6 conseils pour publier vos photos sur votre site Internet pro

Sur Internet, il est important de mettre en avant votre savoir-faire, vos produits, la qualité de vos services.

Et pour cela, quoi de mieux que d’illustrer vos publications par des photos ?

Oui mais attention. Si poster des photos semble être un jeu d’enfant, notamment grâce à la multitude d’applications ou de logiciels mis à disposition, il n’en reste pas moins que vous devez y accorder le plus grand soin.

En effet, les photos publiées ne doivent pas vous desservir mais bien au contraire, valoriser votre entreprise.

Aussi, pour vous aider dans la publication de vos photos sur le site Internet de votre entreprise ou sur vos réseaux sociaux, nous avons listé pour vous ces quelques conseils.

Chefs d’entreprise, prenez le temps de lire ces quelques lignes avant de vous lancer dans la publication de photos.

L’importance des visuels

Sur Internet, on trouve tout. Et ça, les internautes l’ont bien compris.

Ainsi, pour départager les entreprises en concurrence, ou simplement pour voir à quoi ressemble tel ou tel produit, les internautes ont de plus en plus tendance à rechercher les photos du dit-produit, directement via les moteurs de recherche.

Encore une fois, Google se place en tête avec son Google Images.

Il est donc important pour votre TPE/PME d’avoir des photos de vos produits et prestations sur votre site, mais également d’effectuer régulièrement des publications sur les réseaux sociaux, illustrant vos dernières réalisations.

Votre entreprise se doit donc d’être présente sur Pinterest et Instagram, les deux principales plateformes dédiées aux photos et à l’image.

À noter

Les internautes ont de plus en plus tendance à se laisser séduire par une belle photo et à lire le contenu du post qui lui est rattaché.

Maintenant que vous êtes convaincus de l’importance des visuels pour mettre en avant votre entreprise sur la toile, voici quelques précieux conseils pour vous démarquer.

Conseil n°1 : Instagram

Notre premier conseil est celui de vous conseiller vivement les applications type Instagram.

Cette application gratuite, s’utilise depuis un téléphone mobile.

Elle permet en un quelques secondes d’appliquer un filtre sur votre photo, améliorant son rendu, et de la poster directement sur votre compte Instagram.

Notre conseil, outre d’utiliser cette application, est de synchroniser votre compte Instagram sur votre site, et l’ensemble de vos réseaux sociaux. C’est-à-dire en intégrant les publications Instagram à votre site.

Ainsi, en postant votre photo depuis votre smartphone sur la plateforme Instagram, celle-ci sera relayée sur l’ensemble de vos réseaux.

Un gain de temps conséquent et l’assurance d’optimiser le nombre de vues.

Conseil n°2 : le cadrage

Pensez à mettre votre produit en avant. Pour cela, portez une attention particulière au cadrage.

Votre produit ne doit pas être coupé, il doit être net et visible.

Il doit également se démarquer du fond.

Placez votre produit dans un décor épuré, et mettez le en valeur.

Astuce

Si vous souhaitez mettre en avant la grande taille d’un produit, faites une photo en contre plongée, (c’est-à-dire prise par le dessous), ce qui donnera une impression de hauteur.

Conseil n°3 : la lumière

Une fois de plus, l’idée de la photo d’un de vos produits ou d’une de vos machines est de valoriser le produit, de le rendre beau.

Pensez-donc à la lumière, l’éclairage de vos produits à photographier.

Evitez les lumières trop sombres, qui entacheront le rendu.

Préférez la lumière du jour, ou une lumière vive, qui vous donnera davantage de matière.

Cela peut sembler logique, mais il faut que l’on voit bien votre produit.

Pour aller plus loin, vous pouvez même jouer avec les ombres.

Conseil n°4 : la qualité

Là encore, la qualité de votre photo ne doit pas être négligée.

Sans pour autant investir des milliers d’euros dans un appareil photo professionnels, il vous faudra tout de même éviter les appareils photos basse définition.

La plupart des smartphones ont une qualité d’image suffisante pour Internet. Assurez-vous de ne pas avoir une photo pixellisée à l’écran avant de la publier.

Conseil n°5 : l’homogénéité

Tout comme il est important d’avoir une cohérence avec votre charte graphique, la publication de vos photos doit rester homogène.

En clair, vos photos doivent rester dans le même univers, afin d’assurer la cohérence de votre communication bien sûr, mais surtout, afin d’être immédiatement reconnaissable par vos abonnés.

Astuce

Si vous utilisez Instagram pour vos publications, évitez de changer de filtre à chaque photo. Optez plutôt pour 1 ou 2 filtres qui seront votre marque de fabrique.

Conseil n°6 : le choix

Enfin, peut-être que toute vos machines ou vos prestations ne méritent pas une photo ?

Ne postez pas une photo pour poster. Il est préférable de faire le choix de la réalisation que vous souhaitez mettre en avant et de ne la photographier que si vous en êtes fier.

Prenez plusieurs photos, et ne gardez que la meilleure, la plus réussie.

Celle qui saura mettre en avant le mieux votre entreprise.

Ce que dit la loi

Si vous souhaitez utiliser des photos qui ne vous appartiennent pas, il existe des sites d’images Libres De Droits, qui permettent aux professionnels d’utiliser certaines images de façon légale.

Gratuites ou non, ces images peuvent vous êtes utiles pour vos différentes publications.

Des sites comme Fotolia ou Pixabay pourront vous être précieux.


Le Mémo :

Soignez la prise de vue et restez cohérent


Articles similaires :

TPE/PME : quelles obligations légales à respecter pour votre site internet ?

5 règles pour rédiger un contenu pertinent


Campagne SMS : lancez-vous !

Avec l’avènement d’Internet, les smartphones et autres téléphones mobiles sont devenus incontournables.

Ainsi, aujourd’hui en France, 88% des plus de 12 ans possèdent un téléphone portable.

Contacter les clients de votre entreprise par SMS et leur faire parvenir des offres exclusives est un moyen efficace et peu coûteux de communiquer.

L’un des plus gros atouts du téléphone mobile, est, comme son nom l’indique, sa mobilité.

C’est-à-dire que vous pouvez contacter votre client où qu’il soit.

Cela peut notamment être un atout pour une entreprise de proximité comme la vôtre, car votre client sera bien souvent dans votre zone de chalandise, et n’aura donc que quelques pas à faire avant de rejoindre les portes de votre boutique lors, par exemple, d’une journée de réductions exclusives.

Alors, quels sont réellement les atouts de la campagne via le canal SMS ? Comment communiquer par SMS et à quelles occasions ? Quelles sont les contraintes ?

Plongez au cœur du m-marketing pour mieux comprendre la campagne SMS.

Qu’est-ce que le SMS ?

Le SMS, pour Short Message System, est ce fameux message électronique reçu directement sur le téléphone mobile. Très répandu, de plus en plus de consommateurs en sont accros.

Pour preuve, 153 milliards de SMS ont été envoyés en 2013.

Avant de rentrer dans le détail de la communication via SMS, il est essentiel de rappeler que la quasi-totalité des français est équipé d’un téléphone mobile.

Cela offre un large panel de consommateurs, et tout autant de prospects potentiels.

De plus, simple et concis, le SMS, qui auparavant était limité en caractère, permet aujourd’hui d’étendre son discours.

À noter

Attention cependant, un SMS efficace est un SMS court.

Pourquoi opter pour le SMS ?

Le coût

Outre le nombre de consommateurs que vous pouvez atteindre, l’une des principales raisons qui peut vous inciter à choisir de communiquer via SMS est le coût.

Souvent peu onéreuse, les campagnes SMS coûtent jusqu’à 25x moins cher que les prospectus.

À noter

La campagne SMS est aussi un excellent moyen de faire valoir votre implication dans l’écologie. En effet, le SMS étant virtuel, il ne nécessite pas d’impression, et protège donc les arbres.

Un fort taux de lecture…

Le SMS a cette particularité d’être lu, peu importe son expéditeur. Le taux de lecture du SMS avoisine les 98% contre seulement 20% pour les emails.

…et de mémorisation

En plus d’être lu, le SMS reste dans la mémoire de son lecteur. Ainsi, le taux de mémorisation du SMS s’élève à 60% contre 3% pour un prospectus.

Une diffusion rapide

Avec le SMS, votre campagne prend vie quasi instantanément. Si tôt rédigé, vous pouvez envoyer votre message à votre base de donnée, qui le recevra dans la minute.

Cela peut s’avérer idéal en cas de promotion ponctuelle, limitée dans le temps.

Des consommateurs favorables

Le SMS est plébiscité par les clients. En d’autres termes, vos clients seront ravis de recevoir sur leur portable des informations concernant votre entreprise.

Ainsi, 72% des mobinautes sont favorables aux SMS utiles.

À quelles occasions communiquer ?

Pour que votre campagne SMS fonctionne, il faut qu’il y ait une véritable occasion de communiquer : informer d’une offre ponctuelle, informer de l’arrivée de nouveaux produits ou services ou encore d’ouvertures exceptionnelles.

Le SMS peut également être un excellent moyen de rappeler qu’une livraison est arrivée, ou un horaire de RDV.

Quoi qu’il en soit le but du SMS est d’informer rapidement.

Quelles contraintes ?

Comme chaque support, le SMS dispose de certaines contraintes.

La taille

Nous l’avons évoqué plus tôt, la taille du message est réduite. Prévoyez en moyenne 160 caractères pour être certain de voir votre message être acheminé sur tous les téléphones.

La base de donnée

Pour envoyer vos SMS il vous faut bien évidemment les numéros de téléphones mobiles de vos clients. En clair, il vous faut au préalable établir une base de donnée.

Ce que dit la loi

Tous les annonceurs peuvent envoyer des SMS à leur base de donnée, à condition de respecter certains horaires.

Les envois de SMS promotionnels sont donc légaux uniquement entre 8h et 20h en semaine et 8h à 12h les samedi, sauf les jours fériés.


Le Mémo :

Court et efficace, le SMS commercial doit être employé pour informer ou proposer une offre exclusives.

Source : www.webmarketing-com.com


Articles similaires :

Pourquoi faut-il avoir un site adapté aux mobiles ?

Comment bien utiliser la tablette pour valoriser votre entreprise ?


Le sondage en ligne : pour quoi faire ?

De plus en plus en vogue ces dernières années, le sondage en ligne est de plus en plus utilisé par les entreprises.

Enquête de satisfaction ou véritable sondage pour mieux connaître votre clientèle, le questionnaire en ligne peut prendre différente forme et avoir différents objectifs.

Mais à quoi sert-il vraiment ? Pourquoi est-ce important pour votre entreprise de recueillir l’avis de ses clients ?

Avant toute chose, il est indispensable de comprendre qu’un sondage en ligne ne sera efficace que s’il est conçu avec soin et pensé en amont.

Vous n’aurez en général que peu de difficultés à faire participer les internautes car ils en sont friands.

Avec l’ère des réseaux sociaux, les internautes ont pris l’habitude de s’exprimer librement sur une marque et aime donner leur avis, mais surtout être écouté !

Voici donc les bases pour mieux comprendre le sondage en ligne et mieux l’appréhender.

Les avantages du sondage en ligne

Interroger ses clients, les consulter peut s’avérer très utile pour votre communication mais également pour votre entreprise dans sa globalité.

En effet, en créant des interactions avec les internautes, en leur donnant la parole, vous montrez que votre TPE PME est à leur écoute.

Améliorer votre image
Cela accroît grandement votre capital sympathie, et favorise la fidélisation.
Votre client ne sent ainsi pas comme un client lambda, qui, aussitôt son achat effectué tombe dans l’oubli.
Non, avec le sondage en ligne, vous leur donnez la parole, vous souhaitez écouter ce qu’ils ont à dire. Et cela, les internautes l’apprécient.

Valoriser votre clientèle
Comme nous l’expliquions, en se sentant écouté, votre client se sent valorisé. Cela est essentiel pour fidéliser votre clientèle.

Améliorer vos services
En recueillant les avis de vos clients, vous pourrez vous adapter à leurs besoins et à leurs attentes.

Vous pourrez ainsi améliorer la qualité de vos services, en leur proposant par exemple, un meilleur suivi de livraison, de nouveaux produits recherchés…

À noter
Le sondage en ligne n’a d’intérêt que si vous tenez compte de l’avis de vos clients.

Que demander ?

Vous êtes prêt à vous lancer mais à présent vient la question : que demander à vos clients ?

Pour que votre questionnaire soit efficace et pertinent, il est indispensable de réfléchir en amont à vos objectifs.

A quoi vont vous servir les réponses : améliorer votre service client, savoir ce que les internautes pensent de votre entreprise, choisir quels nouveaux produits ajouter dans votre boutique…

Définissez vos objectifs et posez les questions en conséquence.

Quels outils ?

De nombreux outils aussi divers que variés existent pour vous permettre de réaliser vos enquêtes en ligne.

Que vous souhaitiez recueillir l’opinion de vos clients directement sur votre site ou via l’un de vos réseaux sociaux, vous trouverez de nombreux outils.

Facebook questionnaire
Pour réaliser un questionnaire succinct, limité à une question, vous pouvez opter pour le service de questionnaire proposé par Facebook. Gratuit, il vous permet par exemple, de faire voter vos abonnés pour leur produit préféré ou pour le service qu’ils aimeraient voir créé.

Google Form
Là encore, Google propose son propre outil pour réaliser des enquêtes.
Simple d’utilisation, Google Form nécessite tout de même d’avoir un compte Google pour créer votre questionnaire.

Survey Monkey
L’un des leaders sur le marché du sondage en ligne.
Vous pourrez personnaliser les questions et proposer un questionnaire simple, et lisible.
De plus, Survey Monkey vous permet d’analyser vos résultats sous forme de graphique.

Vizir
Si vous souhaitez un outil simple au design épuré, Vizir est fait pour vous. Il vous faudra avant tout créer votre compte sur cette plateforme.


Le Mémo :

Soyez simple et pertinent dans vos questions.


Articles similaires :

Comment fidéliser grâce aux réseaux sociaux ?

Comment bien utiliser les avis de vos clients sur Internet ?

Recueillir les avis de vos clients : comment faire ?


Artisans, commerçants : comment réussir vos ventes de Noël ?

Ah Noël, ses cadeaux par milliers, ses sapins décorés, ses décorations lumineuses, ses fêtes de familles…

Mais Noël, c’est aussi pour vous, chef d’entreprise, un moment propice pour booster votre chiffre d’affaire et faire grimper vos ventes.

Et pour cela, rien de tel qu’Internet.

En effet, selon une étude réalisée par le Centre for Retail Research (CRR), près de 15% des ventes de Noël en France seront réalisées en ligne.

Les ventes en ligne devraient même représenter 14,7% des ventes totales de Noël en France cette année.

Une occasion à ne pas manquer pour votre entreprise.

Voici nos conseils pour réussir votre fin d’année, placée sous le signe des fêtes de Noël.

Les préparatifs

Pour être sûr de réussir à booster vos ventes à la période de Noël, il vous faudra vous y prendre en avance. N’attendez pas la dernière semaine pour mettre en place votre campagne de fin d’année.

Réfléchissez à vos objectifs, à vos diverses envies de campagnes. Sur quel produit souhaitez-vous mettre l’accent ? Souhaitez-vous mettre en place une réduction spéciale fêtes ?

Les décorations

Comme dans votre boutique, il vous faudra habiller votre site et vos réseaux sociaux aux couleurs de votre campagne de fin d’année.

Optez pour du rouge, du vert, du blanc, insérez des sapins, des boules de Noël, des guirlandes, des rennes… Bref, vous l’aurez compris, tout élément graphique qui peut faire penser instantanément à cette fête.

L’idée ici est de rappeler à vos visiteurs que Noël approche à grands pas, et qu’il est encore temps de faire ses achats.

Attention

Comme pour tout, il faut utiliser l’habillage choisi avec parcimonie et faire preuve de bon goût.

Evitez de surcharger votre site en décoration en tout genre.

Les cadeaux

À l’occasion de Noël, profitez-en pour proposer à vos clients et prospects des cadeaux pour tout achat en ligne avant une date fixée, ou des promotions exclusives limitées dans le temps.

Pensez également aux packs, aux bons cadeaux.

À noter

C’est aussi la fin d’année pour vous, et qui dit fin d’année, dit fin de stocks. Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour liquider un de vos produits invendus en l’offrant pour tout achat sur votre site ?

Les contes

Saisissez également l’occasion de publier des articles pertinents à vos abonnés.

Orientez vos publications sur les fêtes de fin d’années, proposez des articles amusants, originaux, qui sauront donner envie à vos lecteurs de se rendre sur votre site.

Insérez-y des idées cadeaux, des conseils malins…

L’animation

Enfin, pour mettre en avant votre entreprise durant les fêtes, rien de mieux qu’une campagne publicitaire.

Habillez-la aux couleurs de Noël et lancez-vous.

Profitez-en pour rappeler que vos délais de livraisons seront respectés, que vous avez des offres spéciales en cours…

Vous pouvez pour cela opter pour une campagne Google Adwords, une campagne sur les réseaux sociaux, comme avec Facebook Ads, ou encore tout simplement, pour une campagne d’emailing adressé à votre base de donnée.

Faites votre choix.

Conseil malin

N’oubliez pas de souhaitez de bonnes fêtes à vos clients, notamment après un achat en ligne !

Soyez présents et à l’écoute de vos clients et surtout sachez rester joignable. Vérifiez que vos coordonnées et horaires d’ouverture soient bien visibles sur votre site.


Le Mémo :

Faites régner l’esprit de Noël


Articles similaires :

Comment faire de la publicité sur Google ?

Comment bien utiliser la promotion pour fidéliser vos clients ?

Google AdWords, comment ça marche ?


Facebook Ads : qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

Facebook Ads est le service de publicité proposé, comme son nom l’indique, par Facebook et pour Facebook.

C’est l’équivalent de Google AdWords pour Google, en quelques sortes.

Alors, comment ça fonctionne ? Combien ça coûte ? Comment cibler correctement votre campagne en fonction de vos objectifs ?

Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans ce premier tutoriel.

Rassurez-vous, si cela peut paraître complexe de prime abord pour un néophyte, cet article est là pour vous aider.

Nous allons donc vous accompagner pas à pas dans la création de votre première publicité via Facebook Ads.

Prêt ?

Comment ça marche ?

Comme nous le disions précédemment, Facebook Ads est un service proposé par Facebook lui-même afin de mettre en avant votre page sur ce réseau social.

Les publicités Facebook utilisent des options de ciblage très pointues qui vous permettent de toucher avec précision votre cible.

Critères sociodémographiques (sexe, âge, géolocalisation…), mais aussi, connaissance des goûts et des hobbies des utilisateurs, leurs habitudes…

Les avantages

Concevoir votre publicité Facebook revêt plusieurs avantages.

Un ciblage précis

Vous pouvez par exemple, choisir de communiquer auprès des femmes de 30-40 ans, passionnées par la mode et vivant en couple.

Un budget défini

Avec Facebook Ads, pas de surprise, vous définissez au préalable le budget que vous souhaitez allouer à votre campagne online.

Comment créer votre publicité Facebook Ads ?

Rentrons à présent dans le vif du sujet.

En quelques étapes seulement, vous pourrez lancer votre première campagne online.

1/ Rendez-vous sur la page dédiée à Facebook Ads

En cliquant ici ou ici, vous arriverez sur la page dédiée à cet outil.

Cela nécessite bien entendu que vous ayez une page Facebook pour votre entreprise.

2/ Définissez vos objectifs

Pourquoi souhaitez-vous communiquer ?

Est-ce pour augmenter la visibilité de votre page ? Pour générer du trafic sur votre site ? Pour augmenter vos ventes ?

pub-facebook_1

Facebook vous simplifie la tâche en vous proposant de cliquer sur l’objectif de votre choix.

Voilà pourquoi il est important de bien définir votre stratégie marketing avant de vous lancer.

3/ Ciblez

Facebook vous proposera alors de cibler avec précision vos prospects.

pub-facebook_2

4/ Définissez votre budget

Facebook Ads propose 3 grands types d’enchères pour définir votre budget.

Le CPM, pour Coût Par Mille, cela correspond au budget que vous êtes prêt à allouer pour atteindre 1 000 affichages.

Le CPC, pour Coût Par Clic. Cette méthode consiste à vous faire payer chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce.

Le CPA, pour Coût Par Action. Cela signifie que vous payez chaque fois que l’action désirée est effectuée. Par exemple, si l’action désirée est une réservation en ligne, vous paierez chaque fois qu’un internaute réservera en ligne via votre annonce.

À vous de choisir le type d’enchère qui vous correspond le mieux.

5/ Choisissez votre image

Sur Facebook Ads, vous avez la possibilité d’intégrer une image pour la promotion de votre page.

Sélectionnez-la avec soin, c’est elle que les internautes verront.

À noter

Les images doivent impérativement être à ce format : 600 x 315 pixels.

pub-facebook_3

6/ Validez

Une fois que vous êtes satisfait de l’apparence de votre annonce Facebook Ads, vous n’avez plus qu’à valider.

Voilà, c’est fait, votre première campagne sur Facebook est lancée !

À noter

Comme vous pouvez le constater, créer votre campagne Facebook Ads est en réalité relativement simple, encore faut-il avoir le temps de vous en occuper, de suivre votre campagne et de l’optimiser pour obtenir un maximum de retour sur investissement.

Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels de la communication et de la publicité sur Internet.

 


Articles similaires :

Comment faire de la publicité sur Google ?

Trouver les bons mots-clés pour sa campagne Google AdWords


Comment savoir si votre campagne emailing fonctionne ?

Vous avez lancé votre première campagne emailing. C’est très bien, il est à présent temps de mesurer son efficacité.

Mais comment mesurer la performance de votre campagne ? Comment savoir si votre message a correctement été communiqué, s’il a été retenu par vos prospects ?

Quels sont les outils mis à votre disposition qui peuvent vous permettre d’analyser concrètement la performance de votre campagne emailing ?

Et enfin, comment améliorer toujours plus votre taux d’ouverture, c’est-à-dire, le nombre de fois où un abonnés à ouvert votre mail.

Autant de questions auxquelles nous avons souhaité répondre dans cet article.

Les grands indicateurs de mesure de performance

Le taux d’ouverture 

Le taux d’ouverture, comme indiqué plus haut, est le plus important des critères de mesure de performance de votre campagne d’emailing.

En effet, votre campagne n’a de chance d’être efficace que si vos lecteurs prennent le temps d’ouvrir votre email.

Pour faire simple : le taux d’ouverture est le ratio entre le nombre de gens qui reçoivent votre email et ceux qui l’ouvrent.

Un taux d’ouverture faible signifie que l’objet de votre message n’a pas du attirer l’attention de vos lecteurs.

À contrario, un taux d’ouverture élevé reflète la qualité de votre objet. Vous avez su séduire le destinataire et lui donner envie de lire le contenu de votre mail.

Le taux de clic 

Le taux de clic vous permet de savoir combien d’abonnés ont cliqué sur vos liens et ont atterris sur votre site.

Un fort taux de clic augmente vos chances de convertir vos prospects en clients. Cet indicateur vous permet de mesurer la pertinence de votre contenu vis à vis de votre cible.

Le taux de transformation

Appelé aussi taux de conversion, cet indicateur vous permet de mesurer le nombre de lecteurs qui effectuent l’acte demandé suite à la réception de votre emailing.

Par exemple, si votre objectif est la vente d’un nouveau produit, votre taux de transformation sera le nombre d’internautes qui auront acheté ce produit directement suite à votre email.

Attention

Si votre emailing est de qualité et sait séduire votre clientèle, veillez à ce que votre site inspire confiance et soit sécurisé, sous peine de voir repartir aussitôt vos clients potentiels.

Comment améliorer le taux d’ouverture ?

Vous l’aurez compris, le plus important dans une campagne d’emailing est d’avoir un taux d’ouverture élevé, en clair, d’être lu.

Voici quelques astuces pour améliorer ce fameux indicateur de façon simple.

L’objet

L’objet de votre emailing est LA première chose que verra votre destinataire.

Tentez de le séduire, donnez un objet attractif, qui saura piquer sa curiosité.

Pour cela, plusieurs façons de faire.

Le suspense, qui interrogera le destinataire.

L’urgence, qui donnera envie d’ouvrir rapidement l’email afin de ne pas passer à côté d’une opportunité à durée limitée.

La personnalisation, qui donnera le sentiment à l’internaute que vous vous adressez à lui en lui envoyant un message unique.

Le timing

Pour faire une campagne emailing efficace, vous devrez savoir quels sont les horaires les plus adéquats pour toucher votre cible.

Un email envoyé à 3h du matin aura beaucoup moins de chances d’être lu qu’un email envoyé à 10h.

Attention également à la fréquence d’envoi.

Evitez de noyer votre base de donnée dans un flux constant d’emails.

La qualité

Soignez le contenu de votre emailing. Envoyer un message concis, efficace, au design simple et en rapport avec votre charte graphique.

Evitez le surplus d’image ou de promotions en tout genre, qui risquerait de dégrader l’image sérieuse de votre entreprise.

Préférez un contenu plus épuré, où l’offre mise en avant est évidente sans être ostentatoire.

La base de donnée

Classez votre base de donnée, et segmentez l’envoi de vos emailings.

Inutile d’adresser le même message à des cibles différentes.

Sachez adapter votre discours et utiliser correctement votre base de donnée.

Attention

Veillez à avoir une base de donnée à jour sous peine de voir revenir de nombreux emails aux destinataires inconnus.


Le Mémo :

L’objet de votre email est primordial !


Articles similaires :

J’envoie ma première newsletter

Newsletter : 8 erreurs à ne pas commettre

Comment mesurer l’audience de votre site Internet ?


Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien, et votre entreprise se doit d’y être présente.

Nous ne le répéterons jamais assez, il est essentiel de publier du contenu régulièrement sur les réseaux sociaux.

Ce contenu, vous le savez désormais, doit être pertinent, c’est-à-dire jugé intéressant par les internautes.

Mais quel est le moment idéal pour publier son contenu sur les réseaux sociaux ?

Comment être sûr de poster au moment opportun pour optimiser vos chances de toucher votre cible ?

Voici un petit guide explicatif des meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux.

Avant-propos

Avant de démarrer, il est important que vous gardiez en tête que chaque réseau social est différent.

Il va donc de soi, que les moments propices pour communiquer via ces réseaux sociaux varient en fonction du média utilisé.

Soyez donc malin et sachez adapter vos horaires de publications en fonction du bon réseau social.

Attention cependant, au fil de vos tentatives, vous pourrez personnaliser vos plages de publications en fonction des résultats obtenus.

Sachez rester vigilent et souple. Faites des tests de temps en temps et modifier vos heures de publications en fonction des résultats obtenus.

Ainsi par exemple, les entreprises ont pour habitude de moins poster la nuit. Cela se justifie par un taux de connexion plus faible, mais cela peut aussi s’avérer efficace pour vous distinguer de la concurrence.

Faites vos choix, testez, analysez. Vous réussirez petit à petit à apprivoiser les réseaux sociaux.

D’une façon générale

Globalement, tous les réseaux sociaux s’accordent sur un fait : midi, 16h et la fin de journée à partir de 18h sont les meilleurs créneaux.

Cela provient des habitudes d’utilisation des internautes.

Les réseaux sociaux sont souvent utilisés de façon mobile, c’est-à-dire depuis un appareil mobile comme les smartphones.

Cela explique pourquoi, les pics d’activités se situent globalement au moment des pauses des utilisateurs : pause déjeuner, pause café, fin de la journée de travail.

Les utilisateurs, qui sont désormais plus de 425 millions dans le monde, profitent d’un moment de pause pour s’octroyer un instant de détente en surfant sur les réseaux sociaux.

Voilà pourquoi, il est important de leur proposer du contenu divertissant, qui saura capter leur attention.

Facebook

Le mieux

Il semblerait que vous augmentiez considérablement vos chances d’être vus sur Facebook en publiant tous les jours entre 13h et 16h.

Un pic d’audience est noté le mercredi à 15h.

Le pire 

Le pire moment, et donc à éviter, correspond au weekend avant 8h et après 20h. Les internautes sortent et délaissent les réseaux sociaux le temps de la soirée.

Twitter

Le mieux

Le meilleur moment pour communiquer sur Twitter est du lundi au jeudi entre 13h et 15h.

Un pic est constaté entre 17h et 18h.

Le pire 

Le vendredi après 15h et les soirs après 20h.

Vous l’aurez compris, Twitter est à utiliser la journée, de préférence en après-midi.

LinkedIn

Le mieux

Il est préférable de poster sur LinkedIn du mardi au jeudi, avec un pic d’audience à midi et entre 17h et 18h.

Le pire 

Evitez de poster entre 22h et 6h du matin toute la semaine.

Google+

Le mieux

Tous les jours de 9h à 10h.

Le pire 

Les publications avant 9h.

Instagram

Le mieux

Instagram est l’un des rares réseau social à avoir une constante, même si un pic est constaté le lundi entre 15h et 16h.

Le pire 

Le dimanche dans la nuit.

Pinterest

Le mieux

Le samedi avec un pic le matin.

Le pire 

Durant les heures de bureau.


Le Mémo :

Faites des tests régulièrement et adaptez vos horaires de diffusion en fonction des résultats obtenus.

Source : KissMetrics, Surepayroll, Quicksprout


Articles similaires :

5 bonnes raisons de faire de la publicité sur Facebook

Comment fidéliser grâce aux réseaux sociaux ?

Le jargon des réseaux sociaux expliqué


Un CMS : qu’est-ce que c’est et comment bien l’utiliser ?

Au moment de vous lancer dans la création de votre site Internet, de nombreux sigles et autres termes qui vous sont encore inconnus font leur apparition.

L’acronyme CMS en fait surement partie.

Voici un article pour vous expliquer ce que signifient les lettres CMS, en quoi consiste t-il et surtout, comment bien l’utiliser pour votre TPE/PME.

CMS, ça veut dire quoi ?

Le CMS, pour Content Management System est ce que l’on pourrait traduire en français par Système de Gestion de Contenu.

D’accord, mais qu’est-ce que c’est ?

Le CMS est un type d’applications qui permet de séparer la forme, du contenu.

En d’autres termes, le CMS est un programme qui permet de personnaliser les couleurs, les visuels, les typographies d’un site, sans pour autant rentrer dans le code (que vous pouvez apercevoir sur la photo de l’article !).

Ainsi, le CMS permet d’éditer du contenu, de façon simple, sans nécessiter de grandes connaissances en développement.

À noter

L’un des CMS les plus connus est WordPress.

À quoi ça sert ?

Pour faire simple, un CMS permet à un néophyte de concevoir et personnaliser son propre site, lui-même, et ce, sans avoir besoin de grandes connaissances en code, ce fameux langage informatique.

Et pour votre TPE/PME ?

Aussi, pour votre entreprise, avoir un CMS signifie que vous pouvez ajouter et mettre à jour votre site, directement, sans passer par un tiers.

Attention cependant, cela concerne la forme du contenu, pas son fond.

Vous pourrez ainsi par exemple, ajouter une page à votre site, et y insérer la présentation d’un nouveau produit, mettre des mots en gras, en italique, changer la couleur d’un titre…

Les avantages du CMS

Les avantages du CMS sont évidents : simplicité, rapidité.

Grâce aux différents outils inclus dans le CMS, ajouter du contenu et soigner sa présentation devient un jeu d’enfant, sous réserve d’y accorder tout de même quelques minutes, lors des premiers pas.

En règle générale, l’utilisation des CMS est assez intuitive et de nombreux tutoriels se trouvent facilement en ligne.

Personnaliser son contenu en ligne se rapproche alors de l’utilisation d’un traitement de texte comme Word, par exemple.

Enfin, l’un des atouts phares du CMS est bien souvent sa gratuité.

De nombreux logiciels Open Sources existent et proposent des services de qualité pour permettre à chacun de créer son site facilement.

Les inconvénients du CMS

Si les possibilités sont souvent nombreuses, notamment grâce à l’ajout d’extensions ou de modules comme des newsletters, des formulaires de demande de contact, ou encore un fil d’actualité synchronisé avec vos réseaux sociaux,  celles-ci sont limitées.

Vous pourrez donc apporter de nombreuses modifications, mais si vous souhaitez pousser davantage les personnalisations, vous vous retrouverez limités et il vous faudra passer par le code.

Comment bien utiliser votre CMS

L’une des premières choses à faire est de visionner les tutoriels liés à votre CMS.

En général, ces courtes vidéos vous permettent d’apprendre à maitriser votre CMS en quelques minutes seulement.

Notre conseil

Avoir des bases en langage HTML peut vous aider.

Aussi, nous vous recommandons malgré tout, de mémoriser ces quelques notions afin de tirer profit au maximum des possibilités que vous offrent les CMS.

Familiarisez-vous d’ores et déjà avec les balises. Il vous suffit de les placer avant et après votre texte pour en modifier la forme.

Quelques exemples :

Pour mettre en gras : <strong>votre TEXTE</strong>

Pour mettre en italique : <em>TEXTE</em>

Pour mettre un lien direct vers un mail : <a href=’mailto:ADRESSE’>TEXTE</a>


Le Mémo :

Pensez à consulter les tutoriels pour vous familiariser avec votre CMS.


Articles similaires :

Créer son site Internet : 4 idées reçues à combattre

J’envoie ma première newsletter

Les étapes à connaître pour créer votre site web pro


Mesurez votre retour sur investissement grâce au Call Tracking

Parmi les nombreuses méthodes existantes pour mesurer le Retour sur Investissement (appelé aussi ROI) de vos campagnes marketing, une nouvelle technique est en plein essor.

Vous l’aurez compris, il s’agit du Call Tracking.

Le Call Tracking, que l’on pourrait traduire par « suivi d’appels » connaît aujourd’hui un véritable boom.

Et pour cause, cette technique permet de mesurer en temps réel, l’impact de vos campagnes sur les appels que vous recevez (appels entrants)

Comment le Call Tracking fonctionne t-il ? Quelle est son utilité ?

Mais surtout, comment peut-il vous aider à mesurer le ROI de votre TPE/PME ?

Le Call Tracking, c’est quoi ?

C’est une méthode d’analyse des appels entrants afin de mesurer de façon précise l’efficacité de vos campagnes de publicité et ce, sur l’ensemble de vos supports.

Internet, radio, TV, presse, affichage, courrier… Tous vos supports de communications peuvent être une source d’appel. Mais comment mesurer leur performance ?

Le Call Tracking permet de tracer chaque appel, et de traiter les données de façon précise.

À quoi ça sert ?

En offrant des statistiques détaillées reprenant les informations d’appel (heure, géolocalisation, durée, support tremplin…), le Call Tracking vous permet d’affiner votre stratégie de communication.

En effet, l’objectif du Call Tracking est d’analyser l’efficacité de vos différents supports de campagne.

Par exemple, vos nouveaux clients sont-ils venus suite à la parution de votre annonce presse dans le journal local ou vous ont-ils découvert grâce à votre nouveau spot radio ?

Les résultats permettent de comprendre ce qui fonctionne ou non, le type de support que vous devrez privilégier lors de votre prochaine campagne publicitaire, lequel vous devrez éviter…

Bref, le Call Tracking vous permet d’optimiser la communication de votre TPE/PME en affinant votre stratégie en fonction des résultats obtenus.

Comment ça marche ?

La méthode est aussi simple qu’efficace.

Sur chaque support utilisé, un numéro de téléphone différent sera attribué.

Bien entendu, ils seront tous redirigés vers le même centre d’appel.

Mais l’attribution d’un numéro en fonction du support permet le traçage (ou tracking en anglais) précis des appels entrants.

Quels sont les avantages ?

D’abord la précision des données. L’appel entrant provenant d’un numéro composé et proposé spécifiquement par l’un de vos supports garantit une grande précision.

Ensuite la mesure des résultats en temps réel. Cela vous permet de rectifier rapidement, dans la mesure du possible, vos campagnes.

Cela peut s’avérer utile par exemple, lors de campagne digitale via Google AdWords par exemple.

Les données sont stockées dans votre journal d’appel, et de nombreuses informations vous permettent d’affiner la communication de votre TPE/PME.

Concrètement pour votre entreprise ?

Outre les avantages cités ci-dessus, voici quelques chiffres clés qui témoignent de l’importance du Call Tracking pour une entreprise comme la vôtre.

35% des recherches sont effectuées depuis un téléphone mobile. Cela signifie que près d’1/3 des visiteurs de votre site peuvent potentiellement opter pour un appel sans avoir recours à un autre outil.

En moyenne, 70% des appels aboutissent à une vente ! Seriez-vous prêt à passer à côté de cela ?

86% des internautes qui préparent un achat préfèrent un contact téléphonique.

En conclusion, le Call Tracking est un excellent outil pour mesurer le ROI de votre TPE/PME et ajuster rapidement vos campagnes.

Source : wannaspeak.com


Le Mémo :

Opter pour le Call Tracking pour :

  • mesurer le retour sur investissement de vos campagnes de publicité
  • optimiser votre communication

Articles similaires :

AdWords : votre campagne est-elle rentable ?

Pourquoi et comment avoir un site adapté aux mobiles ?

Pourquoi et comment faire de la pub sur les réseaux sociaux ?