Tutoriel : Facebook Local Awareness

Pour promouvoir localement votre TPE/PME sur Internet, Facebook a lancé son outil Facebook Local Awareness. Local Awareness, que l’on pourrait traduire par « sensibilisation locale » vous donne la possibilité de promouvoir votre entreprise dès qu’un prospect entre dans votre périmètre géographique ciblé, c’est-à-dire autour de votre point de vente. Le principe est simple : géolocaliser votre cible en fonction de vos critères, la ville, région ou pays. Le résultat : l’assurance de voir votre campagne apparaître uniquement chez les mobinautes se trouvant dans votre zone de chalandise. Voici comment utiliser cette publicité locale pour booster l’activité de votre entreprise et augmenter votre chiffre d’affaires.

1 – Créer sa page

Pour commencer, rendez-vous sur cette page si vous n’avez pas encore de page créée, ou directement sur votre gestionnaire de publicité ici. Vous arriverez donc sur cette page :

1

 

2 – Sélectionner la bonne rubrique

Puis, cliquez sur « promouvoir votre entreprise au niveau local » pour vous rendre dans la partie concernée par Facebook Local Awareness.

2

 

3 – Sélectionner la page Facebook concernée

Une fois sur la page, vous devrez alors sélectionner via un menu déroulant le nom de la page que vous souhaitez promouvoir. Si vous n’en avez qu’un, elle vous sera automatiquement proposée.

3

 

Puis cliquez sur continuer :

4

 4 – Définir la localisation de votre entreprise

Vous devrez à présent sélectionner et définir la localisation de votre entreprise. Déplacez le cercle bleu manuellement, ou, rentrez directement l’adresse souhaitée dans la barre sous le plan.

5

 

5 – Définir la cible

Ensuite, définissez votre audience, votre cible, c’est-à-dire, le type de prospects que vous souhaitez toucher.

6

 

6 – Définir son budget

À présent, moment crucial, vous devez définir la somme que vous souhaitez allouer à votre campagne.

7

 7– Créer l’annonce

Le ciblage, la zone d’action et le budget défini, il ne vous reste plus qu’a créer votre annonce. Choisissez un texte percutant, un visuel marquant. Soyez bref et concis.

8

8 – Lancer l’annonce

Une fois satisfait de votre annonce, il ne vous reste qu’à définir les horaires où vous souhaitez voir diffuser votre annonce et la lancer. Le tour est joué !

 


Articles similaires

Les idées reçues sur le digital et e-commerce [INFOGRAPHIE]

infographie complète

http://www.webmarketing-com.com/2015/03/27/36462-pourquoi-le-digital-fait-il-peur-aux-tpepmehttps://www.linkedin.com/pulse/les-tpepme-seraient-elles-grandes-perdantes-du-marketing-khodjahttp://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/seniors-marketing-prejuges-stereotypes-201602.htmlhttp://business.lesechos.fr/entrepreneurs/web/dossiers/TPE-PME-reussir-son-passage-au-numerique/tpe-pme-cinq-etapes-cles-pour-passer-au-numerique-206649.phphttp://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2014/10/4434-cinq-idees-recues-sur-les-reseaux-sociaux/http://www.trendmicro.fr/media/br/cloud-computing-demystified-fr.pdfhttp://www.pme-web.com/5-pires-idees-recues-marketing-digital/https://www.vaadata.com/blog/fr/4-idees-recues-sites-web-de-petites-entreprises-et-cyber-attaques/http://www.priceminister.com/blog/barometre-e-commerce-des-petites-entreprises-2014-12622http://www.frenchweb.fr/e-commerce-des-tpe-pme-en-france-les-chiffres-a-connaitre/181434http://www.fevad.com/uploads/files/Enjeux%202015/CHIFFRES_CLES_2015.pdf

 

 

 

 

ROPO, quand l’alliance « site Internet » et « magasin physique » est créatrice d’opportunités.

En tant que chef d’entreprise, vous avez peut-être déjà croisé ce terme : ROPO. Mais savez-vous ce qu’il signifie ? Si les habitudes des consommateurs ont changées avec le développement en masse d’Internet et la digitalisation de bon nombre d’entreprises, il faut désormais compter sur un nouveau comportement d’achat : le ROPO. Explication de ce phénomène en plein essor.

 

Qu’est-ce que le ROPO ?

Le ROPO, pour Research Online, Purchase Offline, (que l’on peut traduire par Rechercher en ligne, Acheter hors ligne) est un nouveau comportement d’achat des consommateurs. On l’appelle également le Web To Store, littéralement, du Web au magasin. Le principe est simple : les français sont désormais très nombreux à effectuer des recherches sur Internet avant de réaliser leur achat directement en magasin. On peut opposer le ROPO au full store (recherche et achats en magasin) et full web (recherche et achats en ligne). Les consommateurs, friands des avis en ligne et des comparateurs, se servent d’Internet pour obtenir les informations qu’ils recherchent, qu’il s’agisse de prix ou de qualité d’un produit ou service. En France, 3 personnes sur 4 utilisent le digital dans leur décision d’achat. Informations, consultation des avis clients… Tout y passe. Mieux encore, 9% des recherches en lignes s’effectuent directement DANS le magasin, grâce aux smartphones !

 

Le ROPO en chiffres

Les chiffres en disent long sur ce nouveau constat qui révolutionne le commerce en ligne : aujourd’hui, les boutiques e-commerce aident à développer les ventes en magasin. Pour preuve, 51% des vendeurs sondés affirment avoir perçu un impact positif du virtuel sur le physique. Pour 52% d’entre eux on constate également une hausse de la fréquentation en magasin et pour 58% une progression des ventes physiques. Et ce n’est pas tout ! 5 TPE/PME sur 10 engrangent un fort bénéfice dû au Web To Store (ROPO). Enfin, 92% des achats se réalisent encore en boutique, ce qui signifie que votre site est une véritable vitrine accessible 24/24h, 7j/7.

 

Comment créer du ROPO ?

Générer du ROPO est assez simple. Il faut avant tout disposer de votre propre site Internet ou d’une plateforme de vente en ligne. L’important est que l’internaute ait accès aux données de vos produits et services, tels que le prix, les avis des clients, les tutoriels d’utilisations, modes d’emplois, etc… Ainsi, au cours de sa recherche sur la toile, il pourra naviguer sur votre site et y trouver les informations qu’il souhaite. Puis, une fois chose faite, il aura davantage tendance à se diriger vers votre boutique physique si c’est sur votre propre site qu’il a trouvé l’information. En clair, pour attirer un client dans votre magasin, il faut que votre site lui donne envie et soit complet en termes d’informations. Mais il existe aussi quelques techniques pour booster vos ventes en magasins.

Les solutions les plus efficaces 

Pour améliorer votre taux de Web To Store, voici quelques astuces à mettre en place sur votre site, afin de pousser les internautes à se rendre dans votre boutique.

Le store locator :

Il s’agit d’un plan interactif permettant de situer précisément votre magasin sur une carte. Simple et pourtant très efficace. Il en existe de nombreux gratuit disponible sur Internet.

Le stock disponible :

Permettre de savoir si le produit est disponible en magasin avant que l’internaute se déplace. Un moyen de s’assurer de ne pas décevoir le client.

La réservation :

Il s’agit de permettre à un client de réserver le produit en ligne et de venir le régler et le chercher en magasin. Cela permet d’éviter les frais de port, et surtout, de faire venir votre client dans votre boutique.

Les offres :

N’hésitez pas non plus à proposer des offres exclusives ou des réductions valables uniquement en magasin.

 


Le Mémo

Le digital n’est pas une menace mais plutôt un booster pour les ventes en magasin.

Source : Oxatis, LWM


Articles similaires

 

Auto-entrepreneurs : Internet, une visibilité incontournable pour se lancer

Après quelques mois à hésiter, vous avez enfin franchi le pas et avez créé votre première entreprise. Et, pour ce faire, vous avez opté pour le régime de l’auto-entrepreneur. Des démarches simplifiées et peu de choses coté administratif à gérer. Un bon point. Mais il n’en reste pas moins que votre entreprise, que vous ayez opté pour ce régime ou non, est une entreprise. Et si vous voulez qu’elle se développe rapidement, il va falloir faire ce que bon nombre d’entreprise font lors de leur lancement : franchir le pas d’Internet ! Pas de panique, Tous Sur Internet vous explique pourquoi c’est essentiel et vous donne toutes les ficelles pour faciliter votre lancement.

 

Avant propos

Les habitudes des consommateurs ont changées. Désormais, il faut compter sur Internet pour les prises de décisions. Entre avis clients, comparaison de prix via des comparateurs en ligne, ou encore, recherche d’entreprises les plus proches grâce à la géolocalisation, les raisons sont nombreuses. Ce qui prime c’est d’être référencé, c’est-à-dire, d’apparaître dans les résultats des recherches.

Être référencé

Le SEO (pour référencement naturel) et SEA (pour référencement payant) sont essentiel pour votre entreprise. Il s’agit là, de faire en sorte que votre site apparaisse dans les premiers résultats lors de recherche effectuée sur des moteurs comme le géant Google. L’équation est simple, plus vous apparaissez haut dans les résultats, plus vous augmentez vos chances de séduire de nouveaux clients. Différentes techniques existent, et nous vous en donnons les bases ici.

 

Se faire connaître

En ayant un site, vous faites connaître votre entreprise. Véritable vitrine de vos services et prestations, votre site doit refléter l’image de votre entreprise, ses valeurs, son savoir-faire. En clair, votre site assure votre visibilité sur la toile. Mettez en avant votre expertise, vos tarifs, vos coordonnées. Présentez-vous. N’hésitez pas à illustrer par des photos de vos réalisations. Mais attention, soignez votre site, vos photos.

 

Recueillir des avis

Pour mettre en avant votre efficacité et la qualité de vos services, pensez à solliciter vos clients en les invitant à laisser un commentaire. Cela peut augmenter considérablement votre conversion de prospects en nouveaux clients si les avis recensés sont positifs. Mais attention, l’inverse est aussi vrai ! Soignez votre service client si vous ne voulez pas assister, impuissant, à un effet boule de neige négatif. Soignez donc les avis, demandez à vos principaux clients des recommandations.

Trouver de nouveaux clients et partenaires

En étant présent sur Internet, vous vous ouvrez les portes d’un grand nombre d’opportunités de séduire de nouveaux clients, mais aussi, de nouer de nouveaux contacts avec de futurs partenaires. Des sites comme Viadeo, LinkedIn, sont les piliers de ce genre d’échanges. Vous pouvez répondre à des annonces afin de trouver de nouveaux clients ou bien contacter diverses entreprises afin de diversifier vos contacts et partenaires.

 

Les réseaux sociaux

Si vous vous demandez si vous devez ou non vous lancer dans les méandres des réseaux sociaux, la réponse est claire : OUI ! À l’ère du tout digital, c’est un passage obligatoire dont toute entreprise ne peut se priver. Analysez vos objectifs, votre cible. Puis, choisissez vos réseaux sociaux en conséquence. Par exemple, peut-être n’est-il pas indispensable d’avoir un compte Instagram si vous proposez du conseil à vos clients. Pour que votre présence sur les réseaux sociaux soit efficace, il vous faudra publier régulièrement du contenu intéressant pour fidéliser vos clients et prospects.

 

Comment créer son site ?

Pour créer votre site, vous pouvez soit faire appel à un prestataire, soit tenter de vous lancer seul.

Toutes nos astuces ici.

 


Le Mémo

Vous ne pouvez plus vous passer d’un site Internet pour votre entreprise.

 


Articles similaires

Le monde du digital, une opportunité en phase de reconnaissance même pour les petites entreprises

Que vous ayez une petite entreprise ne comptant aucun salarié ou une PME, la transition numérique est devenu un passage obligatoire. De plus en plus reconnue et assumée, la digitalisation des entreprises emmène peu à peu les entreprises vers une nouvelle façon de travailler. Aujourd’hui en France, on compte 80% d’internautes ! Un chiffre qui en dit long sur la véritable mutation numérique à laquelle nous assistons depuis déjà quelques années. Pourtant, certaines TPE/PME hésitent encore à passer le cap du digital et se retrouvent petit à petit à la traine. Voici donc un point sur le rôle du numérique pour les entreprises d’aujourd’hui, et l’importance d’évoluer pour ne pas s’éteindre demain.

Une prise de conscience ?

Si de plus en plus de médias professionnels abordent régulièrement le sujet, il est important d’observer les chiffres qui sont pour la plupart, très parlant. La transition numérique s’est faite pour les consommateurs, c’est un fait. Les habitudes ont changées et ils sont à présent 82% à être équipés d’une connexion Internet et 60% à réaliser des achats en ligne. Ce qui implique donc, que ne pas saisir cette opportunité commerciale peut s’avérer dangereux pour une entreprise dont la notoriété pourrait s’effondrer, laissant la part belle à ses concurrents.

Un décalage avec les TPE/PME

Si les consommateurs sont passés en masse au digital, et ce, depuis longtemps, les entreprises françaises sont elles, en retard. Seulement 65% d’entre elles disposent d’un site Internet ! Quand on sait que plus d’un français sur 2 achète en ligne, cela représente un manque à gagner conséquent. Pourtant, il existe une contradiction. 64% des TPE pensent que le numérique est une opportunité pour leur activité. Le principal frein des TPE/PME est la peur de cette transition digitale. Peur du coût, de la formation potentiel à suivre, du temps nécessaire… Or, avec les bons outils, cela peut se faire en toute simplicité.

Une concurrence accrue…

Avec l’avènement d’Internet, il est vrai que la concurrence est devenue plus rude, notamment sur la toile. Pour cause, la multitude de TPE qui font leur apparition et se lance directement sur Internet via un site web et les réseaux sociaux. D’ailleurs, l’opinion des entrepreneurs à ce sujet le confirme. Pour 49% d’entre eux, le numérique a conduit à une hausse de la concurrence.

…Mais de nouvelles opportunités

Pourtant, malgré une concurrence plus agressive, le numérique crée de nombreuses nouvelles opportunités commerciales. Et cela, les entreprises commencent à en prendre conscience. 64% d’entre elles estiment d’ailleurs que le numérique est une opportunité à la fois pour l’activité et pour l’emploi au sein de leur société. Pour preuve, +40% d’augmentation brute potentielle du résultat opérationnel pour une entreprise qui réussit sa mutation numérique. Plus de raison d’hésiter ! Il faut que vous vous lanciez à votre tour, si ce n’est déjà fait.

Evoluer pour survivre

Si ce titre pourrait sortir tout droit d’un film d’action, il est pour autant tout à fait adapté pour parler de la révolution digitale au sein des entreprises. Ne pas s’adapter rapidement, et se tourner vers le numérique, c’est donner une image d’entreprise à la traine, totalement dépassée, aux yeux des consommateurs. Et, soyons réalistes, quel consommateur aurait envie de faire appel à une TPE/PME has been ?


Le Mémo

Lancez-vous sur le web avant qu’il ne soit trop tard.

Source : Ifop, McKinsey France, CESI


Articles similaires

 

Métiers du tourisme : Tripadvisor, ami ou ennemi ?

Vous avez une entreprise dans le secteur du tourisme ?Vous avez donc certainement croisé à de nombreuses reprises le logo du célèbre site Tripadvisor. Restauration, hôtellerie, services… Tripadvisor s’élargit et le secteur du tourisme est pleinement concerné. Mais faut-il vous lancer dans l’aventure et référencer vos prestations ? Quel est le poids réel de Tripadvisor dans les prises de décision des internautes ? Nous vous disons tout dans cet article.

 

Avant-propos

Avec plus de 200 millions d’avis sur son site et plus de 50 millions de visiteurs mensuel, Tripadvisor est le leader incontesté de l’avis clients dans le secteur du tourisme. Pas moins de 80 nouveaux avis sont publiés chaque minute ! Vous l’aurez compris, Tripadvisor est omniprésent et il devient de plus en plus difficile d’y échapper lorsque l’on possède une entreprise du secteur du tourisme. Il vous faut savoir que les habitudes des consommateurs français ont changés. Désormais, 80% des européens ont le reflexe d’aller consulter les avis clients avant d’effectuer une quelconque réservation et ce, qu’il s’agisse de restaurant, d’hôtel ou même, de location de voitures. Oui, aujourd’hui, il ne suffit plus d’avoir des tarifs attractifs pour attirer vos clients, mais il faut aussi que vos clients soient satisfaits et le fasse savoir !

 

Peut-on faire l’impasse sur Tripadvisor ?

Quand on est une TPE/PME prestataire du tourisme local ou de loisirs, on ne peut plus faire l’impasse sur les avis clients, et encore moins sur la référence en la matière. Avoir une bonne réputation est important, une e-réputation l’est encore plus de nos jours. A contrario, une mauvaise réputation peut vous jouer des tours et se faire ressentir sur votre chiffre d’affaires. Ainsi, en augmentant d’un point votre note Tripadvisor, l’enquête montre une hausse de 14,2% de chance d’être sélectionné par l’internaute ! Un chiffre impressionnant qui justifie à lui seul l’importance d’une bonne e-réputation.

Comment gérer votre e-réputation ?

Si savoir gérer la réputation de son établissement n’est pas une mince affaire, gérer son e-réputation l’est davantage si, et seulement si, certaines techniques sont appliquées. Car cela ne s’invente pas ! Mais pas de panique, il existe quelques bases simples à respecter. L’une d’entre elles, est fondamentale : la transparence. Précisez si l’établissement possède des services en extras, qu’ils sont payant afin d’éviter toute surprise désagréable pour vos clients qui auraient pu vous choisir pour ce type de prestation plutôt qu’un autre, pensant qu’elles étaient inclues. Autre exemple, ne mentionnez pas que vos chambres sont avec vue sur la mer, si cela n’en concerne uniquement quelques unes. Plus vous serez honnête et précis sur vos prestations, plus vos clients seront ravis de découvrir une prestation conforme à la description.

 

Une autre raison ?

Si vous cherchiez une autre raison de vous lancer sur Tripadvisor, dites vous qu’avec 748 000 hôtels, chambres d’hôtes et autres hébergements, 400 000 locations de vacances, 1 695 000 restaurants, 335 000 attractions à travers le monde, vos concurrents doivent déjà y être ! N’attendez plus et sautez le pas.

 

Source : Tripadvisor 2013, comScore Media Metrix


Le Mémo

N’hésitez plus, foncez sur Tripadvisor pour voir votre chiffre d’affaires augmenter


Articles similaires

TPE/PME : les clés pour transformer vos clients en ambassadeurs digitaux de votre marque

Quel chef d’entreprise n’a jamais rêvé d’un jour où, sans lancer de campagne de communication, ses propres clients feraient la promotion de l’entreprise. Non pas parce qu’ils seraient rémunérés, non, mais simplement parce que ces clients seraient pleinement satisfaits de l’entreprise. Cela vous a déjà traversé l’esprit ? Hé bien, rassurez-vous, ce rêve n’en est pas un !

En suivant quelques techniques simples mais efficaces, vous pourrez faire de ce secret espoir une douce réalité, qui assurera la pérennité de votre TPE/PME.

L’e-réputation

Sur Internet, votre réputation s’appelle e-réputation.

Plus vous aurez de bons avis, que vous serez bien noté sur les différents sites existants, et plus vous aurez une bonne image.

Et, bien évidemment, plus vous aurez une bonne image, plus vous augmenterez vos chances d’avoir de nouveaux clients, séduits par les échos à votre sujet.

Voilà pourquoi, il est essentiel de soigner votre e-réputation sur la toile.

Un ambassadeur, c’est quoi ?

C’est tout simplement l’un de vos clients qui, parce qu’il est très satisfait de vos prestations, parle de votre TPE/PME à son entourage en vous recommandant.

Mais là où ca ne pourrait s’arrêter qu’au bouche-à-oreille, avec l’avènement des réseaux sociaux, ce client fidèle peut porter haut votre marque et vous assurer une publicité plus qu’efficace.

Regardez par exemple, les fans de la marque Apple.

Ils n’hésiteront pas à vanter les qualités de leur dernier iPhone ou iMac.

Pourquoi ne feraient-ils pas la même chose concernant votre entreprise ?

Le poids des ambassadeurs

80% des consommateurs estiment que les recommandations de leurs proches sur les réseaux sociaux les incitent à tester de nouveaux produits et services.

Il serait dommage de ne pas sauter sur l’occasion de transformer de nouveaux prospects en clients !

3 étapes pour fidéliser vos clients pour les transformer en ambassadeurs :

1 – Repérez vos meilleurs clients

Vous avez sûrement des clients fidèles. Recensez-les dans un fichier.

Repérez également les membres les plus actifs sur vos différents réseaux sociaux, ceux qui parlent souvent de vous, etc…

2 – Montrez-leur qu’ils comptent pour vous

Remerciez-les lorsqu’ils laissent un commentaire favorable.

Partagez leurs publications à votre sujet en les remerciant ouvertement.

Soyez réactif et répondez à leurs questions ou suggestions dans les plus brefs délais.

Il s’agit la de Community Management, simplifié, certes, mais qu’il vous faudra soigner.

À noter

Plus ils auront l’impression de faire partie d’une communauté de privilégiés, plus ils seront actifs.

Notre conseil

Lorsque vous leur répondez, personnalisez au maximum votre réponse. Ils apprécieront d’autant plus le fait que vous vous adressiez réellement à eux.

3 – Récompensez-les

Faites plaisir à vos ambassadeurs en prenant soin d’eux.

Conviez-les à des soirées exclusives qui leur sont réservées, invitez-les à des tests de nouveaux produits en avant-première, offrez-leur des cadeaux personnalisés…

Bref, faites en sorte qu’ils se sentent privilégiés.

Pensez aussi que pour votre ambassadeur, partager sa publication à votre sujet sera considéré comme valorisant. Profitez-en !

Enfin, vous pouvez également leur proposer de parrainer un proche, en échange d’une récompense.

Cela vous permet non seulement de gagner de nouveaux clients, mais également de renforcer leur fidélité et votre lien de proximité avec votre client fidèle.


Le Mémo

Faites plaisir à vos clients fidèles, ils vous le rendront bien !

 


Articles similaires

 

TPE/PME : la transition numérique, l’avenir de votre entreprise.

Entrepreneurs, alors que de plus en plus d’entreprises prennent un tournant digital, qu’en est-il de votre TPE/PME ? Bien sûr, la transition numérique englobe le site Internet de chaque entreprise, qui est devenu désormais indispensable. Mais ce n’est pas tout ! Aujourd’hui, lorsque l’on parle de transition numérique pour une entreprise, on ne parle pas que d’Internet ou des réseaux sociaux. Non, à présent, il faut compter sur une multitude de nouveaux outils, venus s’implanter dans les entreprises, qu’il s’agisse de TPE/PME ou de multinationales. Mais alors, quels sont ces outils et quelle est leur utilité pour une entreprise de proximité comme la vôtre ?

Le renouveau de la relation client

Lorsque l’on parle de transition numérique, la relation client est bien évidemment un point central.

Mais vous auriez tort de ne vous focaliser que sur ce point.

En effet, avec l’arrivée de nouveaux outils, les tâches jusqu’alors complexes peuvent se retrouver simplifiées pour un gain de temps conséquent pour vous, pour vos salariés et donc, pour votre entreprise.

Tous égaux ?

Le processus de transition numérique n’est pas le même pour tout le monde. Si certains secteurs ne peuvent plus se passer des nouveaux outils et sont contraints d’évoluer, d’autres peuvent s’adapter en douceur à cette nouvelle transformation organisationnelle.

Mais quoi qu’il en soit, le maitre mot est l’évolution, car ce qu’il faut retenir c’est que toutes les entreprises finiront par aller vers la digitalisation.

Une nouvelle façon de travailler

La digitalisation de l’entreprise doit prendre en compte le facteur humain. C’est-à-dire vos salariés, vos collaborateurs.

Le partage des informations est au cœur de ce nouveau processus. Chacun peut et doit pouvoir s’exprimer.

En bref, on assiste à un véritable essor du travail collaboratif, de l’échange collectif pour atteindre un but commun. Un changement d’état d’esprit, visant à développer le « travailler ensemble ».

Pourquoi ?

Tout simplement parce que l’échange et la construction collaborative amènent à une plus grande productivité de l’entreprise. Et ça, les grandes institutions l’ont bien compris.

Mais ces nouvelles pratiques nécessitent de nouveaux outils.

Les nouveaux outils

Parmi les nouveaux outils qui font leur apparition et se développent rapidement dans l’univers des entreprises, 2 sortent du lot. L’ERP et le Cloud.

Mais que sont ces nouveaux outils si tendances ?

Le logiciel ERP

L’ERP pour Enterprise Resource Planning (que l’on peut traduire par planification des ressources de l’entreprise) appelé également PGI pour Progiciel de Gestion Intégré, est de plus en plus présent dans les entreprises, quelle que soit leur taille.

L’ERP donc, est un logiciel de gestion des flux d’activité d’une TPE/PME.  Il permet de gérer l’ensemble des processus d’achats, de gestion des stocks, de facturation, de comptabilité…

L’avantage : toutes les données sont regroupées et se recroisent facilement. Les différents services sont ainsi plus facilement connectés les uns aux autres.

L’inconvénient : difficile à mettre en place au départ, il nécessite du temps pour l’apprivoiser ou une formation rapide.

Notre conseil

À vous de choisir votre logiciel en fonction de votre entreprise. Il en existe des spécialisés, par exemple pour l’agroalimentaire, qui prennent en compte les contraintes légales du secteur.

Sage, Divalto, Dynamics AX ou encore EBP sont des logiciels adaptés aux TPE/PME.

Le Cloud

Vous avez probablement déjà croisé ce terme à plusieurs reprises. Le Cloud, ou Cloud computing, est un serveur en ligne. Son intérêt réside dans le fait d’offrir un accès aux informations stockées, quel que soit votre support de connexion (tablette, ordinateur personnel…) et quel que soit votre emplacement.

C’est donc tout naturellement que l’on assiste à l’explosion du Cloud au sein des entreprises, passant ainsi de 25% de taux d’équipement en Cloud en 2013 à 35% en 2015.

L’avantage : d’une grande simplicité d’utilisation, le Cloud offre une mobilité sans limite sans investissement financier conséquent.

Notre conseil

À vous de choisir la capacité de stockage qui vous convient et les données que vous souhaitez y conserver.


Le Mémo

Cloud et ERP, l’heure est à l’innovation digitale.


Articles similaires

Source : appvizer.fr

Nos conseils pour bien démarrer votre page Facebook Entreprise

Vous êtes chef d’entreprise et vous avez pris la décision d’être visible sur Facebook. Pour cela, vous vous apprêtez à créer la page Facebook de votre entreprise. Cette décision, plutôt judicieuse à l’ère du tout digital, se doit d’être réfléchie. Vous découvrirez dans cet article, comment créer une page efficace, mais surtout, quoi faire une fois cette page crée. Car il faut bien comprendre qu’une page pro Facebook ne vit pas seule. Il vous faudra vous impliquer et l’alimenter régulièrement. Voici quelques conseils.

 

Avant propos

Si on ne présente plus le géant Facebook, certaines choses doivent être précisées.

Tout d’abord, il est indispensable de distinguer votre page personnelle de votre page professionnelle.

Cela dans un but de crédibilité, mais également de confidentialité.

Comme pour tout média social, il faudra être actif et proposer un contenu pertinent, sous peine d’assister à l’échec de votre page sur Facebook.

 

 

Créer sa page entreprise

Pour créer votre page entreprise, connectez-vous sur votre compte personnel.

Puis, allez sur n’importe quelle fan page, par exemple, celle de l’un de vos concurrents.

Cliquez alors sur « Créer ma page ».

Voilà, vous venez de créer votre fan page !

À présent, complétez le mieux possible les informations.

Soyez précis, uploadez une photo, le logo de votre entreprise, vos coordonnées, vos horaires d’ouverture.

Pensez également à mettre un lien renvoyant à votre site et à vos différents comptes sur les réseaux sociaux comme Twitter, Instagram, Youtube, ou encore votre blog.

 

À noter

L’essentiel de vos informations doivent se trouver facilement sur votre page Facebook !

Une fois votre fan page créée, il vous faut à présent recruter des fans, c’est-à-dire, des gens qui s’abonneront à votre page en likant.

 

Comment attirer des fans ?

Plusieurs moyens existent pour recruter des fans.

 

Vos amis

LA première chose à faire pour vous lancer et attirer rapidement vos premiers fans est d’inviter vos amis à aimer votre page.

 

Votre site

Une fois l’étape des amis Facebook faite, n’oubliez pas de relayer votre page Facebook sur le site Internet de votre TPE/PME, et sur l’ensemble de vos réseaux sociaux.

 

Vos supports de communication

Si vous disposez de cartes de visite, de flyer, d’affiches… Pensez à rajouter l’adresse de votre fan page Facebook sur ces supports de communication.

Ils permettront à vos clients et prospects de se diriger directement sur votre page.

 

Notre conseil

Pensez à ajouter l’adresse de votre page dans votre signature d’e-mail.

 

La récompense

Comme tout le monde, les internautes aiment les récompenses.

Proposez-leur un cadeau, une réduction ou la participation à un tirage au sort en échange d’un partage de votre fan page.

Un excellent moyen de voir votre page apparaître sur les fils d’actualité de vos abonnés.

 

Les publicités Facebook

Enfin, Facebook Ads, le service de régie publicitaire de Facebook vous propose de faire de la publicité sur le réseau.

A vous de fixer votre budget et de définir votre cible.

Pour savoir comment faire, lisez ceci.

 

Que publier ?

Pour que votre page attire de nouveaux fans chaque jour, il vous faudra publier régulièrement du contenu.

Mais ce n’est pas tout ! Il faut que celui-ci soit pertinent et sache intéresser, captiver votre auditoire.

 

Publiez donc des informations sur votre secteur, vos produits, votre entreprise.

N’hésitez pas à mettre en avant vos réductions ou vos journées promotionnelles.


Le Mémo

Faites la promotion de votre page une fois celle-ci créée pour attirer un maximum de fans.


Articles similaires