Les comparateurs ont-ils un intérêt pour votre TPE/PME ?

Ah les sites comparateurs… Nés il y a quelques années à peine, ils se sont démultipliés à toute vitesse.

Ils se comptent désormais par centaines et font la joie des internautes, parfois moins des entreprises.

En proposant de comparer les tarifs, les produits, les services de différentes entreprises, les sites comparateurs proposent d’analyser des milliers de produits afin d’éclairer les internautes sur le meilleur choix à faire.

Alors ennemis ou alliés ?

Faut-il être présent sur ces sites pour une entreprise comme la vôtre ?

Quels sont les risques ? Quels sont les intérêts ?

Faisons un point sur ces nouveaux outils dont les consommateurs 2.0 sont si friands.

Un comparateur, c’est quoi ?

Comme nous le disions plus haut, un comparateur est un outil en ligne permettant de comparer divers produits.

La comparaison peut être faite en fonction du prix, mais également de la qualité, du rapport qualité/prix, des avis laissés par les internautes…

Vous l’aurez compris, les critères peuvent être aussi variés que nombreux.

Quels sont les domaines concernés ?

Mode, électroménager, voyages, informatique, services… Tout y passe.

Les sites comparateurs se divisent en 2 catégories.

Les sites comparateurs généralistes, qui proposent de scanner et passer en revue différents produits, principalement en fonction des prix.

C’est le cas de sites comme Kelkoo ou Acheter Moins Cher.

Il existe également des sites spécialisés dans un domaine, qui évaluent et comparent de façon plus approfondie, en fonction de divers critères, les produits ou services.

Trivago, Kayak ou Chasse-aux-livres sont des exemples de comparateurs spécialisés.

Comment fonctionnent les comparateurs ?

Les comparateurs fonctionnent grâce à l’élaboration de robots, appelés méta moteurs, qui scannent et passent en revue les différents articles demandés par le biais des moteurs de recherches.

Cela peut vous sembler complexe, mais ce que vous devez retenir, c’est que ces sites comparateurs s’appuient sur les résultats de requête des moteurs de recherche comme Google, pour affiner leur classement.

Pourquoi est-ce utile pour votre entreprise ?

Figurer parmi les résultats de sites comparateurs revêt plusieurs intérêts pour votre TPE/PME.

Tout d’abord, le plus évident : la visibilité. En apparaissant parmi les résultats, vous augmentez votre visibilité sur la toile. Un élément à ne pas négliger sous peine de voir vos concurrents séduire vos prospects potentiels.

L’un des autres avantages à figurer sur ces sites est de valoriser vos atouts.

Peut-être proposez-vous les tarifs les plus attractifs ? Peut-être avez-vous de nombreux avis positifs laissés par vos clients ? Ou encore, peut-être votre savoir-faire est l’un des plus soigné de votre région ?

Quoi qu’il en soit, le site pourra alors vous mettre en avant et vous faire figurer en haut des résultats.

Une excellente opportunité de capter l’attention de nouveaux clients.

Enfin, l’un des autres avantages, et pas des moindres, le taux de transformation.

En effet, les comparateurs affichent des taux de transformation élevés.

En clair, les internautes ayant comparé un produit auront davantage tendance à l’acheter directement à la fin de leur recherche.

Quels sont les risques ?

Attention à certains sites comparateurs qui sont sponsorisés.

C’est-à-dire qu’ils sont affiliés à certains sites marchands partenaires, et ne sont pas impartiaux dans le classement de leurs résultats.

Certains sites ont même été rappelés à l’ordre par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

 


Le Mémo :

Comparateurs = visibilité + valorisation de vos atouts + fort taux de transformation


Articles similaires :

Optimisez votre visibilité sur Internet grâce à Google AdWords

Recueillir les avis de vos clients : comment faire ?


TPE/PME : comment utiliser Instagram ?

Parmi l’ensemble des réseaux sociaux, il en est un qui est en plein essor : Instagram.

Cette application est très en vogue et permet le partage de photos instantanément.

L’application est devenue essentielle pour toute entreprise et joue un rôle de plus en plus important dans les stratégies de communication des marques.

Son efficacité n’est plus à prouver mais son utilisation réserve parfois des surprises si elle est mal maitrisée.

Aussi, avant de vous lancer dans l’aventure Instagram, il est important que vous connaissiez quelques astuces pour améliorer votre communication via ce média social, et surtout, éviter les pièges.

Nous avons conçu pour vous ce petit guide pour vous accompagner dans les premiers pas de votre stratégie digitale Instagram.

Instagram qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, pour bien communiquer sur un réseau social, il faut bien le connaître.

Savez-vous ce qu’est réellement Instagram ?

Ce réseau social est une plateforme de partage de photos, sur laquelle les internautes peuvent échanger, poster des avis et s’abonner aux divers flux.

Très en vogue aujourd’hui, Instagram permet aux entreprises comme la vôtre de montrer leur savoir-faire, leurs locaux, leurs prestations…

Ne pas se lancer sur ce média, c’est courir le risque de tomber rapidement dans l’oubli des consommateurs pour laisser place à vos concurrents qui sauront s’adapter et vivre dans l’ère du temps.

Si vous arrivez à donner envie via Instagram, vous augmenterez considérablement le nombre de vos clients.

Découvrez l’application

Avant de créer votre compte et de vous lancer corps et âme sur Instagram, pensez d’abord à surfer sur les différentes pages.

Regardez comment vos concurrents communiquent sur ce média, effectuez une veille auprès des grands pontes de votre profession.

Il est risqué de vous lancer à l’aveugle sans tenir compte de ce qui se fait chez vos concurrents.

Prenez vos marques, essayez de naviguer sur l’application.

Si son utilisation est simple, il vous faudra néanmoins quelques navigation pour en saisir toutes les subtilités.

Élaborez votre stratégie

Une fois l’utilisation d’Instagram plus ou moins maitrisée, il vous faut établir la façon dont vous allez l’utiliser, en d’autres termes, votre stratégie de communication.

Vos objectifs

Quels sont vos objectifs ? Voulez-vous gagner en visibilité ou augmenter vos ventes de produits ?

Attention à vous fixer des objectifs réalisables. N’espérez pas devenir le nouveau Franck Provost en 2 mois, si votre salon de coiffure vient à peine d’ouvrir ses portes.

Votre contenu

Pour que votre stratégie de communication fonctionne correctement, il vous faut poster régulièrement du contenu.

Mais attention. Poster régulièrement du contenu ne veut pas dire poster n’importe quoi pour alimenter votre compte.

Non, il vous faut prévoir en amont la ligne éditoriale, c’est-à-dire, le type de publication que vous souhaiterez éditer.

Pensez à noter et lister les différentes thématiques que vous souhaitez aborder. Cela vous aidera a ne pas perdre de vue votre ligne éditoriale.

Une fois cela mis en place et réfléchi, il vous faudra passer à l’étape de la fréquence.

La fréquence

Quand publier ? À quelle fréquence ? Plutôt en semaine ? Plutôt le week-end ?

Il est essentiel d’être régulier, sans pour autant inonder vos abonnés de photos.

La plupart des entreprises postent 1 à 3 fois par jour.

Vous pouvez faire moins, mais veillez tout de même à poster au moins une fois par semaine.

En résumé

Après avoir établi votre stratégie digitale sur Instagram, il vous faudra rester fidèle à votre image.

Instaurez un type de photo, avec un type de filtre ou de lumière. Cela aidera les internautes à reconnaître immédiatement vos publications.

N’oubliez pas d’utiliser les #hashtags, pour augmenter votre référencement et votre visibilité.

Vous voilà fin prêt à passer le cap.


Le Mémo :

Restez cohérent avec votre ligne éditoriale et postez régulièrement.


Articles similaires :

Comment fidéliser grâce aux réseaux sociaux ?

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

TPE/PME : quels réseaux sociaux pour votre entreprise ?


TPE/PME : quelles obligations légales à respecter pour votre site internet ?

Comme pour toute activité, le site Internet de votre entreprise doit respecter des obligations légales.

Quelles sont les démarches à suivre ? Quelles sont les mentions obligatoires à faire paraître sur votre site ? Qu’est-ce que la CNIL ? Un cookies ?

Pas de panique.

Nous avons rédigé cet article pour vous, TPE/PME, afin de vérifier les informations qui doivent figurer sur le site de votre entreprise et vous assurer de la conformité de celui-ci.

Avant propos

Mettre aux normes votre site n’est pas une chose particulièrement complexe si vous suivez bien les recommandations ci-dessous.

D’autant que de nombreuses plateformes de création de site vous propose désormais d’intégrer directement les mentions légales obligatoires.

Mais encore faut-il savoir lesquelles vous concernent.

La base

Sachez que pour tout type de site, qu’il soit institutionnel ou destiné au e-commerce, certaines informations sont essentielles, obligatoires et identiques.

Il s’agit là de ce qui qualifie votre entreprise, ce qui la présente.

Ainsi, vous devrez impérativement faire figurer sur le site de votre entreprise les éléments suivants : votre raison sociale, l’adresse de votre siège social, un numéro de téléphone et un email de contact, pour vous joindre.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également, et nous vous le conseillons vivement, intégrer votre numéro SIRET.

Vous aurez ainsi rempli l’essentiel des informations de base.

L’hébergement

Lors de la mise en ligne de votre site, vous devrez également intégrer les coordonnées de votre hébergeur Internet.

Veillez à mentionner le nom de la société, sa raison sociale ainsi que ses coordonnées.

Bien souvent, l’hébergeur intègre directement ces données à votre site lors de la mise en ligne, mais assurez-vous de vérifier que c’est bel et bien le cas.

Cas particulier : l’e-commerce

Si vous avez décidé de vous lancer dans la vente en ligne, vous devrez faire figurer d’autres informations obligatoires.

Il s’agit de vos CGV, pour Conditions Générales de Vente, vos délais de livraisons ainsi que les conditions de retours ou de remboursement.

En bref, il faut que tout soit clair pour les internautes.

La déclaration CNIL

Si vous souhaitez collecter des informations sur les internautes, vous devrez impérativement faire figurer sur votre site la mention CNIL et faire en parallèle votre déclaration auprès de la CNIL.

Cette mention a pour but de protéger la vie privée des internautes et éviter ainsi la collecte d’information par des tiers de façon intempestive.

En cochant, l’internaute accepte alors que vous collectiez ces informations.

C’est ce que l’on appelle souvent un opt-in, indispensable pour l’envoi notamment de newsletter.

Exemple de mention CNIL :

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : nom et adresse de votre entreprise

À noter

La déclaration des sites e-commerces se trouve ici

Les cookies & traceurs

Les cookies et traceurs sont des outils destinés à collecter et sauvegarder des données sur la navigation de vos internautes.

Si votre site en contient, il est impératif de le mentionner et de demander le consentement préalable de vos visiteurs.

D’après la loi, « ils doivent disposer d’une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu’ils visitent un site ou utilisent une application ».

Exemple de mention de cookies :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez davantage de renseignements sur les diverses réglementations de la communication en ligne, voici deux liens : Le site du gouvernement , Le site de la CNIL

 


Le Mémo :

  • l’essentiel de vos coordonnées
  • la mention CNIL
  • La mention cookies
  • Les CGV et conditions de remboursements.

Articles similaires :

Newsletter : 8 erreurs à ne pas commettre

Se lancer sur Internet : les pièges à éviter

Se lancer sur Internet ? Bien se préparer avant de dire « j’y vais ! »


4 outils pour transformer vos visiteurs en clients

Vous avez créé un site pour votre TPE/PME, et vous avez des visiteurs.

Mais franchissent-ils le pas de l’achat ou de l’inscription à votre newsletter ?

Car si avoir de nombreuses visites sur votre site augmente votre notoriété, il est impératif de veillez à la transformation de vos visiteurs en nouveaux clients.

La relation client est le facteur décisif dans cette transformation.

Et pour cela, il existe de nombreuses méthodes et de nombreux outils.

Nous nous attarderons dans cet article sur 4 de ces outils clés qui donneront un coup de boost à vos conversions de visiteurs en nouveaux clients.

Tour d’horizon de ces 4 outils imparables.

Le live chat (ou click to chat)

Cette technique utilisée depuis maintenant plusieurs années a fait ses preuves.

Il s’agit de proposer à l’internaute de discuter en temps réel avec lui pour répondre à ses questions, mais également, lui donner des conseils, l’aider à installer ou à utiliser son nouvel achat…

Attention, vos réponses doivent être personnalisées et apporter des solutions à vos clients.

À noter

44% des e-consommateurs affirment qu’obtenir une réponse à leurs questions via l’utilisation d’un live chat est la meilleure fonctionnalité qu’un site puisse offrir. (Source : Forrester)

Il serait dommage de s’en priver.

L’appel (ou click to call, web call back)

Cette technique est simple : elle propose à l’internaute de laisser ses coordonnées téléphonique pour que vous le rappeliez gratuitement et instantanément.

L’idée de cette technique est la simplicité et la gratuité de l’opération pour l’internaute.

Votre prospect ou client a une question à vous poser, vous lui fournissez une assistance en ligne rapide et efficace.

De quoi améliorer largement votre relation client et la confiance qu’ils peuvent avoir en votre société car elle agit sur un levier : l’humanisation des rapports avec vos clients.

Ce n’est pas un robot qui s’adresse à eux, mais bel et bien un conseiller ou peut-être vous même.

La vidéo (ou click to video)

Là encore, l’idée est simple.

Vous proposez à vos clients de les contacter en visioconférence afin de dialoguer avec eux et répondre à leurs questions.

Outre une assistance client immédiate et gratuite, vous leur proposez d’être accompagné par une personne réelle et non fictive.

Bien sûr, les internautes ont le choix de laisser activé leur caméra ou non, mais le résultat est là : il sont en face d’une vraie personne à leur écoute.

Le contact humain renforce la relation client car ils se sentent écouté et obtiennent des réponses personnalisées.

Le click to community

C’est le nouvel outil en vogue à mi-chemin entre le live chat et le forum.

Il s’agit ici d’apporter les réponses aux diverses questions de vos clients par…vos autres clients !

Et c’est bien là la véritable révolution.

Ici, pas de service client habituel. Ce sont vos plus fidèles clients qui répondent et conseillent les internautes.

Un dialogue entre utilisateurs et nouveaux ou futurs utilisateurs s’installe alors.

Cela permet aux prospects de recueillir l’avis de clients, de se sentir rassurés.

Pour mettre cette fonctionnalité en place, il vous faut des clients fidèles et satisfaits.

Bien sûr, il vous faudra récompenser les plus fidèles et actifs d’entre eux, en leur offrant par exemple, des produits gratuits, ou des réductions pour leurs prochains achats.


Le Mémo :

Pour booster votre conversion de visiteurs en nouveaux clients il faut améliorer et humaniser votre service client.


Articles similaires :

Comment faire parler de votre TPE/PME sur Internet ?

Comment stimuler l’interaction avec vos clients sur votre site ?

Comment mesurer l’audience de votre site Internet ?


Le wording, qu’est-ce que c’est ?

Au fur et à mesure de vos navigation sur Internet, vous avez du rencontrer ce terme plusieurs fois.

Mais que veut-il vraiment dire ? Oui, que signifie réellement le terme « wording » si souvent croisés sur la toile ?

Pourquoi est-il important de le soigner pour augmenter votre visibilité et améliorer votre référencement ?

Vous découvrirez dans cet article les clés pour soigner le wording de votre site et augmenter votre taux de visite.

Le wording, c’est quoi ?

Certains penseront « encore un anglicisme », mais le fait est que le terme « wording » est monnaie courante lorsqu’il s’agit de parler d’Internet.

Derrière ce mot anglais qui pourrait en effrayer plus d’un, se cache en réalité un terme simple : le champs lexical.

En d’autres termes, le wording est le fait de sélectionner avec soin les termes employés dans l’ensemble des contenus de votre site : contenu, mais également, barres de navigation, boutons, modules…

Attention !

Le wording est à distinguer du contenu rédactionnel, appelé aussi copy-writing, qui consiste lui, à rédiger du contenu pour le site.

À quoi ça sert ?

Le wording a un objectif premier : refléter l’identité de votre marque, de votre entreprise.

Il vous faudra donc veiller à ce qu’il soit cohérent, logique, mais surtout en accord avec l’image que vous souhaitez véhiculer.

Veillez donc à soigner votre wording à tous les niveaux de votre site.

Un discours clair

Il vous faudra choisir les termes avec soin.

Pour cela, analyser au préalable l’image que vous souhaitez véhiculer pour votre entreprise.

Rappelez-vous que l’objectif du wording est que l’internaute, votre lecteur et client potentiel, comprenne de quoi vous lui parlez.

Utilisez donc des termes simples, que vous aurez sélectionnés avec soin.

Si certains termes sont plus complexes que d’autres, n’hésitez pas à fournir un petit lexique, ou une définition brève et succincte de ce terme afin d’éviter de perdre le lecteur.

Pour éviter les erreurs de wording, accordez une attention toute particulière au choix des mots dans votre navigation.

Si vous trompez l’internaute en lui donnant un intitulé inexacte, ou approximatif, celui-ci risque de se sentir floué et de quitter immédiatement votre site.

Rappelez-vous, un bon wording est un wording clair, et précis.

La répétition

Avec le wording, n’hésitez pas à être redondant, c’est-à-dire à répéter de façon régulière certains termes, afin de les ancrer dans le vocabulaire de votre entreprise et donc de vos clients.

Bien sûr, il ne s’agit pas de se répéter mais plutôt d’utiliser les termes caractéristiques de votre champ lexical à plusieurs reprises tout au long de votre site, afin de familiariser l’internaute avec les mots de votre entreprise.

Des mots-clés stratégiques

Là encore, les mots-clés sont essentiels.

Ils vous permettront d’assurer un meilleur référencement, d’accroitre votre visibilité, et de séduire de nouveaux consommateurs.

Il est impératif de les sélectionner avec soin.

Pensez stratégique. Quels mots-clés sont plus susceptibles d’être employés par vos clients ou vos prospects ?

Une navigation claire

Enfin, pour prendre soin de votre wording, il est important de veillez à la clarté et la simplicité de la navigation sur votre site.

En clair, vous devez faire en sorte que l’internaute s’y retrouve et trouve facilement les informations qu’il pourrait chercher.

Choisissez des titres de menu simples, clairs, courts. Soyez précis.

Essayez d’uniformiser votre discours. Si vous avez des titres de menu de type « nous connaître », préférez alors « nos tarifs » à « les prix ».

Cela sera plus uniforme, plus cohérent.


Le Mémo :

  • cohérence
  • simplicité
  • redondance

Articles similaires :

5 règles pour rédiger un contenu pertinent

Le contenu de votre site doit-il être uniquement professionnel ?

Trouver les bons mots-clés pour sa campagne Google Adwords


Comment faire de la publicité sur Google ?

Votre entreprise est présente sur la toile mais vous n’avez pas encore franchi le cap de la publicité en ligne, appelée aussi E-publicité.

Une question se pose alors : faut-il payer pour augmenter le référencement de votre site ?

Si le référencement naturel, appelé aussi SEO, doit être soigné, le SEA ou référencement payant peut vous aider à améliorer considérablement votre référencement sur Internet.

En naviguant sur notre site, vous avez constaté à plusieurs reprises, que nous évoquions le service Google AdWords pour faire votre publicité sur Google.

Ces publicités en ligne, conçues par et pour le célèbre moteur de recherche Google, peuvent s’avérer très efficaces pour votre TPE/PME.

Découvrez comment faire de la publicité sur Google, comment utiliser correctement Google AdWords, mais aussi, comment et pourquoi appréhender ce nouvel outil.

Pourquoi opter pour le SEA ?

Comme nous le disions précédemment, le SEA, acronyme pour désigner le référencement payant, est un passage quasi obligé pour votre entreprise si vous souhaitez augmenter de façon rapide et efficace votre référencement.

Mais ce n’est pas tout. Le SEA permet de vous distinguer de la concurrence en mettant votre société en avant.

Enfin, retenez que les principaux objectifs du référencement payant sont : augmenter le trafic sur votre site pour attirer de nouveaux visiteurs, faciliter la transformation en nouveaux clients et bien sûr, développer plus rapidement votre notoriété sur la toile.

Différents types de publicités
Pour communiquer sur Google, il existe différents types de publicités.

  • Les liens sponsorisés. Ce sont les publicités les plus connues de Google, celles que vous apercevez lorsque vous effectuez une recherche en ligne. Les liens sponsorisés sont diffusés dans le réseau de recherche. L’outil proposé par Google pour mettre en avant votre site via les liens sponsorisés s’appelle Google AdWords.
  • Le réseau Display. C’est un outil proposé également par Google qui vous permet de communiquer sur plusieurs sites partenaires de Google. C’est l’équivalent d’une régie publicitaire, qui permet d’afficher votre annonce en fonction de certains critères de pertinence, sur différents sites variés.

Que choisir ?

Cela va dépendre de vos objectifs.

Si vous souhaitez augmenter votre notoriété auprès de prospects effectuant une recherche précise sur votre cœur de métier, c’est-à-dire par exemple une recherche de type « Plombier Lyon », Google AdWords vous conviendra tout à fait.

Si en revanche, vous souhaitez toucher une cible plus large, surfant sur des sites pouvant s’apparenter de près ou de loin à votre activité, mais dont le besoin n’est pas forcément imminent, dans ce cas, privilégiez le Réseau Display de Google.

Exemple : si vous êtes plombier à Lyon, le réseau display pourra mettre en avant votre entreprise sur un site partenaire lorsqu’un visiteur consultera des pages en rapport, comme un site présentant de nouveaux accessoires de robinetterie.

Comment faire ?

Rentrons à présent dans le vif du sujet. Comment concrètement créer votre publicité sur Google.

Avant tout, et ce, quelle que soit la solution choisie, il vous faut un compte Google.
Pour cela, rendez-vous sur Google et suivez les différentes étapes de création de compte.

Si vous souhaitez créer une campagne Google AdWords, rendez-vous ici

Pour le réseau display, c’est ici.

Ensuite, définissez vos objectifs avec précision.
Plus vous serez précis, plus vous pourrez sélectionner avec soin les différents critères correspondant à vos besoins.

Google AdWords, vous proposera alors de choisir les différents mots-clés servant à référencer votre site.
Pour les choisir, mettez-vous quelques instants à la place de vos clients. Quels mots-clés utiliseraient-ils pour arriver sur votre site ?

Vous devrez également définir votre budget, et préciser votre cible.

Pourquoi faire appel à un prestataire ?

Si vous pouvez vous occuper vous-même de votre SEA, il est tout de même fortement recommandé de faire appel à un prestataire, spécialisé dans le référencement.

En effet, il existe certaines règles, que les professionnels ont pour habitude de respecter.
N’oubliez pas, le référencement est un véritable métier.


Le Mémo :

Définissez vos objectifs et choisissez votre réseau.


Articles similaires :

Avez-vous besoin d’un référenceur pour votre site internet

Comment trouver de nouveaux clients ? Google AdWords va vous aider

3 bonnes raisons d’utiliser Google AdWords pour trouver de nouveaux clients


5 bonnes raisons de faire une vidéo d’entreprise

La vidéo d’entreprise est un outil devenu aujourd’hui monnaie courante sur les sites d’entreprises.

Elle consiste à présenter la société, son savoir-faire, son secteur d’activité, mais également ses locaux, ses collaborateurs.

En clair, la vidéo d’entreprise est une vidéo de présentation.

Si cela peut s’avérer fastidieux et parfois même coûteux, la vidéo d’entreprise est un excellent outil pour accroitre votre notoriété et valoriser l’image de votre société.

Voici quelques bonnes raisons de vous lancer.

Avant de commencer

La réalisation d’une vidéo d’entreprise doit impérativement être soignée.

Imaginez la réaction d’un internaute en apercevant une vidéo de qualité médiocre, tournée dans une salle délabrée, ou une vidéo à peine lisible, faute de luminosité.

Bref, si vous décidez de vous lancer dans la réalisation de votre première vidéo d’entreprise, il vous faudra respecter quelques bases simples :

  • un éclairage suffisant
  • un bon cadrage
  • une bande son soignée (évitez le bruit du téléphone qui sonne en fond sonore)
  • une qualité d’image convenable (les smartphones de dernières générations peuvent suffire)

À présent, découvrons ensemble les 5 bonnes raisons de vous lancer.

Valoriser votre image

Le premier atout de la vidéo d’entreprise est de valoriser votre entreprise.

En montrant votre TPE/PME vue de l’intérieur, vous augmentez également le sentiment de proximité avec vos clients et prospects.

Ils sont en quelque sorte en immersion dans l’univers de votre société.

La vidéo améliore le capital sympathie d’une marque et inspire confiance. À vous de rester souriant, de faire témoigner vos collaborateurs, de présenter vos équipes, vos locaux, vos machines les plus pointues.

La vidéo vous permet également de mettre en avant votre savoir-faire. Faites des focus sur une manipulation complexe que votre entreprise est la seule à maitriser.

Améliorer votre référencement

Une fois de plus, le référencement est d’actualité.

La mise en ligne d’une vidéo d’entreprise permet aux moteurs de recherche comme Google de mieux référencer votre site.

Ils en sont friands !

La vidéo est donc un excellent moyen de booster votre référencement naturel.

Vous pouvez librement choisir d’héberger votre vidéo sur votre site ou sur l’une des plateformes dédiées à la vidéo comme Youtube, Vimeo, Dailymotion…

Astuce

En choisissant de poster votre vidéo via l’une de ces plateformes, vous offrez la possibilité aux internautes d’arriver sur votre site par un nouveau moyen.

Augmenter votre trafic

La vidéo d’entreprise permet d’attirer de nouveaux visiteurs sur votre site et de séduire de nouveaux prospects.

En captant l’attention des internautes, vous aurez de nouvelles visites sur votre site et autant de chances de convertir ses visiteurs en nouveaux clients.

Une excellente occasion d’attirer de nouveaux prospects.

Humaniser votre entreprise

Bien sûr, la vidéo permet d’humaniser, de donner du contenu vivant à votre site.

Bien loin du texte habituel que l’on rencontre sur les sites des sociétés, la vidéo est ludique et dynamique.

Elle permet également de montrer les hommes qui se cachent derrière cette société.

Ce n’est pas tout, votre vidéo peut avoir un tout autre intérêt.

Elle peut illustrer un savoir-faire, présenter une technique de fabrication.

Adresser un message complet

Enfin, la vidéo permet grâce aux images, à la voix-off, aux témoignages, d’adresser un message complet aux internautes.

Vous pourrez ainsi transmettre un grand nombre d’information, via le cumul de ces supports.

Ainsi, pas besoin d’un texte de présentation d’une nouvelle machine, quand quelques secondes suffisent pour la mettre en avant.

Votre message est ainsi plus direct, plus précis et mieux compris par le visiteur.


Le Mémo :

Une entreprise humaine et la présentation d’un savoir-faire


Articles similaires :

Utilisez les meilleures recettes pour faire connaitre votre video d’entreprise

Les ingrédients d’une vidéo d’entreprise réussie

Convaincre de nouveaux clients grâce à la vidéo d’entreprise


Pourquoi et comment faire de la pub sur les réseaux sociaux ?

Vous avez lancé votre TPE/PME dans la faune des réseaux sociaux, et vous commencez à maitriser les diverses fonctionnalités de ces derniers.

Facebook, Twitter, Instagram, Google+, et les autres n’ont presque plus de secrets pour vous.

Vous avez sûrement croisé au fil de vos navigations, des propositions de publicité sur ces derniers.

Mais avez-vous déjà pensé à réaliser une campagne de publicité sur les réseaux sociaux pour votre entreprise ?

Pour tous ceux d’entre vous qui n’ont pas encore osé franchir le pas et se lancer dans les campagnes de publicités via les réseaux sociaux, cet article est fait pour vous.

Pourquoi ?

Booster les ventes

Vous avez pris le temps de soigner votre référencement naturel, d’agrémenter votre site de mots-clés adaptés et pertinents.

Mais ne souhaitez-vous pas voir les visites de votre site être boostée ?

C’est principalement à cela que sert une campagne de pub sur les réseaux sociaux.

Augmenter votre visibilité, multiplier les visites sur le site de votre entreprise et donc, augmenter considérablement les chances de voir les internautes se transformer en nouveaux clients.

Car sur Internet, l’équation est très simple : plus de visites = plus de ventes potentielles.

Un point à ne pas négliger.

Vivre avec son temps

De plus, aujourd’hui, de plus en plus de campagnes se font sur la toile. Celles-ci sont devenues un élément incontournable de la stratégie marketing.

Et en 2014, pour la première fois en France, l’investissement publicitaire sur Internet a dépassé celui de la presse. 3 milliards d’euros ont ainsi été investis en publicité sur les médias sociaux. (Source : Observatoire de l’e-pub)

Une véritable révolution qu’il est impératif de prendre en marche sous peine de voir vos concurrents avoir un train d’avance.

Le ciblage

L’un des atouts des publicités sur les réseaux sociaux est la possibilité de cibler avec précisions les internautes.

Par exemple, vous pourrez lancer votre campagne uniquement auprès des amateurs de chocolats. Très utile si vous êtes chocolatier ou pâtissier.

Comment ?

Définir votre stratégie

Réaliser votre première campagne de publicité sur les réseaux sociaux ne peut se faire à la légère.

Vous devez impérativement réfléchir en amont à vos objectifs, ainsi qu’au temps et au budget que vous souhaitez allouer à votre campagne.

Choisir le support

Ensuite, il vous faudra sélectionner le ou les réseaux sociaux sur lesquels vous souhaitez voir paraître votre campagne.

En fonction de la cible que vous aurez défini, à vous d’analyser et de sélectionner avec soin, le ou les réseaux sociaux qui correspondent à vos besoins et sur lequel vous souhaitez communiquer d’avantage.

À chaque réseau, sa campagne.

Il vous faudra ensuite, adapter votre campagne au réseau social choisi.

En général, chaque réseau social propose un lien sponsorisé qui lui est propre et vous n’aurez qu’à suivre quelques démarches relativement simples mises en place directement par les plateformes.

À chaque réseau, son prix

Bien entendu, réaliser votre campagne sur les réseaux sociaux a un coût.

Mais celui-ci diffère d’un média à l’autre.

Facebook proposera un CPC (pour Coût Par Clic) ou un coût par affichage, Twitter optera lui pour un tarif dépendant du nombre de clics et du nombre de vues de chaque vidéo.

Varier l’annonce

Inutile de partir à l’assaut de vos prospects en les inondant quotidiennement du même message. Vous risqueriez de les lasser ou pire, de les agacer.

Mettez en place une rotation autour de 3 annonces aux contenus différents.

 


Le Mémo :

N’oubliez pas de réfléchir à vos campagnes en pensant également aux smartphones. L’affichage doit donc être adapté.


Articles similaires :

5 bonnes raisons de faire de la publicité sur Facebook

TPE/PME : quels réseaux sociaux pour votre entreprise ?


Créer son site Internet : 4 idées reçues à combattre

Si vous vous posez la question de lancer votre entreprise ou non sur la toile, vous avez dû croiser plusieurs sons de cloches.

Alors comment s’y retrouver parmi les différents propos tenus par les pro et anti Internet ?

N’en déplaise aux anti-Internet, nous vous recommandons impérativement de lancer votre TPE/PME dans le grand bain que représente Internet.

En effet, pour les entreprises de proximité, ne pas être visible sur le net c’est prendre le risque de laisser vos concurrents prendre une longueur d’avance sur vous et vous priver des internautes en tant que nouveaux clients.

Voici 4 fausses bonnes raisons de ne pas vous lancer sur la toile, que l’on retrouve souvent.

Idée reçue n°1 : « Un site Internet ne sert à rien »

Que les choses soient claires : en 2015, ne pas avoir de site Internet c’est prendre le risque de vous priver de nouveaux clients.

Nous vivons à l’ère du 2.0, du digital. Internet fait partie intégrante de la vie des consommateurs comme le prouve cette étude réalisée par l’institut TNS Sofres en octobre 2010.

Les chiffrent parlent d’eux-mêmes : 20 millions de personnes se connectent chaque jour en France sur Internet.

Les faits sont là, Internet est devenu un véritable reflexe pour les consommateurs, et donc, pour vos prospects.

Ainsi, toujours d’après cette étude, 35% des français pensent qu’Internet est l’outil le plus efficace pour rechercher des entreprises comme la vôtre.

Aujourd’hui, lorsqu’un prospect s’interroge sur le choix d’une entreprise de proximité, il se connecte et recherche les entreprises proches de chez lui, consulte les différents avis, se rend sur le site de ces TPE/PME afin d’en savoir plus et de choisir en tout état de cause, l’entreprise qui répondra le mieux à son besoin.

C’est donc tout naturellement qu’Internet est devenu le 1er support utilisé par les Français pour rechercher des commerces et des services de proximité.

À noter

Disposer de votre site Internet vous permet d’être visible 24/24h, 7j/7. Cela vous donne une visibilité où que vous soyez, et surtout, à tout moment.

Idée reçue n°2 : « Je n’ai pas besoin d’un site internet pour trouver des clients »

Peut-être avez-vous suffisamment de clients pour assurer le chiffre d’affaire actuel de votre entreprise.

Mais qu’en sera-t-il dans un an ? Deux ans ?

Il est primordial, vous le savez, de penser à la pérennité de votre TPE/PME.

Et cela passe par le développement de votre clientèle.

Si votre carnet de commande est actuellement plein, il vous faut préparer celui des prochaines années en étant prévoyant et efficace.

Avoir votre propre site Internet peut vous y aider grandement.

En effet, sa fonction première est d’assurer la visibilité de votre entreprise en permanence.

En clair, votre site vous offre l’opportunité de présenter vos produits et services en continu.

Il vous permet aussi de générer de nouveaux contacts, de nouvelles demandes, même en dehors des heures d’ouvertures de votre entreprise.

De quoi augmenter considérablement votre chiffre d’affaire et le nombre de vos clients.

Idée reçue n°3 : « Internet n’est utile que pour les grandes entreprises »

Si vous pensez que disposer d’un site Internet est réservé aux grandes entreprises, ou encore, que les internautes ne se renseignent sur la toile que pour ces entreprises, sachez que vous vous trompez.

Aujourd’hui, même les plus petites entreprises sont recherchées par les internautes.

Fini le temps de l’annuaire papier, parcouru par les prospects à la recherche d’un professionnel.

Désormais, Internet est le support le plus employé par les Français pour rechercher des commerces ou des services de proximité.

De plus, en ayant votre propre site Internet, vous pouvez présenter vos services, vos références, vos différentes prestations. Vous pouvez ainsi mettre en avant votre savoir-faire, vos compétences ou encore, proposer un formulaire de devis en ligne et mettre toutes les chances de votre côté pour transformer les internautes en nouveaux clients.

Idée reçue n°4 : « Mon entreprise est trop petite »

Là encore, il faut comprendre qu’Internet est accessible à tous. Il n’y a pas de taille minimale d’entreprise pour avoir un site.

N’avez-vous pas déjà vu des indépendants posséder leur propre site ?

N’attendez plus, foncez !


Le Mémo :

Disposer de votre site Internet vous permet d’être visible 24/24h, 7j/7 !


Articles similaires :

TPE/PME, avez-vous besoin d’un site Internet ?

Se lancer sur Internet ? Bien se préparer avant de dire « j’y vais ! »

Infographie : Pourquoi les TPE/PME ont besoin d’internet pour développer leur activité