TPE/PME : comment évaluer votre e-réputation ?

En tant que chef d’entreprise, vous devez savoir que la réputation de celle-ci est primordiale. Et bien figurez-vous que sur Internet, la règle est la même. L’image de votre TPE/PME est donc essentielle non seulement pour séduire de nouveaux clients mais également pour conserver et fidéliser vos clients actuels. Mais comment évaluer votre e-réputation ? Voici quelques étapes à suivre.

Pourquoi votre e-réputation est essentielle ?

Comme nous l’évoquions, votre réputation sur Internet est un atout important pour séduire de nouveaux clients. Car les consommateurs français se ruent sur la toile dès qu’ils sont en quête d’informations sur un produit à acheter, une entreprise à contacter ou même un restaurant où diner. Autant dire qu’avoir mauvaise réputation sur les avis laissés par vos clients correspond à anéantir vos chances de séduire de nouveaux prospects.

Le piège à éviter

L’une des premières choses à vérifier, est la différenciation entre votre compte personnel et votre compte professionnel. Surtout si votre entreprise porte votre nom. Il serait fort inconvenant que des clients intéressés par votre TPE/PME atterrissent sur votre page Facebook privée, où l’on vous voit à une soirée entre amis ou durant votre anniversaire de mariage. Vous l’aurez compris, la priorité est de rendre inaccessible vos pages personnelles en modifiant les paramètres de confidentialité de vos publications.

Comment évaluer votre e-réputation ?

Faites une recherche Google

Pour commencer, taper le nom de votre TPE/PME sur Google et regardez les premiers résultats. Le géant Google étant le leader de la recherche en ligne, le résultat vous en dira long sur ce que les internautes voient lorsqu’ils vous recherchent sur Internet. Regardez les résultats dans « web », mais consultez également les pages images et vidéos. Etes-vous satisfait de ce que vous y trouvez ?

Nettoyez vos réseaux sociaux

Comme dit plus haut, votre compte professionnel doit être professionnel. Vérifiez donc qu’il n’y apparaît pas de posts privés. Mieux encore, déconnectez-vous de vos différents comptes Facebook, Twitter, etc… et refaites la recherche. Que voyez-vous en tant que visiteur anonyme ? Pensez à bien verrouiller l’accès à vos pages personnelles.

Surveillez les avis

Les internautes aiment laisser leur avis dès lors qu’ils en ont la possibilité. Mais il y a un hic. Ce sont bien souvent les clients mécontents qui prennent le pas sur les clients contents. Gardez donc un œil ouvert en permanence sur les différents avis laissés sur votre société afin d’y répondre dès que possible et apaiser les tensions.

Google Alertes

L’outil gratuit proposé par Google peut vous aider à surveiller votre e-réputation. Son fonctionnement est simple. Vous rentrez au préalable le nom de votre entreprise et l’outil vous envoie un mail chaque fois qu’il est mentionné sur la toile. D’autres outils payants existent comme Mention ou Alerti.

Ce que vous devez regarder

Observer ce qui se dit de vous, de vos prestations, de vos produits. S’il s’avère que cela est positif, continuez comme ça et rester serein lors de votre 1er commentaire négatif, car il y a de fortes chances pour que vous en ayez au moins un sur la toile. Le tout sera de bien y répondre afin d’apaiser la situation et montrer que vous êtes à l’écoute de vos clients. Si les commentaires sont en majorité négatifs, n’hésitez pas à prendre en compte les remarques et à adapter votre offre en conséquence.


Le Mémo

Rester en veille permanente.


Articles similaires

La e-réputation : un sujet qui concerne tous les professionnels !

Comment réagir face aux commentaires négatifs en ligne de vos clients ?

Entrepreneurs, comment gérer votre SAV en ligne ?

TUTORIEL : Comment créer une annonce canevas sur Facebook

Facebook a mis en place un nouveau type d’annonces : les annonces canevas. Elles sont dédiées à l’utilisation sur mobile pour une optimisation maximale. L’annonce canevas peut inclure une vidéo, des liens, du texte, des photos… Bref, vous l’aurez compris, vous pouvez y inclure ce que vous souhaitez, pour communiquer avec vos clients. Une fois votre canevas réalisé, vous obtiendrez alors un lien URL à inclure dans votre publication. Voici la marche à suivre pour lancer votre première annonce canevas.

Avant propos

L’annonce canevas permet une immersion de l’utilisateur car elle s’ouvre en plein écran, sans avoir à quitter Facebook. Le plus ? L’utilisateur peut directement interagir avec cette publicité interactive via son smartphone. En clair, c’est une véritable petite révolution que Facebook vient de lancer.

1 – Rendez-vous sur votre page Facebook

Une fois sur votre page, cliquez sur l’onglet « outils de publication ». Puis, cliquez tout en bas de la colonne de gauche sur « Canevas ».

a

2 – Créez votre campagne

Une fois rendue sur cette page, cliquez sur « Créer » pour accéder au générateur de canevas.

b

 Là, la fenêtre du générateur s’ouvre comme ici

c

3 – Personnalisez votre annonce

Le générateur vous invite à choisir votre thème, votre header, votre photo ainsi qu’un bouton incitant l’internaute à cliquer. Avant de commencer nommer correctement votre canevas.

d

Puis, cliquez simplement sur ajouter une photo pour y intégrer vos éléments.

e

4 – Ajoutez un composant

Tout en bas de la page du générateur, vous pouvez ajouter un composant, c’est-à-dire, ajouter une photo, une vidéo, un lien…

f

Une fenêtre s’ouvre alors, vous n’avez qu’à cliquer.

g

Attention, gardez en tête que ces publicités ont vocation à être visionnées sur un mobile. Vos photo devront donc être redimensionnée en format 1920 pixels de hauteur sur 1080 de largeur.

5 – L’ajout de bouton

Vous avez la possibilité de rajouter un bouton, c’est-à-dire un emplacement vous permettant de renvoyer vers un site lors du clic.

h

puis, rentrez l’adresse de votre site, ainsi que le texte.

i

6 –   Publier votre campagne

Une fois votre campagne prête, il est à présent temps de la publier. Pour cela, copiez bien le lien URL qui vous sera proposé. Une fenêtre vous invite alors à publier votre statut. Cliquez sur Photos/vidéos, puis sélectionnez votre canevas.

À noter

Pour accédez plus rapidement à l’interface canevas et vous permettre de mettre en place une annonce au plus vite, Facebook vous permet aussi de le faire directement en cliquant dans votre fenêtre de statut, puis photos/vidéos, puis tout en bas, Canevas.

j

puis,

k

Vous n’aurez alors plus qu’à suivre la procédure ci-dessus.


Articles similaires

Engagement de vos consommateurs et marketing collaboratif (ou co-création), comment ça marche ?

Entrepreneurs, vous avez des clients fidèles et tant mieux. Mais saviez-vous que vous pouviez les mettre à contribution pour booster votre entreprise ? S’il existe de nombreuses techniques de fidélisation et de valorisation permettant à vos clients d’améliorer l’image et la notoriété de votre TPE/PME, sachez qu’il existe un moyen de travailler main dans la main avec vos clients pour développer votre activité. Cette technique s’appelle le marketing collaboratif, ou co-création. Zoom sur cette nouvelle pratique en plein essor.

 Avant propos

Avec le développement massif d’Internet et des réseaux sociaux, les internautes ont pris de nouvelles habitudes. Cela a pour conséquence un intérêt constant pour l’aspect communautaire, c’est-à-dire, un regroupement et un sentiment d’attachement et d’attrait fort pour un produit, une marque… C’est pourquoi de nombreuses marques surfent sur cette nouvelle habitude. Voilà pourquoi le marketing collaboratif fait son apparition et se développe à grande vitesse.

Qu’est-ce que le marketing collaboratif ?

Le marketing collaboratif ou marketing participatif, est une pratique qui consiste à faire participer les consommateurs à l’élaboration des stratégies politique ou marketing d’une entreprise. Les consommateurs sont ainsi sollicités pour participer à la conception ou l’amélioration d’un produit ou service, donner leur avis sur les campagnes de communication en cours, etc… L’important est de comprendre que plus les consommateurs sont sollicités pour donner leur opinion, et plus vous aurez de chance de répondre au mieux à leurs attentes et donc, de les satisfaire. Et, vous le savez, un consommateur satisfait est un client qui revient !

Quels sont les objectifs pour une TPE/PME comme la vôtre ?

L’un des objectifs est  d’obtenir un retour précis sur votre marque. C’est aussi pour vous, une chance d’améliorer vos produits et services en prenant en compte les réelles attentes de vos clients. Ce ne sont pas que de simples réunions de consommateurs. Quand on parle de marketing collaboratif, on cherche à approfondir cette connaissance du client. Ce sont des échanges sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Co-créer, recueillir leur conseils, avis afin de répondre parfaitement à leurs attentes. En faisant participer les principaux intéressés, vous avez une occasion de voir naitre des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé seul. C’est la toute la force de la co-création, une émulation des idées, de la créativité. Tester vos nouvelles créations. Vous venez de mettre au point un nouveau produit ou service. Faites-le tester par quelques un de vos consommateurs et recueillez leur avis sur plusieurs semaines d’utilisation. Cela vous permettra d’améliorer votre produit ou service et d’analyser son efficacité sur la durée.

Comment mettre en place votre stratégie de marketing collaboratif ?

Pour mettre en place votre stratégie de marketing collaboratif, il vous faut mettre en place des interactions avec vos consommateurs. Il existe différentes techniques, à vous de choisir celle qui vous correspond le mieux.

Quels types d’interactions ?

Les réunions de consommateurs, ou « focus group » qui vous permettent d’obtenir en direct les avis et ressentis de votre clientèle. Mais il faut aller plus loin et établir un planning, organisant des réunions régulières sur plusieurs semaines. Leur demander leur avis, créer ensemble. Mettre en place des brainstormings. Il s’agit d’innover, ensemble.

Les forums, afin de leur permettre de s’exprimer lorsqu’ils le souhaitent, via Internet. Privilégiez les forums privés.

Les live-chats, ce sont des forums de messageries instantanées qui vous permettent de dialoguer avec vos clients en temps réel. Leur principal atout est l’absence de planification pour mettre en place une réunion physique. La réunion est facilité et se met en place à moindres frais.

 


Le Mémo

En recueillant l’avis des principaux intéressés (vos clients), vous optimisez vos chances de répondre au mieux à leurs attentes.


Articles similaires

Tuto : créer un diaporama vidéo sur Facebook

Facebook a mis en place un nouvel outil pour faciliter la tâche des entreprises. Cet outil s’appelle Your Business Story. Mais qu’est ce que c’est ? Ce nouvel outil permet aux entreprises de faire très facilement des vidéos de présentations à partir de photos. En clair, il s’agit d’un outil de diaporama photos amélioré. Cela peut vous aider à créer du contenu efficace pour présenter votre entreprise, ou un événement passé de votre entreprise. Nous vous expliquons ici comment faire.

Avant propos

Une vidéo d’entreprise, oui, mais pour quoi faire ?

La vidéo d’entreprise est utile pour présenter de façon rapide et claire votre entreprise, les services proposés, votre savoir-faire… Mais cela a un coût. Aussi, ce nouvel outil proposé par Facebook vous permet de pallier au manque de vidéos sur votre page professionnelle en en créant des simples mais néanmoins efficaces.

Avec plus d’1 million de TPE/PME présentes sur Facebook en France, Facebook répond ici a un véritable besoin.

Ce qu’il faut savoir avant de vous lancer 

Soignez vos photos ! Il faut qu’elles soient en adéquation avec votre identité visuelle. La musique que vous choisirez doit également être en cohérence avec l’image que vous souhaitez véhiculer.

Réfléchissez en amont à votre contenu et lancez-vous.

1 – Aller sur la page

La première chose à faire est de cliquer sur la page Your Business Story depuis votre compte entreprise. Puis, cliquez sur utiliser l’application.

Your Business Story-1

2 – Choisir sa page

Une fois sur la page de Your Business Story, cliquez sur « Créer ma vidéo ».

L’application vous demandera alors de choisir à partir de laquelle de vos page Facebook vous souhaitez créer votre vidéo. Sélectionnez la page de votre entreprise, puis, une nouvelle page s’ouvre à vous.

3 – Sélectionner ses photos

L’étape suivante vous propose de sélectionner les 8 photos que vous souhaitez utiliser pour votre vidéo.

Vos différents albums photos apparaitront alors et vous n’aurez qu’a les ouvrir pour choisir vos photos.

Your-Business-Story-2.png-768x487 - Copie

4 – Raconter son histoire

Facebook Your Business Story vous proposera alors de rédiger une courte présentation de votre entreprise. Courte signifie 90 caractères.  Soyez donc précis et clair sur ce que vous souhaitez dire dans votre vidéo.

Rappelez-vous : un seul message par vidéo.

Your Business Story-3.png

5 – Choisir sa musique

L’étape suivante consiste à sélectionner la musique qui agrémentera votre vidéo. Facebook vous propose 4 titres parmi lesquels choisir.

À noter : ces 4 titres sont déjà sous la licence de Facebook, cela signifie que vous n’aurez pas à vous soucier des droits d’auteurs ou de diffusion, Facebook s’en est déjà chargé pour vous.

Your Business Story-4.png

Et voilà, le tour est joué !

Facebook se charge alors, d’assembler les différents éléments et votre vidéo est prête à être publiée en quelques secondes.

Attention !

Une fois la vidéo créée, Facebook vous proposera de la visionner.

Une fois vue, Facebook vous demandera alors si vous souhaitez la publier. Assurez-vous d’être pleinement satisfait de la vidéo car une fois publiée, vous ne pourrez y apporter aucun changement.


Articles similaires

Comment créer l’identité visuelle de votre entreprise ?

7 conseils pour une vidéo d’entreprise réussie

5 bonnes raisons de faire une vidéo d’entreprise

Page perso et page pro, attention aux mélanges

Avec la frénésie des réseaux sociaux, de plus en plus de dirigeants de TPE/PME comme la vôtre, ont tendance à publier régulièrement sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…Tout y passe. Oui, mais attention. Il est essentiel de bien faire la distinction entre votre espace personnel et votre espace professionnel. Mélanger les deux ou ne pas faire de distinction pourrait vous coûter de nombreux clients. Voici donc quelques règles à respecter pour préserver votre vie privée sur les réseaux sociaux et faire la distinction entre votre entreprise et vous.

Avant propos

Si les médias professionnels comme LinkedIn, Viadeo, Google+ sont très consultés par vos futurs clients ou collaborateurs, sachez que pour la plupart d’entre eux, ils effectueront une recherche sur vous et votre entreprise avant de signer un gros contrat ou de faire appel à vous.

Il est donc impératif que vous fassiez une distinction entre votre profil perso et votre page pro, afin d’éviter les désagréments indélicats. Vous ne souhaitez peut-être pas que votre futur employé connaissent votre passion pour la pêche, ou consulte les photos de votre petite dernière jouant dans votre salon.

Attention donc à bien distinguer vos différents comptes.

Régler les paramètres de confidentialité de la page perso

Pour commencer, il est impératif de régler vos paramètres de confidentialité sur votre page personnelle.

Rendez-vous dans les paramètres de chacun de vos différents compte sur les réseaux sociaux, et rendez l’accès au contenu privé et accessible uniquement à vos amis.

À noter

Un ami est une personne à qui vous aurez donné accès à ce contenu. En d’autres termes, si vos contacts professionnels tentent de vous ajouter via votre page personnelle, redirigez-les vers votre page pro.

Les contacts privés se font via votre compte perso

Amis, famille, collègues dont vous êtes très proches… Tout ce petit monde peut figurer dans votre cercle privé et avoir accès à votre page personnelle.

Si pour la plupart des membres de votre entourage proche, ces derniers ajouteront aussi votre page pro, veillez toutefois à conserver les conversations privées sur la page privée et non sur la page professionnelle. C’est primordial.

Ne postez que du contenu pro sur la page pro

Nous l’avons dit, sur votre page pro, vous devez disposez d’information à caractère professionnel. Cela ne veut pas dire que vous ne devez vous contenter que d’un contenu sérieux et factuel, en évinçant totalement l’humour ou l’actualité. Mais cela signifie que vos publications se doivent d’être pertinentes et en adéquation avec votre entreprise. En clair, pas de photos de chatons mignons, même si cela vous plait.

La force de la page pro

Là encore, dites-vous bien que si les pages professionnelles existent, c’est pour une bonne raison. La principale : elles offrent bien souvent plus de fonctionnalités qu’une page personnelle.

La fan page de Facebook est par exemple, accessible à tous via le bouton j’aime. Pas besoin d’attendre pour obtenir la validation du propriétaire.

Les statistiques : elles en disent long sur vos abonnés, d’où ils viennent, leur âge, quelle publication est la plus lue et appréciée…

Le ciblage : à l’aide de liens sponsorisés, vous pouvez mettre en avant certaines de vos publications afin d’augmenter leur portée, et de toucher une cible que vous aurez définie. Un excellent moyen d’augmenter votre visibilité et votre nombre de fans.

La programmation de publications : très utile si vous ne souhaitez pas perdre le rythme de vos posts, même durant vos vacances. Elle peut même devenir votre alliée si vous souhaitez ne gérer vos pages réseaux sociaux qu’une fois par semaine, tout en maintenant une publication dispatchée sur la semaine.

 L’astuce

Certains outils existent pour vous permettre de vous rendre compte de votre e-réputation.

Le site Nothing To Hide, en est un parfait exemple. Il scanne pour vous vos différents comptes, et vous fait un résumé de votre e-réputation en mettant en avant les publications publiques qui pourraient vous nuire.

Essayez, vous pourriez être surpris.


Le Mémo

La vie privée sur le compte privé, les infos pro sur le compte pro.


Articles similaires

Comment rester actif sur les réseaux sociaux, même en déplacement ?

Programmer ses publications Facebook : comment faire ?

Applications Facebook : notre guide pour gérer votre page entreprise

 

Programmer ses publications Facebook : comment faire ?

Vous possédez une page Facebook pour votre entreprise et vous souhaitez la mettre à jour régulièrement. Oui, mais voilà, vous n’avez pas forcément le temps de vous connecter plusieurs fois par semaine pour y poster du nouveau contenu. Saviez-vous qu’il existe une solution à votre problème ? Elle s’appelle la programmation de publication. Non, vous ne rêvez pas, Facebook a bel et bien mis en place un outil vous permettant de programmer à l’avance vos publications, afin qu’elles soient publiées selon vos envies.

Voici comment faire.

1- Créer son contenu

La première chose à faire est de créer votre contenu, celui que vous souhaitez programmer.

Pour cela, rendez-vous comme d’habitude dans votre espace de publication.

Programmation_Facebook_1

Créez votre contenu. Vous pouvez ajouter une photo, une vidéo, une offre exceptionnelle, un lieu… Bref, la panoplie est large.

Une fois votre publication rédigée, voici venu le temps de passer à l’étape 2.

2- Programmer

En bas à droite de votre fenêtre de publication, se trouve le bouton Publier.

Programmation_Facebook_2

Cliquez dessus afin de faire apparaître le menu déroulant suivant :

Programmation_Facebook_3

Là, une fenêtre s’ouvre, afin de vous permettre de sélectionner le jour et l’heure que vous souhaitez pour votre programmation.

Programmation_Facebook_4

3- Le choix de la date

 La fenêtre vous permet d’ouvrir un mini calendrier afin de cliquer sur la bonne date. Il suffit de cliquer sur l’icône représentant un calendrier.

Programmation_Facebook_5

Sélectionnez avec soin la date de votre publication.

Puis, faites de même pour l’heure de publication.

Programmation_Facebook_6

Et voilà ! Vous venez de programmer votre publication.

Celle-ci sera publiée selon votre configuration. Vous n’avez plus qu’à réitérer la procédure autant de fois que vous le souhaitez.

Ce qu’il faut savoir

Vos publications peuvent être programmées entre 10 min et 6 mois. Pensez-y si vous partez en vacances quelques semaines par exemple.

4- Consulter les publications programmées

Si vous souhaitez voir vos publications programmées en attente, vous avez 2 possibilités.

1/ L’espace activité de votre page

C’est-à-dire, directement sur votre page d’accueil.

Programmation_Facebook_7

Vous n’avez qu’à cliquer pour voir apparaître une fenêtre récapitulant vos publications programmées.

2/ L’onglet Outils de publication

En haut a gauche, cliquez sur l’onglet outil de publication.

Puis, dans le menu à gauche de cet onglet, cliquez sur Publications programmées.

Celles-ci apparaitront alors.

Programmation_Facebook_8

Désormais, vous savez tout sur les publications programmées.


Articles similaires

Les dernières nouveautés Facebook à intégrer sur votre site Internet

Applications Facebook : notre guide pour gérer votre page entreprise

Facebook Ads : qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

Quels sont les posts les plus efficaces sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux peuvent rapidement se transformer en une jungle périlleuse pour tout chef d’entreprise novice en la matière. Que poster sur ces médias sociaux ? Comment s’assurer que sa publication plaira aux internautes ? Comment gagner de nouveaux abonnés, de nouveaux followers ? S’il existe des horaires propices à la publication de contenu par les entreprises, il existe également des types de contenu plus ou moins pertinents. Lever de rideau sur les contenus les plus efficaces sur les réseaux sociaux.

Se différencier pour exister

Les internautes sont en permanence sollicités par les publications en tout genre. Qu’il s’agisse de leur véritable cercle d’amis les plus proches, ou d’entreprises dont ils ont liké la page, leur flux d’actualité ne fait que s’engorger de nombreux posts, qui bien souvent, ne retiendront pas leur attention.

Pour ne pas faire partie de ces derniers, il vous faut impérativement vous différencier.

Trouvez un ton qui correspond à votre TPE/PME et à vos prospects. Restez fidèle à celui-ci et publiez en restant cohérent. Qu’il soit humoristique, amical, classique, l’important est qu’il vous corresponde.

L’importance d’un contenu pertinent

Nous ne le répéterons jamais assez, pour captiver l’attention de vos abonnés, il faut publier du contenu PER-TI-NENT.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Tout simplement du contenu susceptible d’intéresser vos abonnés. Evitez le contenu trop compliqué, avec des termes trop complexes. Privilégiez des contenus ludiques, simples, qui apportent un intérêt à l’internaute.

A présent, entrons dans le vif du sujet.

Quel contenu poster ?

De plus en plus de résultats nous amènent à penser que certains types de contenus recueillent davantage l’attention des internautes.

  • Les infographies

En tête des contenus les plus appréciés sur les réseaux sociaux, viennent les infographies. Ce sont des mises en images de faits et données, souvent statistiques, qui résument une situation.

Pourquoi séduisent-elles autant ?

Les infographies ont un aspect ludique, elles se lisent facilement et quelques secondes d’attention suffisent pour en faire le tour. Le coté visuel, soigné, attire l’attention de l’internaute et la retient le temps de faire le tour de l’infographie.

Elles ont également un fort taux de partage, ce qui est essentiel sur les réseaux sociaux. Plusieurs études comme celles réalisées par SumoMe ou Slideshare, démontrent d’ailleurs le pouvoir des infographies. On note une augmentation du trafic sur les pages d’entreprises postant des infographies, et surtout, une excellente mémorisation des données par les lecteurs.

  • Les listes

Les internautes en raffolent.

Faciles à créer, les listes suscitent l’intérêt des internautes par leur simplicité. Concentrez-vous sur un sujet et faites une liste des points importants.

Prenez le site Topito, par exemple, qui en a fait sa spécialité.

  • Le facteur émotionnel

Pour captiver les internautes, il faut réussir à leur déclencher une émotion. C’est le meilleur moyen pour que ceux-ci partagent le contenu.

Il y a les posts amusants, mais aussi surprenant, ou qui révèlent des informations importantes.

Bref, faites-les réagir !

  • Les photos

Ce n’est pas étonnant, les photos et autres images fonctionnent mieux qu’un long texte.

Profitez-en pour faire passer des infos importantes comme l’arrivée d’un nouveau produit dans votre boutique via une photo plutôt que par un long discours.

  • Les vidéos

Les vidéos sont aussi un bon moyen de capter l’attention de votre public.

Vous pouvez présenter un produit, présenter l’une de vos techniques de fabrication, ou encore réaliser un tutoriel pour expliquer aux internautes l’utilisation d’un produit.

 


Le Mémo

Un contenu pertinent = plus d’efficacité.

 


Articles similaires

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

TPE/PME : comment utiliser Instagram ?

7 conseils pour une vidéo d’entreprise réussie

 

Emailings : 6 règles pour ne pas finir dans les SPAMS

Si vous avez décidé en tant que TPE/PME de créer votre première campagne d’emailings, il vous faudra rester vigilent pour ne pas tomber dans le piège du SPAM. Mais qu’est-ce donc que le SPAM ? Tout simplement le terme utilisé pour désigner le courrier indésirable, vous savez, celui qui va tout droit dans la corbeille, sans même que votre destinataire l’ai lu. S’il est très facile de lancer une campagne d’emailing, il est un peu plus complexe de déjouer le filtre anti-spam. Voici quelques règles et conseils précieux pour vous éviter de finir à la poubelle.

La sursollicitation

S’il est de plus en plus difficile d’atteindre la messagerie des internautes, c’est que les fournisseurs d’accès Internet (appelé aussi FAI), et les messageries redoublent d’effort pour les protéger. En effet, avec l’ère du tout Internet, la quasi intégralité des entreprises, petites ou grandes, ont pris d’assaut les boites mails de leurs prospects et clients. Face à cette sur sollicitation, les barrières sont devenus nombreuses. Voilà pourquoi il est essentiel de fournir un contenu concis, pertinent pour assurer la délivrabilité de votre email.

Sur quoi se basent les filtres ?

Les filtres anti-spams se basent sur plusieurs critères. L’un des plus importants est le spamwords. Il s’agit d’une liste de termes à éviter pour ne pas filer directement à la benne.

Attention, cela ne veut pas dire que vous avez interdiction d’employer ces mots. Simplement de les utiliser à bon escient et sans trop de répétition. Car c’est sur la multitude de spamwords et leur combinaison que les filtres vont se baser.

Par exemple, vous pouvez utiliser le terme « promotions » mais évitez de le marier aux termes « réductions », « exclusives », « promotionnelles »…

Nos conseils

1- Être à jour

Certes, il n’est pas toujours simple de collecter les informations permettant de définir une bonne base de données. Mais il est impératif de mettre à jour régulièrement cette base, si vous voulez optimiser votre délivrabilité.

Si un email vous revient, évitez d’insister. Supprimer l’adresse de votre base de donnée. De même, si vous recevez des demandes de désabonnement ou de désinscription à votre newsletter, n’insister pas et cessez immédiatement tout envoi. Vous avez tout à gagner à avoir une base de donnée à jour.

2- Montrer patte blanche

Parmi le flot de courriers que reçoivent quotidiennement les internautes, si vous voulez avoir une chance d’être lu, identifiez-vous. Pour cela, choisissez une adresse mail clair et valide.

Si vous avez un nom de domaine au nom de votre entreprise, créez-vous une adresse depuis ce site. Attention toutefois, évitez les info@ZZ ou postmaster@CC ou encore Contact@SS. Préférez votre prénom@votre nom de domaine.

Il en va de même pour votre nom d’expéditeur. Evitez de laisser votre destinataire dans le flou. Une fois votre nom d’expéditeur et votre adresse email créé, évitez d’en changer. Vos lecteurs sauront ainsi reconnaître vos emailings et choisiront plus facilement de vous lire.

3- Susciter la curiosité

Pour donner envie à vos destinataires d’ouvrir votre email, il faut l’attirer, attiser sa curiosité.

Soignez l’objet de votre email. Il est comme le titre d’un livre. Il doit donner envie sans trop en dire. Choisissez donc un objet concis, qui en dit suffisamment mais pas trop.

Pas si simple ? Rassurez-vous, cela n’a rien de trop compliqué. Il suffit de vous mettre à la place des internautes. Quels emails vous donneraient envie d’être ouverts ?

Les pièges à éviter

  • Evitez les majuscules
  • Limitez les caractères spéciaux comme €, %, !..
  • N’employez pas les spamwords tels que : gagnant, félicitations, promo, réductions…

4- Rendre l’internaute unique

Pour cela, personnalisez au maximum votre message. Insérez le prénom de votre destinataire, si vous en avez la possibilité, rappelez lui sa dernière commande et prenez des nouvelles de son achat.

Par exemple : Cher Audrey, êtes-vous satisfaite de votre récent achat chez nous ?

5- Ne pas le noyer

Evitez d’assaillir vos destinataires d’emailings à tout va. Il vaut mieux en envoyer moins mais avec des informations pertinentes que de les noyer sous un flot constant de messages.

6- Semer les emails

Essayez de cadencer, c’est-à-dire de répartir vos envois sur plusieurs jours. En effet, les serveurs ont tendance à suspecter un email faisant partie d’un grand nombre d’envoi simultané.

 


Le Mémo

Soyez malin et montrez qui vous êtes.


Articles similaires

Comment savoir si votre campagne emailing fonctionne ?

J’envoie ma première newsletter

A quels moments communiquer avec vos clients ?

Que faut-il publier sur votre Page Facebook ?

Artisans, TPE/PME, vous avez osé passer le cap Facebook et avez créé une page pour votre entreprise. Une bonne chose de faite. Néanmoins, il vous faut malgré tout connaître quelques trucs et astuces afin d’assurer à votre page une visibilité optimum en fonction de vos publication. En effet, l’audience, c’est-à-dire le public potentiel de lecteur, ne sera pas la même qu’il s’agisse d’une photo, d’un article ou d’une vidéo. Mais alors comment savoir ce qu’il faut publier pour maximiser vos chances de réussite ? Nous revenons pour vous sur le B.A.ba de la publication sur Facebook pour vous accompagner pas à pas dans votre conquête du réseau social.

Avant propos

Avec l’essor du géant omniprésent Facebook, les marques et entreprises comme la vôtre, ont de plus en plus de mal à sortir du lot au travers de leurs publications. Bien sûr, il existe une solution payante, proposé d’ailleurs par Facebook lui-même, appelée Facebook Ads, ou publicités Facebook en français.

Cette offre propose de générer des publicités, visibles en fonction d’une audience que vous aurez au préalable défini. Beaucoup d’entreprises accordent un budget, conséquent ou non, à ce système de régie publicitaire qui propose aux utilisateurs Facebook des « suggestions » redirigeant vers la page de l’entreprise.

Pourtant, il est possible de publier des posts efficaces de façon gratuite. Il s’agit pour cela de connaître votre cible, votre audience, et d’adapter votre contenu à celle-ci.

Newsfeed ranking algorithm

Ce nom qui peut sembler barbare n’est en fait rien d’autre que le nom donné par Facebook à son algorithme. C’est ce système qui définit quelle publication est la plus adaptée au flux d’actualité de chaque utilisateur.

En effet, comme vous le savez, les utilisateurs sont connectés à plusieurs centaines d’amis, aiment plusieurs pages de marques, d’artistes, d’entreprises en tout genre. Chacune de ses pages, publie régulièrement du contenu ce qui génère des milliers de publications quotidiennes.

L’algorithme de Facebook, sélectionne alors les publications qu’il estime être les plus pertinentes afin de les faire apparaître dans le flux d’actualité de chaque internaute. Pour faire simple, plus votre publication suscite l’intérêt de vos abonnés, plus elle a de chance d’apparaître dans le « newsfeed ».

À noter

Chacune de vos publications n’apparaitra donc pas systématiquement dans le flux d’actualité de chacun de vos abonnés. Mais alors quel contenu choisir pour une portée optimale ? Comment faire pour que votre publication apparaisse, de façon naturelle ?

Les vidéos

Leader des publications les plus consultées, elles représentent à elles-seules 8,7% de portée, appelée aussi Reach.

Soignez vos vidéos, proposez du contenu de qualité, pensez à ne pas négliger la bande son. Quelques idées de vidéos : vous pouvez présenter votre société, votre nouvelle machine, faire un tutoriel sur l’utilisation de l’un de vos produits… la liste est aussi longue que variée.

Les statuts

En seconde position, arrive la publication généralement courte, composée uniquement de texte. (5,8%). Cela s’explique par le flot d’actualité auquel sont confronté les utilisateurs.

Une publication courte, lisible en un coup d’œil saura davantage les séduire qu’un long pamphlet, qui lui, aura plutôt tendance à les rebuter. Pour votre entreprise, pensez à mettre en avant votre actualité. Si vous êtes présent sur un salon, sur un marché, lors d’une foire, pensez à le faire savoir !

Les statuts peuvent également vous permettre d’annoncer une réduction ou une offre promotionnelle en cours.

Les liens

Ensuite, viennent les publications comportant un lien. Pour votre TPE/PME, il peut être intéressant de promouvoir les articles publiés sur votre blog, un lien renvoyant à votre dernière vidéo publiée sur Youtube, un lien renvoyant à un site qui parle de vous…

Les photos

Enfin, les photos arrivent en 4e position. Pour que celles-ci soient regardées et likées, il vous faut impérativement soigner la prise de vue.

Pour votre entreprise, vous pouvez par exemple, mettre en avant l’une de vos dernières réalisations, l’arrivée d’un nouveau produit, la rénovation de votre boutique…

En conclusion

Pour conclure cet article, il semble important que vous ayez conscience que pour une portée optimale, pour augmenter votre audience et l’engagement, il vous faudra varier les contenus, et surtout veiller à ce que ce contenu soit pertinent, c’est-à-dire qu’il sache intéresser vos fans.

 


Le Mémo

Engagement : nombre d’actions générées par la publication

Audience : public défini

Portée : nombre de vues réalisée par la publication


Articles similaires

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

Utilisation des réseaux sociaux : les pièges à éviter

Comment créer l’identité visuelle de votre entreprise?

Toute entreprise, peu importe sa taille se doit d’avoir une identité visuelle définie. Une identité visuelle, c’est quoi ? C’est l’image que vous renvoyez, que vous véhiculerez auprès du monde extérieur.

Pour que la communication de votre TPE/PME soit cohérente, il est important de bien définir votre façon de communiquer en amont et de s’y tenir. Voici quelques règles à suivre pour créer correctement son identité visuelle.

L’identité visuelle

Si vous êtes déjà en train de vous dire que créer l’identité visuelle de son entreprise n’est pas une mince affaire, vous avez raison. En effet, c’est elle qui va définir l’image de votre entreprise. Vous comprendrez donc qu’il est essentiel de soigner cette identité visuelle et de définir en amont ce que vous souhaitez véhiculer. L’identité visuelle de votre société, est comme les vêtements que vous portez. Dites-vous que c’est la première chose que verront vos prospects et clients. Elle doit donc correspondre à vos valeurs, votre image. Elle est composée de différents éléments : le logo, votre signature, votre charte graphique, le traité de vos photos, le choix des couleurs utilisées… Une fois définie, votre identité visuelle sera présente sur tous vos supports, qu’il s’agisse de votre carte de visite, vos dépliants, en passant par votre site Internet.

Quelles questions se poser en amont ?

Avant de créer votre identité visuelle, vous devez vous poser certaines questions.

Mon image 

La première et non des moindres : que voulez-vous que votre image reflète ? Êtes-vous une entreprise jeune, dynamique, innovante ? Ou êtes-vous plutôt une entreprise traditionnelle, avec un fort héritage ? Vous comprendrez que selon ce que vous souhaitez refléter, l’identité ne sera pas la même. Par exemple, un restaurant aux spécialités du terroir n’aura pas la même image qu’un fast food. Cela peut sembler logique, et pourtant, bon nombre de sociétés négligent leur identité visuelle, au risque de se voir confondue ou de mener en erreur les prospects.

Mes valeurs

Quelles valeurs voulez-vous véhiculer ? Que voulez-vous que pensent vos clients et prospects ?

Ma cible

Quel public visez-vous ? Qui sont vos prospects ? Qui sont vos clients actuels ? Cela est déterminant pour établir votre identité visuelle, car vous devez être en cohérence avec le public que vous souhaitez cibler. Et après ?

Rédiger un brief cohérent

Une fois que vous êtes convaincu de votre identité, et que vous avez trouvé les réponses à vos questions, vous devrez établir ce que l’on appelle un « brief ». C’est-à-dire, mettre à plat ce que vous souhaitez refléter, votre cible, les supports que vous souhaitez avoir (logo, cartes de visite, site Internet, flyers…),  et bien sûr, votre budget.

Quel prestataire choisir ?

Créer une identité visuelle doit être fait par un professionnel, une personne spécialisée. On ne s’improvise pas graphiste ! L’identité visuelle doit être réfléchie, et seul un professionnel saura répondre à vos attentes et votre brief, en apportant une valeur ajoutée. Vous pouvez faire appel à une agence spécialisée, ou à un prestataire indépendant. L’essentiel est de se mettre d’accord dès le départ sur le budget, les délais, et les supports. Le bouche-à-oreille est souvent un bon outil pour trouver la bonne personne. Si le logo d’une entreprise vous plait, n’hésitez pas à leur demander le nom du prestataire.


Le Mémo :

Définissez en amont vos objectifs et faites appel à un professionnel.


Articles similaires :

Créer son site web : oui mais à quel prix ?

Quelle solution choisir pour la création de votre site Internet ?

Créer son site Internet : 4 idées reçues à combattre