur aura lu les informations.

À contrario, un temps court, signifie que votre visiteur n’a même pas pris la peine de lire votre contenu.

Vous aurez donc de nouvelles informations pour optimiser le contenu de chacune de vos pages.

La qualité des visites ou engagement

Avoir un grand nombre de visiteurs n’est pas d’un grand intérêt si cela ne conduit pas vers une action, que ce soit une prise de rendez-vous, une demande de devis ou un achat en ligne.

Il est donc important d’analyser les actions faites par vos visiteurs lors de leur venue sur votre site. Ont-ils lus vos articles, ou sont-ils passés à l’acte ? Ont-ils laissés des commentaires ou un avis ?

Le nombre de clics

Un site efficace est un site où l’internaute agit. En revanche, si vous avez un nombre de visites important mais que très peu de clics, cela signifie qu’il y a un souci.

À vous de voir pourquoi votre offre ne répond pas aux attentes des visiteurs. Tarifs trop élevés, mots-clés mal choisis ou portant à confusion…

La provenance des visites

Vos visiteurs peuvent venir de plusieurs endroits.

Moteurs de recherche, annuaires, newsletter, publication sur les réseaux sociaux.

En analysant soigneusement ces données, vous saurez quel est le moyen qui génère le plus de trafic sur votre site et tenter de mettre en place des actions pour booster les autres supports.

L’outil

Google Analytics est un très bon indicateur gratuit. Il vous donnera de nombreuses et précieuses informations qu’il vous suffira de traiter et d’analyser afin d’optimiser la performance de votre site.


Le Mémo :

Un site performant est un site ou le visiteur passe à l’action

Comment générer du trafic en magasin grâce à votre site internet ?

Si votre site génère de nombreuses visites, il est également utile de favoriser vos ventes en boutique.

En effet, la tendance est à la proximité, à la convergence entre le site Internet d’une entreprise et son point de vente.

La barrière entre digital et monde réel s’amenuise et une nouvelle tendance voit désormais le jour : la corrélation site-point de vente.

De plus en plus de TPE/PME se servent de la force d’Internet pour générer du trafic dans leurs magasins. Se transformant alors en véritable relais, le web devient alors un précieux allié pour attirer de nouveaux clients dans vos boutiques.

Pourquoi ? Parce qu’une fois sur place, votre client peut encore passer à l’achat.

Comment faire pour attirer vos internautes en point de vente ? Quelles techniques mettre en place pour leur donner envie de se déplacer ?

Nous vous donnons ici, quelques clés pour répondre aux nouveaux comportements de vos clients.

Les nouveaux comportements

Sachez tout de même que 70% des visites en ligne se convertissent en visites en magasin !

Un chiffre conséquent qui en dit long sur les nouvelles habitudes des consommateurs. Ce phénomène porte même un nom : ROPO pour Research Online, Purchase Offline (Recherche en ligne, achat hors ligne).

En effet, les temps ont changé. Là où autrefois, le client passait devant un magasin et s’y attardait quelques instants, pour à terme, passer éventuellement à l’achat, l’arrivée du digital à tout modifié.

Désormais, les consommateurs préfèrent se renseigner en ligne, avant de franchir le pas de se déplacer jusqu’en boutique.

Ainsi, 1 consommateur sur 2 se renseigne en ligne avant de venir acheter en magasin.

Pourquoi ?

Le principe est simple : avec l’arrivée d’Internet et son accès partout, via les smartphones ou autres tablettes, les consommateurs ont pris l’habitude de se renseigner sur leurs futurs achats.

Pour preuve, 40% des utilisateurs mobiles utilisent leur mobiles ou tablettes en magasins. En clair, même devant un produit en boutique, votre client se connectera pour obtenir de plus amples informations : prix chez vos concurrents, avis des consommateurs…

Il est donc indispensable aujourd’hui de mettre en place des leviers stratégiques digitaux pour générer du trafic en magasin.

1 – Lister vos points de ventes

Cela peut sembler évident, pourtant, de nombreux sites négligent ce premier point essentiel.

Faites donc figurer l’adresse de vos différents points de ventes sur votre site. N’oubliez pas les horaires d’ouvertures.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, ajouter une carte afin de géolocaliser vos points de ventes. De nombreux outils de store locator vous permettent d’intégrer cela à votre site. Ubiflow ou Google map en proposent d’ailleurs.

2 – Affichage de la disponibilité des produits

Le product locator, est la possibilité pour l’internaute de vérifier la disponibilité d’un produit en magasin. Cela lui évite de se déplacer pour rien et leur évite une déception.

3 – Le référencement local

Là encore, le référencement à un rôle capital. 24% des recherches sur Google sont locales. Cela signifie qu’en optimisant votre référencement local, vous augmentez considérablement vos chances de séduire de nouveaux clients en apparaissant dans les premiers résultats.

Annuaires, Google+, Tripadvisor… soyez présents sur les annuaires locaux vous correspondant.

Référencement local EX

Un bon référencement vous assure une bonne visibilité sur Google

4 – Les promotions

La recette est vieille comme le monde et continue de fonctionner : rien de tel qu’une réduction sur une durée limitée pour inciter vos clients à venir en boutique.

Relayez l’information sur l’ensemble de vos réseaux sociaux, sur votre site, votre blog…

Vous pouvez également proposer aux internautes de venir chercher un cadeau à retirer en boutique.

5 – Les événements

Organisez un événement pour attirer l’internaute en magasin.

Proposez des tests de produits, des journées de réductions, des avant-premières de vente, ou pourquoi pas, des ventes privées accompagnées d’un apéritif.

Soyez créatif et trouvez une raison de les faire venir.

6 – Le retrait en magasin

Appelé également le Click & Collect, le retrait en magasin est de plus en plus en vogue.

L’internaute achète ou réserve en ligne et se charge de venir le récupérer en magasin.

Cette tendance intéresse près de 80% des français !

Les internautes sont séduits par le gain de temps, la volonté d’éviter les déplacements inutiles, la certitude de repartir avec leur produit…


Le Mémo :

Veillez à ce que votre site soit adapté aux mobiles et tablettes.

Source : marquesetreseaux.com et IFOP