Marketplaces : faut-il y aller ?

Si vous dirigez une entreprise et que vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce, vous allez croiser ce terme à plusieurs reprises. Une marketplace, que l’on pourrait traduire par place du marché en français, est une plateforme qui permet de mettre en relation des acheteurs avec des vendeurs. En bref, c’est une plateforme existante de commerce en ligne. Vous les connaissez déjà pour les plus importantes, il s’agit de plateformes telles que Priceminister, Ebay, Amazon…

Mais sont-elles utiles pour une entreprise comme la vôtre ou faut-il leur préférer votre propre site incluant un module de e-commerce ? Explications.

Les avantages d’une marketplace

La forte affluence 

Le principal avantage des marketplaces est leur forte audience. C’est-à-dire leur nombre important de visiteurs.

16 millions de visiteurs uniques par mois sur Amazon, plus de 10 millions sur les sites de la FNAC et de Cdiscount… Voilà qui est fort intéressant pour une TPE/PME qui peut ainsi jouer dans la cour des grands !

La facilité

Mettre en vente vos produits sur une plateforme e-commerce est une démarche assez simple. Il faut suivre les étapes proposées par la marketplace et cela se fait rapidement.

Le coût

L’autre avantage est le faible coût pour faire apparaître ses produits dans une marketplace. En effet, bien souvent, vous ne payez qu’en cas de ventes.

Les commissions varient d’un site à l’autre, mais le risque financier est très faible.

L’export international

Si vos produits sont en vente sur certaines places de marché, vous pouvez sur la plupart d’entre elles, exporter à l’international vos ventes.

Pas besoin d ‘être bilingue ou de créer une page par pays concerné, la plateforme se charge souvent elle-même de la traduction et de la mise aux normes.

Attention : en cas d’échange par mail avec des acheteurs étrangers, vous devrez vous-même traduire vos courriers.

L’accès au m-commerce

Enfin, les marketplaces sont accessible pour la grande majorité à une utilisation sur mobile. Cela veut donc dire que vos clients peuvent acheter vos produits directement sur smartphones, tablettes… De quoi augmenter toujours plus vos opportunités de vente

 Les inconvénients

Bien qu’il y ait de très nombreux avantages, il existe bien évidemment quelques inconvénients.

La commission

Comme nous le disions plus haut, en général apparaître sur une marketplace est peu onéreux. Ce qu’il est davantage, c’est la commission prise par la plateforme pour chaque vente.

Certaines plateformes exigent un abonnement mensuel, ne dépassant que très rarement les 50€. Mis bout à bout cela peut grimper vite et plomber vos marges.

A vous de comparer et de choisir celle qui vous convient le mieux.

Les frais de port

Souhaitez-vous proposer la livraison gratuite ? Dans ce cas, soit il vous faudra majorer quelque peu vox prix, soit il vous faudra rogner votre marge. Faites le calcul et lancez-vous.

Le temps

Si vous souhaitez apparaître sur plusieurs plateformes, prévoyez du temps. En effet, un simple copier-coller ne suffit pas.

Chaque marketplace à sa procédure, ses critères à remplir pour chaque produit, etc… Il faudra donc vous armer de patience afin de créer vos pages sur les différentes plateformes.

Le prix

Sur une marketplace, vous ne serez pas seul. Certains n’hésitent pas à écraser les prix pour vendre en quantité.

Il faudra donc vous préparer à une véritable guerre des prix et veiller à ne pas être l’entreprise la plus chère.

À noter

Bien souvent, le vendeur le moins cher apparaît en tête des résultats. À vous de surveiller vos concurrents et de vous adapter en conséquence.

Le client est roi

Afin de sécuriser au mieux les transactions avec les clients, les marketplaces n’hésitent pas à promettre tout un tas de garantie aux clients.

Vous devrez donc vous y plier sous peine d’avoir de mauvais avis sur votre page, ce qui ruinerait votre réputation en ligne.

Quelle marketplace choisir ?

En fonction du secteur, telle ou telle marketplace ne conviendra pas ou celle-ci conviendra mieux.

Il y a les généralistes comme Amazon, Priceminister, Rueducommerce.

Les plus spécialisés, comme Placedestendances.com, pour la mode, FNAC.com, pour le multimédia, Greenrepublic.fr, pour les produits bio et éco-responsables…

Mettez-vous à la place de vos clients et prospects et réfléchissez à celle qui vous convient le mieux.

 


Le Mémo

Calculez en amont le coût de chaque marketplace avant de vous lancer.


Articles similaires

Entrepreneurs, comment gérer votre SAV en ligne ?

Créer votre boutique en ligne : 5 conseils à retenir

Site e-commerce ou marketplace : quelle solution choisir ?

Les Relations Presse pour booster votre visibilité sur le web

Vous avez un site Internet pour votre entreprise. Celui-ci attire quelques visiteurs et de nouveaux clients. C’est une bonne chose. Mais êtes-vous certain d’être convenablement référencé ? Avez-vous une bonne visibilité pour votre site web ? Saviez-vous qu’il existe un moyen pour faire parler de votre TPE/PME sur le net ? Il s’agit de ce que l’on appelle les « Relations Presse », connues également sous l’acronyme RP. Voici comment les RP peuvent vous aider à donner un coup de fouet à votre entreprise en améliorant sa visibilité !

Les Relations Presse

Avant de commencer, il est important que vous compreniez bien de quoi nous parlons. Les Relations Presse sont un échange avec les journalistes, les blogueurs, afin qu’ils écrivent un article sur votre entreprise.

Cela peut paraître simple dit comme cela, mais en réalité, les protagonistes de la presse sont sans arrêt sollicités. Il faut donc être malin et suivre quelques conseils afin de réussir vos Relations Presse.

Quels sont les interlocuteurs ?

À qui s’adresser ? Les Relations Presse peuvent se faire avec toute sorte de journalistes : presse nationale, presse locale, journal de la mairie, de la région…

Mais ne passez pas à côté des blogueurs. Ils ont de plus en plus de pouvoir sur le web et leur influence peut grandement vous aider.

Faites un tour d’horizon de ceux qui pourraient vous être utiles et recensez les dans un document. C’est ce que l’on appelle le fichier presse.

Quel intérêt pour vous ?

Soignez ces Relations Presse peut vous permettre de booster votre notoriété et votre image.

Explications. Si un article est publié sur votre entreprise dans la presse locale, imaginez le nombre de prospects que cela peut toucher !

Encore plus si vous pensez que la plupart de ces journaux relayent leurs articles en ligne.

Il en va de même pour votre crédibilité. Dès que l’on parle de vous, alors vous existez. Dans la tête des consommateurs, si un journaliste prend le temps de parler de vous, alors c’est que votre entreprise vaut en quelque sorte le coup.

De plus, voilà un excellent moyen de créer du contenu pour votre site, votre blog ou vos réseaux sociaux. Vous n’aurez qu’à relayer l’article de presse ou de blog parlant de vous et votre post est tout trouvé !

Et les backlinks ?

Un autre avantage de soigner ses Relations Presse, est de vous permettre de favoriser les backlinks.

Mais qu’est-ce que c’est me direz-vous ? Simplement le fait d’insérer un lien dans l’article, renvoyant directement sur le site de votre entreprise.

Cela améliore non seulement votre référencement, puisque l’on parle de vous, mais cela facilite aussi la tâche des internautes, lecteurs de l’article, qui auront simplement à cliquer sur le lien pour découvrir votre site web.

Comment faire pour booster vos RP ?

Pour que vos Relations Presse soient efficaces, il vous faut des retombées. Et pour cela, il faut savoir attirer l’attention des journalistes et blogueurs.

1- Le contenu à envoyer

Pour attirer l’attention des journalistes, il va vous falloir leur envoyer ce que l’on appelle un communiqué de presse.

Vous pouvez commencer par un premier communiqué de presse présentant votre entreprise. Vous pouvez aussi choisir de prendre la parole au sujet d’un événement qui arrive dans les prochains mois ou sur une nouvelle réglementation qui concerne votre activité.

2- Être réactif

Si vous souhaitez traiter dans votre communiqué de presse d’un sujet concernant une nouveauté, il vous faut retenir 2 choses : anticiper et être réactif. En effet, les Relations Presse mettent parfois du temps à se faire, et si vous souhaitez aborder un sujet d’actualité, il vous faudra anticiper et envoyer au plus vite votre communiqué aux personnes que vous visez.

Comment rédiger votre communiqué ?

Gardez en tête que, tout comme pour vos publications sur les réseaux sociaux, chaque communiqué de presse ne doit aborder qu’un sujet précis.

Pensez à y présenter succinctement votre entreprise, ajoutez-y 1 ou 2 photos. Soignez la syntaxe, n’employez pas de termes trop compliqués. Et surtout, n’oubliez pas de faire figurer vos coordonnées. Cela peut s’avérer bien utile au cas ou le journaliste souhaiterait d’avantage d’informations.

À noter

Un communiqué efficace tient en une page !


Le Mémo

Un message par communiqué


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Augmenter votre visibilité grâce au partenariat en ligne

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Coach sportif, clubs de sport, courez sur Internet !

Que vous soyez coach sportif, préparateur sportif, ou gérant d’un club de sport, il vous faut impérativement passer le cap d’Internet. Oui, vous devez vivre avec votre temps et à l’ère du digital, ne pas avoir de site Internet pour votre entreprise est un pari risqué. Référencement, visibilité, nouveaux adhérents… La liste des bénéfices est longue. Voici quelques bonnes raisons de relever le défi Internet.

Avant propos

Aujourd’hui, les français se rendent sur Internet pour tout et rien, et particulièrement lorsqu’il s’agit de trouver des renseignements sur une nouvelle activité ou un nouveau service.

Désormais, avant de se rendre dans une salle de fitness ou de rejoindre un club sportif, les français se précipitent sur leur ordinateur, tablette ou autre smartphone afin de récolter quelques informations et les avis des adhérents.

Visibilité

En ayant votre propre site Internet, celui-ci agit comme une véritable vitrine en ligne, accessible 24h/24, 7/7j. Imaginez, cela permet aux internautes d’obtenir des informations dès que l’envie leur vient de rejoindre un club sportif.

En ayant un site attractif, convenablement conçu et régulièrement mis à jour, vous augmentez votre visibilité et surtout, vous augmentez vos chances d’avoir de nouveaux inscrits.

Référencement

Sur Internet, une chose est essentielle : il s’agit du référencement.

Explications. Vous avez soigné le design de votre site, son contenu, etc. Seul hic, vous n’avez aucun ou très peu de visiteurs. Cela s’explique bien souvent par un mauvais référencement.

Mais alors, qu’est-ce que c’est ?

Le référencement, qu’il soit naturel (SEO) ou payant (SEA) est ce qui permet aux robots des moteurs de recherche comme Google, de vous sélectionner pour vous faire apparaître dans les premières pages de résultats.

En suivant quelques techniques simples et efficaces, vous augmentez vos chances d’être correctement référencé, et donc, de voir votre site s’afficher lors des recherches des internautes ciblés.

Séduire de nouveaux clients

Autre avantage d’un site Internet est celui séduire de nouveaux adhérents. En effet, grâce à votre visibilité et votre référencement, de nombreux prospects vont atterrir sur votre site web. Il y trouveront les informations recherchées, vos coordonnées, et pourront plus facilement sauter le pas de l’inscription. D’autant plus, si vous disposez d’un formulaire d’inscription en ligne.

Générer du trafic en salle

Si vous disposez d’un lieu, vous pouvez générer d’avantage de trafic sur celui-ci grâce à votre site. Les internautes, une fois séduits par votre site se rendront plus facilement dans votre salle ou votre club pour visiter et en savoir plus.

Quel site vous faut-il ?

Rien ne sert d’avoir un site trop compliqué. Votre site web doit présenter votre club, ses activités, ses horaires. Optez pour un site simple et tenez-le à jour régulièrement.

 Quelles informations doivent figurer ?

Vos coordonnées complètes. Indiquez l’adresse, l’email de contact, le numéro de téléphone pour vous joindre. N’hésitez pas à insérer un plan.

Les activités proposées. Là encore, comme votre site fait office de vitrine en ligne, pensez à présenter de façon brève les activités que votre club propose.

Le planning des cours. Si vous dispensez des cours collectifs, pensez à mettre le planning à disposition. Cela permettra à vos prospects de voir si vos horaires sont compatibles avec les siens.

Des photos. Mettez en valeur votre salle et vos activités en illustrant par des photos. Attention, vos photos doivent avoir un rendu professionnel.

Un livre d’or. Les internautes ont besoin de lire les avis de vos adhérents. Mettez en place un livre d’or afin de recueillir les avis de vos clients.

Un formulaire de prise de contact. Qu’il s’agisse d’un simple formulaire de prise de contact ou d’une inscription en ligne, avoir un formulaire peut encore faciliter l’adhésion des internautes.

Votre actualité. Enfin, pensez à faire figurer votre actualité. Les offres promotionnelles en cours, bien sur, mais également votre participation à un salon, ou à une compétition.

Astuce

Si vous avez plusieurs entraineurs ou coachs, vous pouvez faire une petite présentation de chacun d’entre eux sur votre site. Cela renforce la crédibilité de votre club.

 


Le Mémo

Votre site est une véritable vitrine en ligne pour séduire de nouveaux adhérents.


Articles similaires

Recueillir les avis de vos clients : comment faire ?

6 conseils pour publier vos photos sur votre site Internet pro

4 outils pour transformer vos visiteurs en clients

 

 

Pourquoi et comment créer sa fiche Google My business

Il y a quelques mois, le géant Google a lancé Google My Business pour remplacer Google Local, appelé aussi Google Adress. L’objectif étant de simplifier la vie des utilisateurs. Désormais donc, lorsqu’il s’agit de parler de référencement local sur Google, il faudra compter sur Google My Business. Mais comment cela fonctionne ? Qu’est-ce réellement que ce nouvel outil ? Quel intérêt représente t-il pour votre entreprise ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que Google My Business ?

Comme nous l’expliquions, ce nouvel outil est l’outil de référence pour Google pour positionner les entreprises locales.

Si vous êtes une TPE/PME, une entreprise de proximité, Google My Business peut devenir un fidèle allié. C’est lui qui vous permet d’être correctement référencé sur Google en fonction de votre localisation.

Le plus ? Cet outil est totalement gratuit.

En résumé, Google My Business est un annuaire local gratuit, conçu pour et par Google afin de fournir des résultats géolocalisés aux internautes.

Pourquoi est-ce important pour votre TPE/PME ?

Google My Business est un outil indispensable pour améliorer votre référencement naturel (appelé aussi SEO). Mais ce n’est pas tout, il est aussi un bon élément pour booster votre visibilité.

Pourquoi ? Parce qu’il vous référencie comme étant une entreprise a proximité du rayon de géolocalisation de l’internaute.

Exemple : un internaute recherche un garagiste proche de son domicile, il tape son adresse + le mot-clé « garagiste ». Là, Google scanne les réponses géolocalisée et fait apparaître votre garage dans les résultats.

En ayant une page Google My Business, vous apparaitrez dans Google Maps, qui compte de plus en plus d’utilisateurs.

Comment faire ?

Pour créer sa page Google My Business, voici la marche à suivre.

Rendez-vous ici pour créer votre page. Vous devrez vous créer un compte.

Cliquez sur le bouton bleu, vous ne pouvez pas le rater.

Google my business

Si vous possédez déjà un compte Google pour votre entreprise, cela sera encore plus rapide.

Connectez-vous avec vos identifiants. Ensuite, il vous faudra indiquer l’adresse exacte de votre établissement. Puis compléter quelques données supplémentaires avant de cliquer sur Envoyer.

Quelles informations mettre pour être bien positionné ?

Une chose est sûre, plus votre page sera complète, plus vous serez correctement référencé localement.

Les infos essentielles à configurer sont : vos coordonnées, votre catégorie d’activité, votre logo, une courte description de votre activité, quelques photos.

Attention

N’oubliez pas de valider le code Google que vous recevrez, généralement par courrier, lors de la création de votre page !

Essayez d’inciter vos clients à réagir en laissant des commentaires sur votre page Google My Business.

Comment faire si votre page existe déjà mais que vous n’en êtes pas le propriétaire ?

Si la page de votre entreprise existe déjà, mais que vous n’en êtes pas le propriétaire, Google a mis en place une procédure de vérification assez simple.

Pour faire court, vous devez contacter Google, qui se chargera de contacter le propriétaire actuel de la page. Cela s’appelle revendiquer son établissement.

 


Le Mémo

N’oubliez de valider votre page via le code reçu par courrier !

 


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Tout comprendre du jargon du référencement d’un site internet

Comment optimiser son référencement naturel en 5 étapes ?

 

Programmer ses publications Facebook : comment faire ?

Vous possédez une page Facebook pour votre entreprise et vous souhaitez la mettre à jour régulièrement. Oui, mais voilà, vous n’avez pas forcément le temps de vous connecter plusieurs fois par semaine pour y poster du nouveau contenu. Saviez-vous qu’il existe une solution à votre problème ? Elle s’appelle la programmation de publication. Non, vous ne rêvez pas, Facebook a bel et bien mis en place un outil vous permettant de programmer à l’avance vos publications, afin qu’elles soient publiées selon vos envies.

Voici comment faire.

1- Créer son contenu

La première chose à faire est de créer votre contenu, celui que vous souhaitez programmer.

Pour cela, rendez-vous comme d’habitude dans votre espace de publication.

Programmation_Facebook_1

Créez votre contenu. Vous pouvez ajouter une photo, une vidéo, une offre exceptionnelle, un lieu… Bref, la panoplie est large.

Une fois votre publication rédigée, voici venu le temps de passer à l’étape 2.

2- Programmer

En bas à droite de votre fenêtre de publication, se trouve le bouton Publier.

Programmation_Facebook_2

Cliquez dessus afin de faire apparaître le menu déroulant suivant :

Programmation_Facebook_3

Là, une fenêtre s’ouvre, afin de vous permettre de sélectionner le jour et l’heure que vous souhaitez pour votre programmation.

Programmation_Facebook_4

3- Le choix de la date

 La fenêtre vous permet d’ouvrir un mini calendrier afin de cliquer sur la bonne date. Il suffit de cliquer sur l’icône représentant un calendrier.

Programmation_Facebook_5

Sélectionnez avec soin la date de votre publication.

Puis, faites de même pour l’heure de publication.

Programmation_Facebook_6

Et voilà ! Vous venez de programmer votre publication.

Celle-ci sera publiée selon votre configuration. Vous n’avez plus qu’à réitérer la procédure autant de fois que vous le souhaitez.

Ce qu’il faut savoir

Vos publications peuvent être programmées entre 10 min et 6 mois. Pensez-y si vous partez en vacances quelques semaines par exemple.

4- Consulter les publications programmées

Si vous souhaitez voir vos publications programmées en attente, vous avez 2 possibilités.

1/ L’espace activité de votre page

C’est-à-dire, directement sur votre page d’accueil.

Programmation_Facebook_7

Vous n’avez qu’à cliquer pour voir apparaître une fenêtre récapitulant vos publications programmées.

2/ L’onglet Outils de publication

En haut a gauche, cliquez sur l’onglet outil de publication.

Puis, dans le menu à gauche de cet onglet, cliquez sur Publications programmées.

Celles-ci apparaitront alors.

Programmation_Facebook_8

Désormais, vous savez tout sur les publications programmées.


Articles similaires

Les dernières nouveautés Facebook à intégrer sur votre site Internet

Applications Facebook : notre guide pour gérer votre page entreprise

Facebook Ads : qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

Quels sont les posts les plus efficaces sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux peuvent rapidement se transformer en une jungle périlleuse pour tout chef d’entreprise novice en la matière. Que poster sur ces médias sociaux ? Comment s’assurer que sa publication plaira aux internautes ? Comment gagner de nouveaux abonnés, de nouveaux followers ? S’il existe des horaires propices à la publication de contenu par les entreprises, il existe également des types de contenu plus ou moins pertinents. Lever de rideau sur les contenus les plus efficaces sur les réseaux sociaux.

Se différencier pour exister

Les internautes sont en permanence sollicités par les publications en tout genre. Qu’il s’agisse de leur véritable cercle d’amis les plus proches, ou d’entreprises dont ils ont liké la page, leur flux d’actualité ne fait que s’engorger de nombreux posts, qui bien souvent, ne retiendront pas leur attention.

Pour ne pas faire partie de ces derniers, il vous faut impérativement vous différencier.

Trouvez un ton qui correspond à votre TPE/PME et à vos prospects. Restez fidèle à celui-ci et publiez en restant cohérent. Qu’il soit humoristique, amical, classique, l’important est qu’il vous corresponde.

L’importance d’un contenu pertinent

Nous ne le répéterons jamais assez, pour captiver l’attention de vos abonnés, il faut publier du contenu PER-TI-NENT.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Tout simplement du contenu susceptible d’intéresser vos abonnés. Evitez le contenu trop compliqué, avec des termes trop complexes. Privilégiez des contenus ludiques, simples, qui apportent un intérêt à l’internaute.

A présent, entrons dans le vif du sujet.

Quel contenu poster ?

De plus en plus de résultats nous amènent à penser que certains types de contenus recueillent davantage l’attention des internautes.

  • Les infographies

En tête des contenus les plus appréciés sur les réseaux sociaux, viennent les infographies. Ce sont des mises en images de faits et données, souvent statistiques, qui résument une situation.

Pourquoi séduisent-elles autant ?

Les infographies ont un aspect ludique, elles se lisent facilement et quelques secondes d’attention suffisent pour en faire le tour. Le coté visuel, soigné, attire l’attention de l’internaute et la retient le temps de faire le tour de l’infographie.

Elles ont également un fort taux de partage, ce qui est essentiel sur les réseaux sociaux. Plusieurs études comme celles réalisées par SumoMe ou Slideshare, démontrent d’ailleurs le pouvoir des infographies. On note une augmentation du trafic sur les pages d’entreprises postant des infographies, et surtout, une excellente mémorisation des données par les lecteurs.

  • Les listes

Les internautes en raffolent.

Faciles à créer, les listes suscitent l’intérêt des internautes par leur simplicité. Concentrez-vous sur un sujet et faites une liste des points importants.

Prenez le site Topito, par exemple, qui en a fait sa spécialité.

  • Le facteur émotionnel

Pour captiver les internautes, il faut réussir à leur déclencher une émotion. C’est le meilleur moyen pour que ceux-ci partagent le contenu.

Il y a les posts amusants, mais aussi surprenant, ou qui révèlent des informations importantes.

Bref, faites-les réagir !

  • Les photos

Ce n’est pas étonnant, les photos et autres images fonctionnent mieux qu’un long texte.

Profitez-en pour faire passer des infos importantes comme l’arrivée d’un nouveau produit dans votre boutique via une photo plutôt que par un long discours.

  • Les vidéos

Les vidéos sont aussi un bon moyen de capter l’attention de votre public.

Vous pouvez présenter un produit, présenter l’une de vos techniques de fabrication, ou encore réaliser un tutoriel pour expliquer aux internautes l’utilisation d’un produit.

 


Le Mémo

Un contenu pertinent = plus d’efficacité.

 


Articles similaires

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

TPE/PME : comment utiliser Instagram ?

7 conseils pour une vidéo d’entreprise réussie

 

Emailings : 6 règles pour ne pas finir dans les SPAMS

Si vous avez décidé en tant que TPE/PME de créer votre première campagne d’emailings, il vous faudra rester vigilent pour ne pas tomber dans le piège du SPAM. Mais qu’est-ce donc que le SPAM ? Tout simplement le terme utilisé pour désigner le courrier indésirable, vous savez, celui qui va tout droit dans la corbeille, sans même que votre destinataire l’ai lu. S’il est très facile de lancer une campagne d’emailing, il est un peu plus complexe de déjouer le filtre anti-spam. Voici quelques règles et conseils précieux pour vous éviter de finir à la poubelle.

La sursollicitation

S’il est de plus en plus difficile d’atteindre la messagerie des internautes, c’est que les fournisseurs d’accès Internet (appelé aussi FAI), et les messageries redoublent d’effort pour les protéger. En effet, avec l’ère du tout Internet, la quasi intégralité des entreprises, petites ou grandes, ont pris d’assaut les boites mails de leurs prospects et clients. Face à cette sur sollicitation, les barrières sont devenus nombreuses. Voilà pourquoi il est essentiel de fournir un contenu concis, pertinent pour assurer la délivrabilité de votre email.

Sur quoi se basent les filtres ?

Les filtres anti-spams se basent sur plusieurs critères. L’un des plus importants est le spamwords. Il s’agit d’une liste de termes à éviter pour ne pas filer directement à la benne.

Attention, cela ne veut pas dire que vous avez interdiction d’employer ces mots. Simplement de les utiliser à bon escient et sans trop de répétition. Car c’est sur la multitude de spamwords et leur combinaison que les filtres vont se baser.

Par exemple, vous pouvez utiliser le terme « promotions » mais évitez de le marier aux termes « réductions », « exclusives », « promotionnelles »…

Nos conseils

1- Être à jour

Certes, il n’est pas toujours simple de collecter les informations permettant de définir une bonne base de données. Mais il est impératif de mettre à jour régulièrement cette base, si vous voulez optimiser votre délivrabilité.

Si un email vous revient, évitez d’insister. Supprimer l’adresse de votre base de donnée. De même, si vous recevez des demandes de désabonnement ou de désinscription à votre newsletter, n’insister pas et cessez immédiatement tout envoi. Vous avez tout à gagner à avoir une base de donnée à jour.

2- Montrer patte blanche

Parmi le flot de courriers que reçoivent quotidiennement les internautes, si vous voulez avoir une chance d’être lu, identifiez-vous. Pour cela, choisissez une adresse mail clair et valide.

Si vous avez un nom de domaine au nom de votre entreprise, créez-vous une adresse depuis ce site. Attention toutefois, évitez les info@ZZ ou postmaster@CC ou encore Contact@SS. Préférez votre prénom@votre nom de domaine.

Il en va de même pour votre nom d’expéditeur. Evitez de laisser votre destinataire dans le flou. Une fois votre nom d’expéditeur et votre adresse email créé, évitez d’en changer. Vos lecteurs sauront ainsi reconnaître vos emailings et choisiront plus facilement de vous lire.

3- Susciter la curiosité

Pour donner envie à vos destinataires d’ouvrir votre email, il faut l’attirer, attiser sa curiosité.

Soignez l’objet de votre email. Il est comme le titre d’un livre. Il doit donner envie sans trop en dire. Choisissez donc un objet concis, qui en dit suffisamment mais pas trop.

Pas si simple ? Rassurez-vous, cela n’a rien de trop compliqué. Il suffit de vous mettre à la place des internautes. Quels emails vous donneraient envie d’être ouverts ?

Les pièges à éviter

  • Evitez les majuscules
  • Limitez les caractères spéciaux comme €, %, !..
  • N’employez pas les spamwords tels que : gagnant, félicitations, promo, réductions…

4- Rendre l’internaute unique

Pour cela, personnalisez au maximum votre message. Insérez le prénom de votre destinataire, si vous en avez la possibilité, rappelez lui sa dernière commande et prenez des nouvelles de son achat.

Par exemple : Cher Audrey, êtes-vous satisfaite de votre récent achat chez nous ?

5- Ne pas le noyer

Evitez d’assaillir vos destinataires d’emailings à tout va. Il vaut mieux en envoyer moins mais avec des informations pertinentes que de les noyer sous un flot constant de messages.

6- Semer les emails

Essayez de cadencer, c’est-à-dire de répartir vos envois sur plusieurs jours. En effet, les serveurs ont tendance à suspecter un email faisant partie d’un grand nombre d’envoi simultané.

 


Le Mémo

Soyez malin et montrez qui vous êtes.


Articles similaires

Comment savoir si votre campagne emailing fonctionne ?

J’envoie ma première newsletter

A quels moments communiquer avec vos clients ?

Que faut-il publier sur votre Page Facebook ?

Artisans, TPE/PME, vous avez osé passer le cap Facebook et avez créé une page pour votre entreprise. Une bonne chose de faite. Néanmoins, il vous faut malgré tout connaître quelques trucs et astuces afin d’assurer à votre page une visibilité optimum en fonction de vos publication. En effet, l’audience, c’est-à-dire le public potentiel de lecteur, ne sera pas la même qu’il s’agisse d’une photo, d’un article ou d’une vidéo. Mais alors comment savoir ce qu’il faut publier pour maximiser vos chances de réussite ? Nous revenons pour vous sur le B.A.ba de la publication sur Facebook pour vous accompagner pas à pas dans votre conquête du réseau social.

Avant propos

Avec l’essor du géant omniprésent Facebook, les marques et entreprises comme la vôtre, ont de plus en plus de mal à sortir du lot au travers de leurs publications. Bien sûr, il existe une solution payante, proposé d’ailleurs par Facebook lui-même, appelée Facebook Ads, ou publicités Facebook en français.

Cette offre propose de générer des publicités, visibles en fonction d’une audience que vous aurez au préalable défini. Beaucoup d’entreprises accordent un budget, conséquent ou non, à ce système de régie publicitaire qui propose aux utilisateurs Facebook des « suggestions » redirigeant vers la page de l’entreprise.

Pourtant, il est possible de publier des posts efficaces de façon gratuite. Il s’agit pour cela de connaître votre cible, votre audience, et d’adapter votre contenu à celle-ci.

Newsfeed ranking algorithm

Ce nom qui peut sembler barbare n’est en fait rien d’autre que le nom donné par Facebook à son algorithme. C’est ce système qui définit quelle publication est la plus adaptée au flux d’actualité de chaque utilisateur.

En effet, comme vous le savez, les utilisateurs sont connectés à plusieurs centaines d’amis, aiment plusieurs pages de marques, d’artistes, d’entreprises en tout genre. Chacune de ses pages, publie régulièrement du contenu ce qui génère des milliers de publications quotidiennes.

L’algorithme de Facebook, sélectionne alors les publications qu’il estime être les plus pertinentes afin de les faire apparaître dans le flux d’actualité de chaque internaute. Pour faire simple, plus votre publication suscite l’intérêt de vos abonnés, plus elle a de chance d’apparaître dans le « newsfeed ».

À noter

Chacune de vos publications n’apparaitra donc pas systématiquement dans le flux d’actualité de chacun de vos abonnés. Mais alors quel contenu choisir pour une portée optimale ? Comment faire pour que votre publication apparaisse, de façon naturelle ?

Les vidéos

Leader des publications les plus consultées, elles représentent à elles-seules 8,7% de portée, appelée aussi Reach.

Soignez vos vidéos, proposez du contenu de qualité, pensez à ne pas négliger la bande son. Quelques idées de vidéos : vous pouvez présenter votre société, votre nouvelle machine, faire un tutoriel sur l’utilisation de l’un de vos produits… la liste est aussi longue que variée.

Les statuts

En seconde position, arrive la publication généralement courte, composée uniquement de texte. (5,8%). Cela s’explique par le flot d’actualité auquel sont confronté les utilisateurs.

Une publication courte, lisible en un coup d’œil saura davantage les séduire qu’un long pamphlet, qui lui, aura plutôt tendance à les rebuter. Pour votre entreprise, pensez à mettre en avant votre actualité. Si vous êtes présent sur un salon, sur un marché, lors d’une foire, pensez à le faire savoir !

Les statuts peuvent également vous permettre d’annoncer une réduction ou une offre promotionnelle en cours.

Les liens

Ensuite, viennent les publications comportant un lien. Pour votre TPE/PME, il peut être intéressant de promouvoir les articles publiés sur votre blog, un lien renvoyant à votre dernière vidéo publiée sur Youtube, un lien renvoyant à un site qui parle de vous…

Les photos

Enfin, les photos arrivent en 4e position. Pour que celles-ci soient regardées et likées, il vous faut impérativement soigner la prise de vue.

Pour votre entreprise, vous pouvez par exemple, mettre en avant l’une de vos dernières réalisations, l’arrivée d’un nouveau produit, la rénovation de votre boutique…

En conclusion

Pour conclure cet article, il semble important que vous ayez conscience que pour une portée optimale, pour augmenter votre audience et l’engagement, il vous faudra varier les contenus, et surtout veiller à ce que ce contenu soit pertinent, c’est-à-dire qu’il sache intéresser vos fans.

 


Le Mémo

Engagement : nombre d’actions générées par la publication

Audience : public défini

Portée : nombre de vues réalisée par la publication


Articles similaires

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

Utilisation des réseaux sociaux : les pièges à éviter