Pourquoi et comment créer sa page Google My Business

Puisque le célèbre moteur de recherche Google est devenu incontournable, figurer sur ses différents outils et supports est devenu indispensable. Avec Google My Business, le géant Google propose aux entreprises d’être mieux référencées. Comment ? En mettant en avant les coordonnées, les photos de l’établissement, des produits, les horaires d’ouvertures ou encore, les avis clients. Zoom sur ce nouvel outil.

Google My Business, c’est quoi ?

Google My Business est le service de référencement local créé par et pour Google. Pour faire simple, c’est un annuaire local. L’idée est de permettre aux internautes de trouver l’essentiel de vos informations de façon rapide et géolocalisée. Vous apparaitrez ainsi dans les résultats de proximité ainsi que sur Google Maps.

Concrètement, à quoi ça sert ?

Comme nous le disions, Google My Business, anciennement appelé Google Adresse, est une bonne opportunité de booster votre visibilité sur le net, et surtout votre référencement local.

Oui, mais ça coûte combien ?

Si vous vous demandez combien cela va vous coûter, rassurez-vous, Google a décidé d’opter pour la gratuité de ce service.

Et pour votre TPE/PME ?

Être correctement référencé localement, peut considérablement augmenter votre chiffre d’affaires. Pourquoi ? Simplement parce qu’en apparaissant dans les premiers résultats de recherche, vous donnez davantage de visibilité à votre entreprise et boostez vos chances de séduire de nouveaux clients. La preuve ? 95% des consommateurs utilisent le moteur de recherche Google pour effectuer leurs recherches en ligne.

1

Comment vous lancer ?

Créer une adresse Gmail

Pour vous créer un compte Google My Business, vous devez commencer par vous créer une adresse Gmail (si cela n’est pas déjà fait !).

Créer votre page

Une fois cela effectué, rendez-vous sur ce site afin de créer votre compte Google My Business. Puis, cliquez sur « Inscrivez votre entreprise ». Vérifiez si Google trouve votre entreprise en rentrant le nom ou l’adresse de celle-ci.

Si vous ne vous trouvez pas

Cela signifie que Google ne vous référence pas. Dans ce cas, cliquez sur « ajouter un établissement » et suivez les instructions.

2

Si vous vous trouvez

Sélectionnez votre entreprise et demander à valider et activer votre page. Pour cela, 2 options. Le téléphone (plus rapide) ou le courrier (1-2 semaine de délai). Choisissez celle qui vous convient le mieux.

Une fois votre code d’activation reçu, vous n’avez plus qu’à le rentrer et le tour est joué !

Compléter votre page

Dernière et ultime étape, compléter vos données. Remplissez avec soin toutes les informations demandées et gardez en tête que plus vous serez précis, plus vous augmenterez vos chances de figurer parmi les premiers résultats. Numéros de téléphone, adresse email, horaires d’ouverture, liens vers votre site ou vos réseaux sociaux… Faites figurer toutes vos informations.


Le Mémo

Boostez votre référencement local avec Google My Business.

Source : resonancecommunication.com


Articles similaires

Comment vous former au digital ? Vers qui se tourner ?

En cette fin d’année, vous préparez sans doute vos nouvelles résolutions. Parmi elles, celle-ci : vous souhaitez prendre les choses en main pour votre entreprise et enfin saisir le tournant numérique. Oui, mais voilà, vous avez beau avoir établi un budget à allouer, défini les nouveaux outils et logiciels qui serviront à cette fameuse transition, vous vous retrouvez perdu. Bien jolis ces nouveaux outils, mais comment s’en servir ?

Pourquoi se former au digital ?

Hé oui, avec l’avènement du numérique et l’apparition de nombreux nouveaux outils, vous n’avez eu que l’embarras du choix pour sélectionner les vôtres. Mais savez-vous réellement vous servir de ces nouveaux outils numériques ? Savez-vous comment les installer ? Ou encore, avez-vous les connaissances suffisantes pour vous en servir de façon optimale ? Car certains outils peuvent renfermer de véritables trésors si l’on prend le temps d’apprendre à les utiliser.

Comment vous former ?

Mais apprendre à utiliser correctement ces nouveaux outils digitaux ne s’improvise pas. Si vous pouvez bien entendu choisir de passer par un apprentissage autodidacte, vous vous engagez dans un gouffre incommensurable d’heures passées à chercher, tâtonner, recommencer. Heureusement, les principaux acteurs de la transition numérique ont bien compris les besoins des entrepreneurs qui comme vous, souhaitent saisir cette opportunité du digital. Et pour cela, de nombreuses formations ont vu le jour. Nous vous en présentons quelques-unes ci-dessous.

Google

Le Géant Google ne pouvait pas passer à côté d’une opportunité de plus pour montrer son omniprésence dans le digital. Avec son programme Google pour les Pros lancé depuis 2012 en partenariat avec la CCI, la marque compte bien accompagner les entreprises vers la transition numérique. Déjà plus de 80 000 professionnels français ont suivi les formations données par l’un des 200 coachs Google. L’objectif : accompagner gratuitement les professionnels, commerçants, TPE et PME à développer leurs compétences numériques, pour améliorer leur présence en ligne et faire grandir leur activité sur Internet.

La CCI

La Chambre de Commerce et d’Industrie propose des formations pour accompagner les milliers de TPE/PME dans leur transformation digitale. Développement commercial, juridique, ou international, des solutions sont mises en place. Appelé les Digiteurs, leur plateforme de formation, propose des programmes variés allant de matinées de démonstrations, à des formations pratiques, en passant par divers ateliers ou conférences. Des prestations complètes pour vous accompagner à chaque pas.

Le programme Transition Numérique

Lancé par le Gouvernement en 2012, le programme Transition Numérique a pour vocation d’aider les TPE et les PME à s’approprier les nouveaux usages numériques et à intégrer ces technologies pour améliorer leur compétitivité. Au menu : de nombreux intervenants qualifiés, dispensant conseils, formations et informations, sur les bonnes pratiques digitales.

Le programme PIX

Enfin, nouvel outil mis en place par le Gouvernement pour accompagner les TPE/PME vers une meilleure transition numérique, voici PIX. Cette plateforme en ligne gratuite a pour but d’évaluer et certifier vos compétences numériques. PIX est encore en version Beta pour l’instant mais vous pouvez d’ores et déjà réaliser les premiers tests.


Le Mémo

Le Gouvernement a mis à disposition de nombreux outils pour vous accompagner dans votre transition numérique.


Articles similaires

E-commerce en France en 2016 : l’heure du bilan

L’année touche bientôt à sa fin, l’heure est donc venue de faire un bilan sur les tendances e-commerce de 2016. Quel est le panier moyen du consommateur français ? Quelles sont les nouvelles tendances de la vente en ligne ? Ou encore, quel est le montant alloué aux transactions en ligne cette année ? Nous revenons pour vous sur l’état du e-commerce en France sur 2016.

Avant-propos

Nous n’avons de cesse de le répéter, les habitudes de consommations des français ont considérablement changé ces dernières années. Et pour cause, avec l’avènement du digital et la transition numérique effectuée par une grande majorité des entreprises de notre territoire, les comportements d’achat ont évolué. Cette année encore, l’e-commerce a la part belle dans les transactions réalisées par les consommateurs avec un chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros. Les plateformes de ventes en ligne, appelées aussi marketplaces, telles que Amazon,  ont plus que jamais montré leur importance.

Un panier moyen stable

Si les ventes en ligne ont progressé de 12% au 3ème trimestre pour atteindre le chiffre conséquent de 16,9 milliards d’euros, le panier moyen lui, se stabilise à 68,29 €. Les internautes ont confiance dans les transactions en ligne et ne se contentent donc pas de réaliser des achats de faible montant.

Les plateformes de paiement en hausse

Les plateformes de paiement en ligne comme Worldline, Payline, Paybox ou encore Ingenico ePayments ont enregistré 65,4 millions de transactions en ligne par carte bancaire en un mois, contre 56,4 millions en 2015. Une hausse correspondant à une réelle tendance des internautes a réaliser leurs achats en ligne.

L’avènement des sites marchands

Les sites marchands ont continué leur progression avec +9% de sites créés. Il faut donc désormais compter sur les 195 450 sites marchands contre 178 500 fin 2015 pour réaliser ses achats. Le cap des 200 000 sites marchands existants devrait être atteint d’ici la fin de l’année. Et ce n’est pas tout ! Ces mêmes sites, malgré leur nombre conséquent et une concurrence rude, continue d’avoir une marge de progression supérieure à 3% tout domaine confondu.

Le boom des ventes sur mobiles

Les ventes sur mobiles ou tablettes ont littéralement explosées cette année, augmentant ainsi de 30% ! Le panier moyen reste malgré tout inférieur de 20% à celui des ventes en lignes globales.

L’explosion du Black Friday

Le géant des marketplaces Amazon a vu son nombre de ventes exploser lors de cette journée de vente promotionnelle. Avec 40% de vente en plus qu’en 2015, le mastodonte atteint le chiffre record de 970 commandes par minute ! Enfin, la fin d’année devrait assurer de beaux résultats aux sites marchands puisque plus de 13,5 milliards d’euros devraient être dépensés en ligne à l’occasion des fêtes, soit une hausse de près de 10% par rapport à 2015.

Le bilan des meilleures actions à mener ?

Une bonne utilisation des réseaux sociaux, une augmentation des investissements dans le SEA (référencement payant), soigner consciencieusement ses mots-clés et son référencement naturel, apporter une attention particulière à la relation client et à la personnalisation des messages… voici les impératifs pour réussir son développement dans le e-commerce.


Le Mémo

L’e-commerce a de beaux jours devant lui.

Sources : JDN, Fevad, LSA,


Articles similaires

Formation des employés : votre meilleur atout pour une transformation numérique réussie

Vous avez une entreprise de petite ou moyenne taille et vous avez décidé de suivre le grand virage du numérique. Un premier pas vers la nouveauté et la mise à jour de vos divers outils. Pour ce faire, vous avez sans doute investi dans de nouveaux logiciels, de nouvelles machines allant dans cette direction. Oui, mais avez-vous pensé à former vos salariés à ces nouveaux outils ? Savent-ils se servir de cette nouvelle machine que vous venez d’acquérir ?

Avant-propos

Avec la transition numérique en marche, il est devenu indispensable pour toute entreprise souhaitant développer son chiffre d’affaires et survivre face à la concurrence, de s’adapter en optant pour la digitalisation. Qu’il s’agisse de nouvelles façon de travailler, de nouveaux logiciels installés ou de nouveaux appareils dont vous avez récemment fait l’acquisition, de nouveaux usages vont alors s’appliquer au sein de votre entreprise. L’objectif : un gain de temps et d’argent tout en augmentant le rendement et facilitant les échanges avec vos divers interlocuteurs.

Pourquoi former vos salariés ?

Mais alors, à quoi bon s’équiper en nouveau matériel si personne dans votre TPE/PME ne sait les utiliser ? Pourquoi donc investir dans de nouveaux outils si aucun de vos salariés ne saura en tirer parti au maximum ? Vous comprendrez donc aisément pourquoi il est indispensable pour booster votre rentabilité de former vos salariés et leur apprendre à appréhender ce tournant numérique qui risque de révolutionner votre façon de travailler.

L’exemple d’Orange

Prenons l’exemple de la grande entreprise qu’est Orange. Ses cadres dirigeants ont tous suivi une formation à San Francisco afin de mieux comprendre et appréhender les nouveaux outils mis en place par leur compagnie. Car l’innovation ne se devine pas, elle s’apprend. De retour de leur formation, ces cadres dirigeants ont à leur tour pu former leurs équipes pour optimiser l’utilisation de ces nouveaux outils digitaux.

Des salariés en demande

D’après différentes études, il s’avère que les salariés sont en demande de formation et d’accompagnement. Ils souhaitent progresser, évoluer et donc apprendre de nouvelles choses, et ce, quel que soit leur âge ! De plus, plus de 64% d’entre eux souhaitent acquérir de nouvelles compétences numériques.

Les moyens à votre disposition

Former ses salariés ne s’invente pas. Si vous pouvez bien entendu former vous-même vos employés, il n’en reste pas moins qu’une véritable formation serait sans aucun doute plus efficace. Mais alors, quels sont les moyens mis à votre disposition pour y arriver ?

Les formations

En premier lieu viennent les formations « traditionnelles ». Durant une durée déterminée (quelques jours, une semaine…), vos salariés se rendront dans un lieu de formation suivre des cours dispensés par un formateur agréé. Autre possibilité, vous pouvez faire venir un formateur dans l’enceinte de vos locaux afin de former vos salariés directement sur place.

Le e-learning

Si vous souhaitez laisser vos salariés s’auto-gérer, vous pouvez opter pour une solution numérique : le e-learning. Ces cours en ligne privés permettent à vos salariés de se gérer seuls en suivant les cours… en ligne.

Les MOOC

Alternative à l’e-learning, vous pouvez choisir de proposer à vos salariés des MOOC. Le MOOC (pour Massive Open Online Courses, soit formation en ligne massive ouverte à tous en français) est un cours gratuit dispensé à des milliers d’internautes. Ni photocopies, ni livres, ni aucun outils physique, tout se passe en ligne.

Les certifications

Permettre à vos salariés de suivre une formation pour obtenir une certification est une excellente initiative pour votre entreprise. D’abord parce que cela est valorisant pour eux. Ils acquièrent de nouvelles compétences et en sont reconnus. Pour votre entreprise, cela signifie donc que vos employés seront toujours plus qualifiés pour convenir à vos besoins et donc, plus performants.


Le Mémo

Former vos employés pour tirer le meilleur de votre transition numérique.

Source : cabinet ELEAS


Articles similaires

La vidéo : Nouvel atout magique de votre communication

Avec l’ère du tout digital et la numérisation des entreprises, internet est devenu le média le plus employé. Forcément, cela implique la démocratisation de nouveaux supports de communication qui était jusqu’alors plutôt réservés aux grandes entreprises. La vidéo en fait partie. Qu’elles soient hébergées sur Youtube, Vimeo ou directement sur votre hébergeur, les vidéos sont devenues omniprésentes et peuvent révolutionner votre communication.

L’ère du 2.0

Avec la digitalisation des entreprises, bon nombre d’entre elles se sont vu fortement conseillées de se lancer sur Internet. Site web, page Facebook Entreprise, compte Twitter… la liste des supports est aussi longue que variée. Mais sur Internet, certains usages sont à prendre en compte. En effet, si les internautes passent du temps à surfer sur la toile, ils n’aiment pas passer du temps à lire de long discours. En clair, l’internaute n’a pas le temps. Il faut que chaque information lui soit apportée rapidement et que les réponses aux questions qu’il peut se poser soient facilement accessibles. Et c’est tout à fait pour cela, que les vidéos sont de plus en plus présente sur le web. Qu’il s’agisse de tutoriel  (vidéo explicative pour apprendre à réaliser quelque chose), de vidéo de présentation d’entreprise, ou de vidéos ludiques, elles ont le vent en poupe et sont gages de succès si tant est que l’on respecte quelques règles.

Les règles à respecter

Comme pour tout support de communication, certaines règles sont à respecter pour une vidéo réussie. Privilégiez donc un format court, maximum 1”30 min, une qualité d’image soignée, une bande sonore travaillée… Evitez que votre vidéo fasse trop amateur. Elle est gage de crédibilité et véhicule l’image de votre entreprise. Pensez aussi à y insérer des sous-titre, pourquoi ? Parce que sur Facebook, 85% des vidéos sont lues sans le son.

Les chiffres clés de la vidéo sur Internet

Des dépenses en hausse

Les dépenses des entreprises dans les vidéos en 2016 ne cessent d’augmenter. Pour preuve, 61% des entreprises interrogées disent utiliser les vidéos comme un outil marketing, et 91% d’entre elles disent qu’elles comptent augmenter ou maintenir leur dépense dans les vidéos l’an prochain.

La vidéo : booster de ROI

La vidéo pourrait booster votre Retour sur Investissement (ROI). Du moins c’est ce dont sont persuadées 76% des entreprises interrogées.

Une compréhension accrue

93% des entreprises qui utilisent la vidéo pensent qu’elle permet une meilleure compréhension de leur produits ou service de la part de l’utilisateur.

Un fort taux de conversion

72% des entreprises qui utilisent la vidéo affirment qu’elle permet d’améliorer le taux de conversion (lorsque le visiteur devient acheteur) de leur site. Les raisons ? Une meilleure compréhension de l’utilisation de tel ou tel produit, une mise en avant de la qualité d’un service, etc…

Le live, solution d’avenir ?

Qu’il s’agisse d’Instagram, de Périscope ou de Facebook, la vidéo live est en plein boom. Pour faire simple, la vidéo live est un moyen de publier en temps réel une vidéo que vous êtes en train de filmer. L’intérêt : vivre en temps réel et le partager instantanément avec vos abonnés. De plus, les internautes ont la possibilité d’interagir en direct à la vidéo en commentant. Un bon moyen pour fidéliser vos abonnés…et clients !


Le Mémo

La vidéo est tournée vers l’avenir !

Source : Wyzowl


Articles similaires

TPE, pourquoi est-ce une bonne idée d’ouvrir votre page Facebook Entreprise ?

Depuis que l’omniprésent Facebook a lancé ses pages Facebook Entreprise, un nombre considérable d’entreprises se sont lancées dans l’aventure de la création d’une page. Mais cet intérêt pour cet outil est-il vraiment mérité ? Pour une TPE/PME comme la vôtre, Facebook Entreprise a-t-elle un réel avantage ? Jetons un œil ensemble à ce nouvel eldorado.

Avant-propos

Vous connaissez le géant Facebook, ce fameux réseau social créé par Mark Zuckerberg mettant en relation les différents internautes faisant partie d’une même communauté. Oui, ça, c’était bel et bien l’idée originelle. Mais avec le temps, ce média social s’est imposé comme étant LE média social de référence. Désormais, stars, internautes, marques, chaines de TV, tout le monde a sa page Facebook. Il était donc logique que les pages dédiées aux entreprises voient le jour, offrant une présentation et des fonctionnalités quelque peu différentes des pages classiques.

Page Facebook Entreprise, kézako ?

Une page Facebook Entreprise, appelée aussi Fan Page, possède quelques fonctionnalités que les pages personnelles n’ont pas et réciproquement. Les membres peuvent s’abonner (en cliquant sur «j’aime ») à votre page Entreprise et voir alors dans leur flux d’actualités vos différentes publications. Le gros avantage de la Page Facebook Entreprise est qu’elle permet une véritable séparation avec votre compte perso. Pas de trace de vos photos de vacances ou de vos après-midi avec vos enfants. Ici, le contenu sera publié au nom de votre TPE/PME et vos réponses aux commentaires également.  L’autre avantage est que cette page sera référencée par les robots Google. Cela permettra de générer du trafic sur la page et d’optimiser votre e-réputation, c’est-à-dire votre réputation en ligne.

Faut-il y aller ?

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, dont 28 millions en France, vous imaginez bien qu’être sur Facebook est devenu indispensable. Et pour une TPE/PME comme la vôtre, la différenciation entre compte privé et compte entreprise se doit d’être faite. Votre page Facebook Entreprise est un excellent moyen de faire parler de vous et surtout de prendre la parole de façon publique pour annoncer vos diverses actualités.

Quel intérêt ?

Si vous hésitez encore, voici quelques bonnes raisons de créer votre page.

Un contact avec vos clients

Grâce à votre fan page, vous permettez à vos clients de garder le contact avec votre entreprise. Qu’il s’agisse de suivre votre actualité, ou d’échanger directement avec vous, votre page vous sera très utile pour garder un lien avec vos clients et les fidéliser.

Se différencier de la concurrence

Sur votre page, vous pourrez communiquer comme bon vous semble, et parler de votre vision, de vos produits et services. Vous pourrez illustrer vos propos par des photos ou des témoignages de clients satisfaits. Bref, vous pourrez parler de vous et de vos atouts. C’est aussi comme cela que vous vous distinguerez de vos concurrents. De plus, il y a fort à parier que vos concurrents directs aient déjà leur page, alors sautez vite le pas pour rattraper votre retard et ne pas passer à côté de clients potentiels.

Séduire de nouveaux clients

Référencée sur Google, vous optimisez vos chances de voir des prospects vous contacter, vous créez un nouveau canal de communication entre vous. Et c’est une bonne initiative pour augmenter votre chiffre d’affaires !

Une gestion simple

Enfin, l’un des atouts de la page Facebook Entreprise, outre le fait qu’elle soit gratuite, reste sa simplicité d’utilisation. Quelques minutes suffisent pour créer votre page et une fois celle-ci créée, sa gestion quotidienne est très simple.

Un conseil, n’attendez plus pour vous lancer !


Le Mémo

Parfait pour optimiser votre présence sur Google et facile d’utilisation.


Articles similaires

Poster régulièrement des informations ou actualités sur mon site, quoi et pourquoi ?

Vous avez choisi de vous lancer dans la mise en ligne d’un site Internet pour votre TPE/PME, et vous vous demandez peut-être comment l’animer de façon efficace. Poster régulièrement du contenu pertinent, des informations ou des actualités est un moyen excellent de conquérir de nouveaux abonnés et surtout, de transformer vos visiteurs en nouveaux clients.

Pourquoi animer votre site Internet ?

Avoir un site Internet pour votre entreprise est essentiel, mais un site sans aucune activité ne sert pas à grand chose. En effet, les robots Google préfèrent les sites dits « actifs », c’est-à-dire qui s’alimentent régulièrement de contenu et d’actualités. Ces sites seront alors mieux référencés que des sites moins actifs, qui peuvent même être considérés par les robots Google comme étant des sites « morts », c’est-à-dire, avec un contenu inchangé depuis plusieurs mois, voire années. Voilà pourquoi il est indispensable de mettre à jour de façon régulière votre site Internet.

Quels avantages ?

Un site qui met à jour régulièrement son contenu, rassure les visiteurs. Vous donnez le sentiment d’une entreprise qui vit avec son temps et qui est active. Votre TPE/PME bouge ? Possède de nouveaux équipements ou de nouvelles prestations ? Dites-le à vos visiteurs. Votre référencement naturel, appelé aussi SEO, ne s’en portera que mieux et vous augmenterez vos chances de vous distinguer de vos concurrents qui n’auraient qu’un site non actualisé depuis des mois. Démarquez-vous, montrez que vous êtes une société dynamique. Mieux encore, non content de séduire de nouveaux clients, vous trouverez de cette façon une excellente façon de fidéliser vos clients actuels. En se tenant informés de vos actualités ou de vos nouveaux services et produits, vous augmentez leurs chances de revenir chez vous, ou mieux, de faire du bouche-à-oreille au sujet de vos nouveautés auprès de leur entourage.

Comment faire ?

Une rubrique dédiée

Pour animer votre site Internet, préférez une rubrique séparée, « actualités », « news », peu importe son nom, le visiteur doit comprendre qu’il s’agit des dernières informations à votre sujet.

Relayer les réseaux sociaux

Grâce à de logiciels ou plug-in simples d’utilisation, vous avez désormais la possibilité de relayer automatiquement vos publications sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Youtube, directement sur votre site. Cela vous fera du contenu régulier et augmentera la portée de vos publications.

Le blog

Ajoutez un blog dans lequel vous pourrez publier des articles sur votre secteur d’activité, sur vos nouveaux services, vos nouvelles prestations… Vous pourrez également y parler des nouvelles législations en vigueur concernant votre activité, des nouvelles normes…

Que dire ?

Cela peut parfois être effrayant de se retrouver sans idée pour poster des actualités et du contenu. Pourtant il existe de nombreux domaines que vous pouvez traiter et dans lesquels vous n’avez qu’à piocher.

La vie d’entreprise

Votre TPE/PME est présente sur un salon ? Vous avez passé une nouvelle certification vous permettant de proposer de nouveaux services ? Vous venez d’embaucher un nouveau salarié ? N’hésitez pas à le mentionner. Vidéos d’entreprise, témoignages de vos salariés, moments de vie en entreprise… Vous n’avez que l’embarras du choix.

Les avis clients

Vos clients sont ravis de vos prestations ? N’hésitez pas à leur demander de laisser un commentaire, voire un témoignage s’il s’agit de prestation de grande envergure. Ponctuez-le de photos illustrant votre réalisation, de vidéos…

Vos réalisations

Soyez fiers de votre travail. Publiez sur Instagram par exemple, vos dernières réalisations, le fruit de votre expertise.

Les offres spéciales

Il existe des moments forts dans l’année durant lesquels vous pouvez proposer des promotions, des offres exclusives, des réductions… N’hésitez pas à les relayer sur votre site Internet.

Les études de cas

Vous pouvez présenter un cas particulier de votre travail. Présentez la problématique initiale de votre client (pourquoi est-il venu vous voir ?), puis votre analyse (ce que vous lui avez proposé), puis enfin, votre réponse (le travail final réalisé). Cela permettra à vos prospects de se projeter et de voir le type de réponses personnalisées que vous êtes susceptible d’apporter.


Le Mémo

Variez les contenus et postez régulièrement


Articles similaires

Comment promouvoir un événement de votre entreprise sur Facebook ?

Vous avez prévu d’organiser un événement pour votre TPE/PME et souhaitez y inviter du monde et le relayer sur les réseaux sociaux ? C’est une excellente idée ! Mais savez-vous vraiment comment créer votre événement sur Facebook et surtout, comment le promouvoir au mieux ?

Comment créer un évènement Facebook ?

Tout d’abord rendez-vous sur la page Facebook de votre entreprise. Puis cliquez sur la rubrique « évènements » dans le menu de gauche.

1

Puis, cliquez sur l’un des boutons de création d’évènement.

2

Une fenêtre pop-up s’ouvre alors vous invitant à rentrer votre photo et les informations concernant votre événement.

3

Là, choisissez alors la photo de votre événement, le nom que vous souhaitez lui donner, ainsi que le lieu et l’heure. Soyez précis sur l’adresse, cela permettra à vos invités de cliquer et d’obtenir directement le guidage pour se rendre à votre événement.

Puis, ajoutez une courte description, ainsi que les mots-clés concernant cet événement.

4Voilà, votre événement est créé ! Vous pourrez alors consulter les statistiques et le nombre d’invités dans le menu à droite.

Comment promouvoir un évènement Facebook

Une fois votre événement créé, il vous faut a présent le promouvoir. Pour cela Facebook vous donne la possibilité d’y inviter du monde. Cliquez sur le bouton « Inviter » pour choisir votre façon d’inviter. En partageant sur votre page entreprise ou en invitant nominativement les invités.

5

Qui inviter ?

Réfléchissez à ceux qui pourraient être intéressés par l’évènement. S’agit-il de vos partenaires ? De vos collaborateurs ? De vos clients ? Est-ce un évènement ouvert à tous ? N’invitez pas trop de monde, mais soignez vos invités. Assurez-vous que l’endroit choisi permette d’accueillir vos invités sans être entassés.

Vous avez la possibilité de rendre cet événement public ou privé. Choisissez de le rendre privé si vous ne souhaitez pas que des prospects s’y rendent. Cela peut être le cas par exemple pour un événement dédié à vos partenaires ou collaborateurs.

Comment  rendre encore plus visible votre événement ?

Avez-vous pensé à utiliser Facebook Ads ? Il s’agit de l’outil dédié à la publicité conçu par et pour Facebook. Il vous permettra de mettre en avant votre événement moyennant un budget prédéfini. Découvrez comment faire dans cet article.


Articles similaires:

Les Petites entreprises deviennent-elles populaires ?

En tant que chef d’entreprise d’une TPE/PME, vous serez ravi d’apprendre que les petites et moyennes entreprises ont le vent en poupe. De plus en plus de français se sentent intéressés par ce type de société, à taille humaine. Pourquoi ces entreprises sont-elles autant attractives aux yeux des français ? Quels sont leurs atouts face aux grosses entreprises ?

Le poids des TPE/PME en France

Avant toute chose, il est essentiel de mesurer l’impact économique des TPE/PME dans la société française actuelle. La France compte aujourd’hui près de 3,1 millions de TPE et PME, ce qui représente 99,8 % du nombre total d’entreprises ! Et parmi elles, 96 % sont des microentreprises (MIC). Un chiffre qui en dit long sur le poids important des TPE/PME comme la vôtre dans le tissu économique français.

La place des salariés

Pourtant, seul 49% des salariés travaillent dans des TPE/PME. Un tel contraste entre le poids des TPE/PME et le faible nombre de salarié s’explique entre autre par le fait que 55% des TPE ne comptent aucun salarié. Mais à en croire les résultats de ces études, les choses s’apprêtent à bouger ! Ainsi, 69% des TPE sondées seraient prêtes à passer à l’action et à embaucher dans les 6 prochains mois.

Un lien étroit avec les start-up

Si les TPE/PME attirent autant, c’est qu’elles ont pour la plupart le sens de l’innovation. Et cela, les salariés adorent. C’est dans cette lignée de plus en plus de PME se lancent dans l’aventure de l’incubateur ou du partenariat. C’est-à-dire, accompagner et apporter leur aide à des start-up afin de créer une émulation positive entre les deux unités. Un excellent moyen pour les entreprises traditionnelles de s’ouvrir à l’international par exemple, car aujourd’hui, seul 11,7% des TPE/PME exportent leurs produits hors de nos frontières… Mais derrière cette aide aux start-up se cache une autre motivation : celle de distancer les concurrents en proposant de nouveaux produits ou services innovants et originaux, et d’être en avance sur le digital. Mais alors quel intérêt pour les start-up ? La réponse est simple : l’expertise et les conseils d’un chef d’entreprise qui saura au mieux les guider pour éviter de couler.

Les TPE/PME dans le cœur des français

Il faut dire ce qui est, les français aiment les petites et moyennes entreprises. Pour preuve, d’après une enquête, 88% des français interrogés déclarent trouver plus utiles les dirigeants des TPE/PME que les dirigeants politiques (16%). De nombreuses raisons expliquent cela, notamment le fait que les petites et moyenne entreprises favorisent le développement économique, l’emploi, l’innovation… Les français aiment ce qui facilite leur quotidien, et ce sont bien souvent les TPE/PME qui répondent à ce besoin.

Les jeunes déjà conquis

Les jeunes diplômés sont de plus en plus attirés par les petites et moyennes entreprises au détriment des grands groupes, où il est souvent bien plus difficile d’entrer et de faire ses preuves. Qu’il est loin le temps où les jeunes sortant des études cherchaient la société dans laquelle ils effectueraient toute leur carrière. Aujourd’hui, ce qu’ils veulent, c’est débuter dans un cadre qui leur plait, avec des projets motivants. Et cela, les TPE/PME leur apportent. En plus de donner une première chance aux jeunes, une petite structure leur permet de toucher à plusieurs postes, de développer leur polyvalence, d’évoluer dans une équipe plus petite, d’évoluer potentiellement plus vite. Pas de process long et fastidieux dans une TPE/PME. Les jeunes peuvent être force de proposition et présenter leurs projets ou leurs idées nouvelles sans contrainte de hiérarchie. Enfin dans une TPE/PME, les salariés ont le sentiment de faire avancer leur entreprise, ils peuvent mesurer directement leur impact sur la croissance de celle-ci, contrairement à une grande entreprise où cet impact n’est pas mesurable.


Le Mémo

Les TPE/PME : créatrice d’emploi et source de motivation.

Source : INSEE, Les Entreprises en France 2014 (données 2011) et Etude Ipsos pour Randstad (données 2016)


Articles similaires

  • L’uberisation, qu’est-ce que c’est ? Et quelles conséquences pour les PME et TPE ?
  • [Infographie] Pourquoi les TPE/PME ont besoin d’Internet pour développer leur activité ?
  • Qui sont les acteurs de la transition numérique ?

Zoom sur la transition numérique des artisans

La transition numérique est en cours pour de nombreuses entreprises, quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité. Depuis quelques années déjà, bon nombre d’entre elles ont commencé à opter pour des solutions novatrices et à miser sur le digital pour booster leur croissance. Parmi ce flot conséquent d’entreprises en pleine digitalisation, les artisans s’imposent. Retour sur leur transformation numérique.

Une pleine conscience de l’importance du digital

Les artisans font partie des premiers à s’être lancés dans l’aventure du tout numérique. La raison est simple : se différencier de leur concurrents et ne pas perdre leurs clients actuels.   Pour ne pas se faire distancer face aux innovations technologiques, il est  devenu indispensable pour eux de suivre le mouvement, voire même pour certains, d’en être les précurseurs. Malgré tout, cette dynamique n’est pas générale et ils sont encore nombreux à ne pas oser sauter le pas.

Les freins

Si les artisans ont conscience de l’importance du numérique dans leur domaine, il n’en existe pas moins des freins indéniables, qui les contraignent parfois à hésiter avant de se lancer.

Le coût

Bien évidemment, changer ses outils traditionnels pour de nouveaux outils digitaux a un coût. Et pour certains artisans, celui-ci peut vite devenir un frein. En effet, si investir dans le digital permet un meilleur rendement sur le moyen et long terme, cela reste un investissement relativement lourd à court terme.

La complexité

Seul 41% des artisans sont équipés en logiciels pour leur entreprise. L’une des principales raisons reste cette croyance plaçant l’outil digital en tant qu’outil complexe à maitriser. Ils craignent que ces nouveautés les amènent à perdre plus de temps qu’à en gagner. Or, de nombreux outils sont devenus simples d’utilisation.

Des produits peu adaptés

30% des artisans estiment que les produits digitaux ne sont pas assez adaptés à leurs besoins en tant qu’entreprise de petite taille. Argument qui n’est pas complétement faux. Malgré tout avec l’évolution des logiciels et les arrivées massives de start-up toujours en quête d’innovation, cette tendance devrait s’estomper d’ici quelques années.

Les atouts de la digitalisation pour la profession

Pour autant, plus d’un tiers des artisans sont convaincus de l’utilité du numérique dans leur profession.  Qu’il s’agisse d’améliorer la gestion administrative, les relations avec les fournisseurs, le démarchage de nouveaux clients ou encore la fidélisation des clients actuels, les bénéfices des outils digitaux sont nombreux.

La présence en ligne

Si 44% des artisans estime important d’être présent sur Internet, ils ne sont que 25% à posséder une page Facebook, 12% à avoir une boutique en ligne et seulement 27% à disposer d’un site Internet. Un contraste encore bien marqué, qui vise à se réduire.

De nouvelles attentes

Les artisans sont de plus en plus nombreux à passer le cap du numérique, pour autant, ils ont aussi de nouvelles attentes dans ce domaine pour les prochaines années. L’objectif : faciliter leur quotidien en tant qu’entreprise. Ainsi, 64% d’entre eux espèrent trouver dans la digitalisation des solutions permettant de faciliter les échanges avec leurs différents interlocuteurs (fournisseurs, clients, partenaires…), près de la moitié (49%) espèrent améliorer leurs relations clients et 45% améliorer leur productivité.


Le Mémo:

Une transition qui se met doucement en place mais dont l’utilité n’est plus à prouver.

Source : Sondage OpinionWay pour +Simple, Sondage Ipsos – CESI – Le Figaro


 Articles similaires