SEO ou SEA, que choisir pour le référencement de votre TPE/PME ?

En matière de référencement, la bataille est rude entre le référencement naturel (SEO) et le référencement payant (SEA). Les deux possèdent des atouts différents ainsi que des inconvénients. Mais alors que choisir pour votre TPE/PME ? Est-il plus intéressant pour vous d’investir dans un référenceur naturel ou de lancer une campagne payante ?

Le SEO

Le référencement naturel, appelé aussi SEO pour Search Engine Optimization, vise à booster votre place dans les résultats de recherche sur les géants comme Google. On l’appelle naturel car il ne nécessite pas d’investissement financier, mais consiste à soigner un certain nombre de facteurs, comme les mots-clés, les balises, le contenu, les liens entrants…

Le SEA

Le référencement payant, appelé aussi SEA pour Search Engine Advertising, par opposition au SEO, vise lui aussi à booster votre position dans les résultats des requêtes Google. En clair, ce sont des annonces en ligne, que vous lancez moyennant un budget plus ou moins important, afin de booster artificiellement votre place, sur une durée donnée.

Les points à prendre en compte

Bien évidemment, pour choisir ce qui vous correspond le mieux entre SEO et SEA, il vous faudra prendre en compte certains points.

Votre objectif

Que souhaitez-vous faire ? Quels résultats espérez-vous ? Réfléchissez à cela en amont afin de bien définir ce dont vous aurez besoin. Avez-vous besoin de résultats immédiats, ou préférez-vous des résultats sur la durée ?

Vos mots-clés

Quels sont les mots-clés qui pourraient définir votre entreprise ? Y en a t’il beaucoup, ou pensez-vous qu’il n’y en a que quelques-uns de très précis ? Si vous en avez beaucoup, préférez le SEO. Car une campagne AdWords par exemple, sera bien plus efficace avec l’utilisation de quelques mots-clés précis.

Votre ROI

Réfléchissez au retour sur investissement que vous souhaitez (ROI). Quel budget souhaitez-vous investir et en combien de temps souhaitez-vous l’avoir amorti ?

Votre cible

Là encore, il faut que vous ayez conscience du public que vous souhaitez viser. Si votre TPE/PME concerne un large public, ou une niche.

Votre temps

Que les choses soient claires. Si vous souhaitez n’accorder que très peu de temps à votre référencement, optez pour une campagne AdWords. En effet, soigner son référencement naturel, prend du temps. Et pour conserver son efficacité, il vous faudra alimenter régulièrement le contenu de votre site, blog ou média social, afin de redonner une dynamique. D’où l’importance de définir dès le départ vos attentes.

Conclusion

SEO = un effet sur la durée, peu couteux, pour un large public

SEA = un effet immédiat, nécessitant un budget conséquent, pour un public ciblé


Le Mémo

Définissez bien en amont vos différents objectifs et votre budget.


Articles similaires

Infographie, le secret de la réussite.

Les infographies ont le vent en poupe. Utilisées à tout va, on en trouve tant sur des blogs, que sur les réseaux sociaux, et désormais, dans les magazines et sur les sites officiels de marques. Mais qu’est-ce donc que ces illustrations ? Tout ce que vous devez savoir sur les infographies se trouve dans cet article.

Qu’est-ce qu’une infographie ?

Avant toute chose, il est essentiel de s’assurer que vous sachiez bien ce qu’est une infographie. C’est pour faire simple, une illustration informative simplifiée. En clair, une représentation visuelle simple, donnant de nombreuses informations, souvent des chiffres clés.

Quel est son but ?

Le but ici est de vulgariser des données qui pourraient être indigestes à l’état brut. Bref, il s’agit ici de réussir à faire passer des informations, bien souvent des résultats d’enquêtes, des pourcentages de population, etc…

Pourquoi un tel succès ?

C’est très simple. L’image parle plus que les mots aux yeux de beaucoup d’internautes. Vous arriverez donc plus facilement à transmettre un message chiffré via une infographie que par le résultat d’un sondage rédigé ou sous forme de bullet point. D’ailleurs les chiffres parlent d’eux-mêmes. Pour les internautes, 80% de l’information retenue est visuelle !

Un format idéal

Autre raison qui explique le succès des infographies est leur format. Il est idéal pour être partagé rapidement via les réseaux sociaux, inséré dans un blog… Pinterest, et Twitter en sont remplis et cela n’est pas près de s’arrêter. En effet, un tweet contenant une image obtient 150% de retweets ! Vous l’aurez compris, les internautes en sont friands. LinkedIn et Viadeo se sont également vu envahir par ces illustrations informatives. Ce phénomène a de beaux jours devant lui, car 70% des responsables marketing prévoient d’augmenter leur utilisation de contenu visuel, dont l’infographie.

Ce qu’il faut y mettre :

Si les internautes en raffolent, il faut tout de même que votre infographie ait un intérêt ! Il faut avoir de vrais chiffres qui puissent les intéresser et soigner leur présentation.

Comment réaliser votre infographie ?

Vous n’êtes pas illustrateur ? Pas de panique. Bien évidemment, Internet regorge de logiciels et d’application pour vous aider à réaliser vos infographies de façon simple et efficace. Outre les classiques Photoshop, Illustrator ou Gimp, qui nécessitent tout de même des connaissances en graphisme, d’autres outils peuvent vous aider. Canva, Piktochart ou encore Infogr.am ou Easel.ly pourront vous être d’une grande aide: ce sont des logiciel très intuitifs et faciles d’utilisation et celà même pour les novices !

Choisir vos informations

Bien évidemment, la première chose à faire est de sélectionner en amont votre sujet, puis de partir à la recherche et collecte des informations. Une fois le tri fait, sélectionnez les informations les plus essentielles que vous souhaitez que vos clients retiennent.

Mettre en page

C’est là que tout se joue. Utilisez allègrement les différents sites évoqués plus haut, vérifiez, lisez, relisez. Vous êtes satisfait ? Vous n’avez alors plus qu’à publier sur les réseaux sociaux votre création. Le tour est joué !


Le Mémo

Peu de textes, et une mise en page simplifiée

Sources : pme-web.com


Articles similaire

10 idées pour améliorer votre référencement sur internet

Lorsque l’on parle de SEO, appelé également référencement naturel, il est normal de vouloir ce qu’il y a de mieux. En effet, c’est grâce à celui-ci que le site Internet de votre entreprise sera plus ou moins bien placé dans les résultats de requête sur les moteurs de recherche comme Yahoo! ou le géant Google. Mais rapidement, lorsque l’on cherche des informations sur la toile, on trouve de multiples conseils, mais surtout tout et n’importe quoi. Voici donc rassemblé ici les 10 conseils les plus utiles pour booster votre SEO.

Classez vos informations

De bonnes informations, complètes, et surtout classées. Prenez le temps de ranger soigneusement vos données, de les trier. Les robots Google apprécieront une arborescence claire de votre site Internet, ainsi qu’une hiérarchisation des informations.

Soignez votre contenu

Si vous pensez que poster quelques phrases suffit pour générer du contenu pertinent, détrompez-vous. Bien sûr, Internet et les internautes préfèrent du contenu léger qu’un pavé de texte de plusieurs pages. Cependant, qui dit texte concis ne dit pas texte inintéressant ! Veillez donc à soigner votre contenu et à sélectionner des informations qui plairont à votre public.

Faites-vous des amis

Un net-linking pertinent est un net-linking efficace. Mais qu’est-ce que c’est ? Le net-linking c’est le fait d’insérer des liens pour renvoyer vers des sites extérieurs. Mais il existe une croyance depuis des années : il faudrait faire le plus de liens possibles pour booster son SEO. Et bien sachez que cela est faux. L’important une fois de plus, est de soigner ces partenaires. Ainsi, plutôt que d’intégrer 50 liens vers tous les sites possibles, préférez quelques liens vers des sites qui pourraient réellement intéresser votre cible et qui seraient pertinents.

Un site responsive

Avec l’avènement des smartphones et des tablettes, votre site doit impérativement être adapté à ces supports. Avoir un site web responsive est donc plus que recommandé pour être déttecté lors des recherches Google via mobile.

Le choix des mots-clés

Là encore, il faut vous placer à la place de vos clients. Demandez-vous quels mots clés seraient susceptibles d’être utilisé lors de leurs recherches. Sachez les repérer et les intégrer à votre site. Mais attention à ne pas polluer votre contenu en répétant à tout va ces termes. Les mises à jour des robots Google sauront désormais vous détecter et vous mettre à l’écart.

Organisez vos pages

Si vous intégrez des images dans vos contenus, n’oubliez surtout pas de les légender. Insérez des balises, des titres… Faites vivre votre page en la rendant dynamique.

Variez les contenus

Photos, vidéos, images, infographies… variez les types de contenu de vos publications pour montrer une réelle valeur ajoutée. Soyez inventif.

Soyez le plus rapide

Les internautes n’ont pas le temps. Il serait dommage de perdre des clients potentiels pour un temps de chargement long. Aussi, pour éviter cela, pensez à intégrer des images en basse définition, 72dpi suffisent, et à préferer les extensions en .gif, .jpg ou encore .png.

Favorisez la géolocalisation

En misant sur le référencement local, vous augmentez considérablement les chances d’être mieux référencé lors des requêtes géographiques. Choisissez les bons sites, rentrez vos coordonnées et mettez régulièrement à jour.

Soyez social media

Assurez-vous d’être présent sur les réseaux sociaux. Cela pourra vous permettre de partager votre contenu et de séduire de nouveaux clients. Suivez les leaders de votre secteur pour assurer votre veille et être sûr de ne rien rater. Faites un tour régulièrement sur leurs pages pour pouvoir rapidement adapter votre offre.


Le Mémo

Soyez malin et pertinent !


Articles similaires

Spamwords : comment éviter d’atterrir dans les courriers indésirables

Si vous avez décidé de lancer votre newsletter ou d’envoyer de façon régulière des emailings à vos clients et prospects, voilà un terme qu’il vous faut mieux connaître : spamwords, en français, mots de spam. Mais a quoi correspondent-ils ? Quels sont-ils ? Quelle est leur utilité ? Autant de questions auxquelles cet article répond.

Les spam words c’est quoi ?

Les spam words sont les mots à bannir de vos newsletters pour éviter d’aller tout droit dans la corbeille ou dans les courriers indésirables. Pour faire court et simple, l’emploi de certains termes dans vos envois pourraient vous faire considérer par les filtres des boites mail comme étant du spam, ces fameux courriers indésirables. Les spam words sont en quelques sortes des mots interdits.

La clé pour réussir ?

Attention cependant. Si vous pensez qu’éviter l’emploi de ces termes vous assure à 100% l’arrivée en boite mail de vos clients et prospects, c’est faux. Cela vous y aidera grandement, et vous permettra d’optimiser la délivrabilité de vos message mais rien ne garanti a coup sûr de réussir. De même, ce n’est pas parce que vous utiliserez l’un de ces termes que votre message sera détecté comme spam. Cela dépend des boite mails et des filtres anti-spams. Cependant, nous vous recommandons d’en utiliser le moins possible pour accroitre vos chances de réussite.

Les bases

Avant de rentrer dans le détail des spam words, il y a des bases à respecter pour éviter la casse. Les phrases ou mot tout en majuscules, les phrases déstructurées, ou encore l’utilisation à tout va de symboles ou de ponctuation sont à exclure.

Le gratuit

Parmi les spam words, tout ce qui se réfère à la gratuité est à éviter. Cela vaut pour les termes utilisant le mot gratuit, comme « installation gratuite », mais également pour les expressions sous entendant la gratuité comme « remboursement intégral » ou « cadeau ».

La réduction

 Tout ce qui est en rapport avec la réduction ou la promotion : « rabais », « meilleur prix », « prix les plus bas »…

L’achat

Evitez les termes comme « acheter », « crédit »…

L’action

Les termes incitant à l’action comme « cliquez ici », « appuyez sur ce bouton »…

L’exagération

Les termes comme « incroyable » ou « difficile d’y croire »…

L’urgence

Les termes comme « faites vite », « quelques jours seulement », « plus que quelques jours »

Les termes marketing

Évitez les termes trop professionnels comme « marketing », « trafic de votre site »…

Pour en savoir plus, voici une infographie réalisée par Sarbacane.com.

info


Le Mémo

Soignez chaque terme de votre message !


Articles similaires

Comment faire parler de votre TPE/PME sur Internet ?

Si vous avez opté pour la création de votre propre site Internet, vous savez qu’il vous faut désormais réussir à optimiser votre référencement naturel ou payant, pour être visible sur la toile.

Mais ce n’est pas tout.

Un autre facteur essentiel de visibilité sur Internet concerne directement les internautes.

Il faut qu’ils parlent de vous, de votre entreprise, de vos services et produits.

Oui, mais comment faire pour les inciter à communiquer au sujet de votre TPE/PME ?

Quelles astuces mettre en place pour vous assurer la meilleure des campagnes de communication : le bouche-à-oreille, ou la viralité ?

Autant de questions auxquelles nous vous répondons dans cet article.

Le bouche-à-oreille, une valeur sûre

Depuis la nuit des temps, le bouche-à-oreille est le meilleur moyen de transmettre une information.

Rappelez-vous, un client satisfait assurera pour vous la meilleure des publicité, en parlant de votre entreprise à son entourage, en vous recommandant, parfois même, en publiant un avis positif sur votre entreprise sur divers sites.

Mais l’inverse est également vrai.

Si votre client est insatisfait, vous pouvez être certain qu’il en informera aussitôt son entourage afin de leur conseiller d’éviter votre entreprise.

Voilà pourquoi, il est impératif de garder vos clients satisfaits et d’apaiser les clients mécontents au plus tôt pour éviter de perdre en clientèle, mais surtout, d’entacher fortement votre réputation et l’image de votre société.

Soignez votre prestation

La première chose à faire pour vous assurer un bouche-à-oreille conséquent est, comme nous l’écrivions plus haut, de satisfaire votre clientèle.

Soignez donc vos prestations, votre service client. Livrez vos commandes en temps et en heure, soyez accueillant, faites en sorte que votre client se sente pris en considération.

Vous l’aurez compris, pas de bouche-à-oreille positif si ce principe de base n’est pas respecté.

Donnez-leur des raisons de parler de vous

Cela peut sembler évident, mais pour inciter vos clients à parler de vous, demandez-leur !

Invitez-les à déposer un avis sur Internet concernant votre prestation et proposez-leur une récompense.

Réduction sur le prochain achat, frais de livraison offerts pour tout avis publié, offres spéciales… Vous avez l’embarras du choix pour mettre en place un système de compensation positive.

Il faut que vos clients aient une raison de parler de vous, un avantage à gagner.

Soyez à leur écoute

Un client choyé sera plus enclin à parler de vous positivement.

Plus votre client se sentira écouté, aura l’impression que son avis compte à vos yeux, bref, plus il se sentira unique, plus il aura envie de partager son expérience avec son entourage.

N’hésitez donc pas à demander leur avis à vos clients, à répondre à leurs considérations, à leurs questions sur les réseaux sociaux.

Là encore, sachez rester calme et courtois, et donner une réponse rapide et efficace.

Les internautes seront d’autant plus réceptifs et leur avis n’en sera que plus favorable.

Facilitez-leur la tâche

Pensez lors d’un achat dans votre boutique ou lors de l’envoi d’un colis, à glisser dans le paquet quelques flyers ou cartes de visites accompagnés d’un petit mot les invitant à faire parler de vous à leur entourage.

Proximité et complicité

Instaurez une relation de confiance, durable et solide. Soyez présents, à leurs côtés, lors de difficultés rencontrées lors de l’achat.

Soyez réactifs et à l’écoute.


 Le Mémo :

Le dialogue est la clé. Échangez, répondez avec vos clients. Montrez-leur que vous êtes à leur écoute.

Illustration : Conçu par Freepik

Tutoriel : Comment augmenter qualitativement votre nombre de followers sur Instagram ?

Instagram est LE réseau social dédié à la photo et, depuis quelques mois, à la vidéo. Mais savez-vous comment augmenter de façon significative votre nombre d’abonnés ? Voici quelques conseils clés pour vous aider à faire grimper votre nombre de followers.

Avant propos

Avoir des followers c’est bien, mais avoir des followers qui sont réellement intéressés par votre page c’est encore mieux. Pourquoi ? Parce que des followers qui ont décidé de vous suivre par intérêt seront plus apte à partager vos publications sur leur pages ou même, à passer à l’achat.  En cherchant sur Internet, vous pourrez découvrir des méthodes rapides pour avoir des abonnés mais peu qualifiés. C’est-à-dire, que votre nombre d’abonnés augmentera, mais pour un retour sur investissement (ROI) médiocre car vos abonnés ne correspondront pas à votre cible. Par exemple, à quoi vous sert d’avoir de nouveaux followers au Costa Rica si vous êtes un coiffeur de Bordeaux ? Maintenant que vous avez saisi le principe, voici nos conseils pour être efficace.

À noter

Surtout, ne cédez pas à la tentation de payer pour augmenter votre nombre d’abonnés. Cela s’avèrera inutile car ces contacts ne seront pas qualifiés.

 

Rendre votre page publique

Assurez-vous que vous suivre est permis, en rendant votre page visible à tous. Cliquez dans les options, puis décochez la case compte privé.

1

Synchroniser vos comptes

Cela peut paraître évident, et pourtant, beaucoup d’entreprises ne pensent pas à le faire. Synchroniser votre compte Instagram avec vos comptes Twitter et Facebook. Le but ? Votre publication apparaitra immédiatement sur les autres réseaux, augmentant ainsi sa visibilité.

Allez dans options, puis descendez. Cliquez sur paramètres, comptes liés.

2

Puis, choisissez les comptes que vous souhaitez ajouter et rentrez vos identifiants.

3

Miser sur les filtres

La force d’Instagram : les filtres qui rendent joli presque n’importe quelle photo. Utilisez-les sans hésiter. Attention toutefois à rester cohérent avec le ton donné à vos photos.

Suivre vos amis

Abonnez-vous aux comptes Instagram de vos amis Facebook, Twitter, etc. Ils seront probablement vos premiers abonnés et de fil en aiguille, vous attirerez d’autres followers.

4Être régulier

Une chose est sûre, si vous voulez séduire de nouveaux followers, mais également conserver les abonnés actuels, il vous faudra être actif et régulier sur Instagram. Comment ? En postant plusieurs fois par semaine du contenu pertinent, mettant en avant votre créativité, vos compétences, votre savoir-faire…

À noter

N’oubliez pas de mettre en légende de votre photos les hashtags correspondant afin d’augmenter votre visibilité et peut-être conquérir de nouveaux abonnés.

Parler de votre page Instagram

La première chose à faire est de prévenir vos clients actuels de votre présence sur Instagram. Affichez le nom de votre page, avec le logo Instagram dans votre boutique, mentionnez-la dans votre newsletter, rajoutez le logo Instagram sur votre carte de visite, bref, montrez que votre compte existe !

Inciter vos clients à publier

Un moyen efficace de gagner de nouveaux abonnés est de faire parler vos clients de vous. Proposez-leur de poster sur leur compte des photos d’eux utilisant vos produits. Dites-leur de ne pas oublier votre hashtag et le renvoi vers votre compte via l’arobase @. Cela permettra que la publication apparaisse directement sur votre compte. Quoi de mieux que de voir vos clients parler de vous ? Ils vous feront la meilleure publicité qui soit.

Trouver votre hashtag

Instagram, tout comme Twitter, fonctionne beaucoup grâce aux fameux hashtag, ce symbole # que l’on retrouve avant certains termes. Plus il est précis et concerne votre entreprise et son activité, plus vous avez de chances que les acheteurs potentiels tombent sur vous et vous suivent.

Partager les posts à votre sujet

Si quelqu’un parle de vous sur Instagram, n’hésitez pas à lui laisser un message pour le remercier et lui proposer de partager sur votre page sa publication. L’auteur se sentira flatté de l’intérêt que suscite son post et acceptera volontiers dans la grande majorité des cas. N’oubliez pas de le mentionner dans les crédits, c’est-à-dire, de le nommer comme étant l’auteur de cette photo.

Organiser un concours en partenariat

Si vous connaissez une entreprise proche de votre activité et avec qui vous pensez avoir des clients communs, proposez un partenariat. Ainsi, en organisant un concours commun, vous optimisez vos chances de séduire non seulement de nouveaux clients, mais aussi leurs clients abonnés. De nombreuses marques américaines le font déjà, à vous de sauter le pas ! LE principe est simple, organisez un concours avec comme obligation pour participer de s’abonner aux comptes des 2 marques.

Choisir le bon moment

Enfin, en plus de veiller à fournir une légende à chacune de vos photos, n’oubliez pas de réfléchir à l’heure du post. Evitez de poster à 23h, quand l’audience est au plus bas.


Articles similaires

TPE/PME : les clés pour transformer vos clients en ambassadeurs digitaux de votre marque

Quel chef d’entreprise n’a jamais rêvé d’un jour où, sans lancer de campagne de communication, ses propres clients feraient la promotion de l’entreprise. Non pas parce qu’ils seraient rémunérés, non, mais simplement parce que ces clients seraient pleinement satisfaits de l’entreprise. Cela vous a déjà traversé l’esprit ? Hé bien, rassurez-vous, ce rêve n’en est pas un !

En suivant quelques techniques simples mais efficaces, vous pourrez faire de ce secret espoir une douce réalité, qui assurera la pérennité de votre TPE/PME.

L’e-réputation

Sur Internet, votre réputation s’appelle e-réputation.

Plus vous aurez de bons avis, que vous serez bien noté sur les différents sites existants, et plus vous aurez une bonne image.

Et, bien évidemment, plus vous aurez une bonne image, plus vous augmenterez vos chances d’avoir de nouveaux clients, séduits par les échos à votre sujet.

Voilà pourquoi, il est essentiel de soigner votre e-réputation sur la toile.

Un ambassadeur, c’est quoi ?

C’est tout simplement l’un de vos clients qui, parce qu’il est très satisfait de vos prestations, parle de votre TPE/PME à son entourage en vous recommandant.

Mais là où ca ne pourrait s’arrêter qu’au bouche-à-oreille, avec l’avènement des réseaux sociaux, ce client fidèle peut porter haut votre marque et vous assurer une publicité plus qu’efficace.

Regardez par exemple, les fans de la marque Apple.

Ils n’hésiteront pas à vanter les qualités de leur dernier iPhone ou iMac.

Pourquoi ne feraient-ils pas la même chose concernant votre entreprise ?

Le poids des ambassadeurs

80% des consommateurs estiment que les recommandations de leurs proches sur les réseaux sociaux les incitent à tester de nouveaux produits et services.

Il serait dommage de ne pas sauter sur l’occasion de transformer de nouveaux prospects en clients !

3 étapes pour fidéliser vos clients pour les transformer en ambassadeurs :

1 – Repérez vos meilleurs clients

Vous avez sûrement des clients fidèles. Recensez-les dans un fichier.

Repérez également les membres les plus actifs sur vos différents réseaux sociaux, ceux qui parlent souvent de vous, etc…

2 – Montrez-leur qu’ils comptent pour vous

Remerciez-les lorsqu’ils laissent un commentaire favorable.

Partagez leurs publications à votre sujet en les remerciant ouvertement.

Soyez réactif et répondez à leurs questions ou suggestions dans les plus brefs délais.

Il s’agit la de Community Management, simplifié, certes, mais qu’il vous faudra soigner.

À noter

Plus ils auront l’impression de faire partie d’une communauté de privilégiés, plus ils seront actifs.

Notre conseil

Lorsque vous leur répondez, personnalisez au maximum votre réponse. Ils apprécieront d’autant plus le fait que vous vous adressiez réellement à eux.

3 – Récompensez-les

Faites plaisir à vos ambassadeurs en prenant soin d’eux.

Conviez-les à des soirées exclusives qui leur sont réservées, invitez-les à des tests de nouveaux produits en avant-première, offrez-leur des cadeaux personnalisés…

Bref, faites en sorte qu’ils se sentent privilégiés.

Pensez aussi que pour votre ambassadeur, partager sa publication à votre sujet sera considéré comme valorisant. Profitez-en !

Enfin, vous pouvez également leur proposer de parrainer un proche, en échange d’une récompense.

Cela vous permet non seulement de gagner de nouveaux clients, mais également de renforcer leur fidélité et votre lien de proximité avec votre client fidèle.


Le Mémo

Faites plaisir à vos clients fidèles, ils vous le rendront bien !

 


Articles similaires

 

Marketplaces : faut-il y aller ?

Si vous dirigez une entreprise et que vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce, vous allez croiser ce terme à plusieurs reprises. Une marketplace, que l’on pourrait traduire par place du marché en français, est une plateforme qui permet de mettre en relation des acheteurs avec des vendeurs. En bref, c’est une plateforme existante de commerce en ligne. Vous les connaissez déjà pour les plus importantes, il s’agit de plateformes telles que Priceminister, Ebay, Amazon…

Mais sont-elles utiles pour une entreprise comme la vôtre ou faut-il leur préférer votre propre site incluant un module de e-commerce ? Explications.

Les avantages d’une marketplace

La forte affluence 

Le principal avantage des marketplaces est leur forte audience. C’est-à-dire leur nombre important de visiteurs.

16 millions de visiteurs uniques par mois sur Amazon, plus de 10 millions sur les sites de la FNAC et de Cdiscount… Voilà qui est fort intéressant pour une TPE/PME qui peut ainsi jouer dans la cour des grands !

La facilité

Mettre en vente vos produits sur une plateforme e-commerce est une démarche assez simple. Il faut suivre les étapes proposées par la marketplace et cela se fait rapidement.

Le coût

L’autre avantage est le faible coût pour faire apparaître ses produits dans une marketplace. En effet, bien souvent, vous ne payez qu’en cas de ventes.

Les commissions varient d’un site à l’autre, mais le risque financier est très faible.

L’export international

Si vos produits sont en vente sur certaines places de marché, vous pouvez sur la plupart d’entre elles, exporter à l’international vos ventes.

Pas besoin d ‘être bilingue ou de créer une page par pays concerné, la plateforme se charge souvent elle-même de la traduction et de la mise aux normes.

Attention : en cas d’échange par mail avec des acheteurs étrangers, vous devrez vous-même traduire vos courriers.

L’accès au m-commerce

Enfin, les marketplaces sont accessible pour la grande majorité à une utilisation sur mobile. Cela veut donc dire que vos clients peuvent acheter vos produits directement sur smartphones, tablettes… De quoi augmenter toujours plus vos opportunités de vente

 Les inconvénients

Bien qu’il y ait de très nombreux avantages, il existe bien évidemment quelques inconvénients.

La commission

Comme nous le disions plus haut, en général apparaître sur une marketplace est peu onéreux. Ce qu’il est davantage, c’est la commission prise par la plateforme pour chaque vente.

Certaines plateformes exigent un abonnement mensuel, ne dépassant que très rarement les 50€. Mis bout à bout cela peut grimper vite et plomber vos marges.

A vous de comparer et de choisir celle qui vous convient le mieux.

Les frais de port

Souhaitez-vous proposer la livraison gratuite ? Dans ce cas, soit il vous faudra majorer quelque peu vox prix, soit il vous faudra rogner votre marge. Faites le calcul et lancez-vous.

Le temps

Si vous souhaitez apparaître sur plusieurs plateformes, prévoyez du temps. En effet, un simple copier-coller ne suffit pas.

Chaque marketplace à sa procédure, ses critères à remplir pour chaque produit, etc… Il faudra donc vous armer de patience afin de créer vos pages sur les différentes plateformes.

Le prix

Sur une marketplace, vous ne serez pas seul. Certains n’hésitent pas à écraser les prix pour vendre en quantité.

Il faudra donc vous préparer à une véritable guerre des prix et veiller à ne pas être l’entreprise la plus chère.

À noter

Bien souvent, le vendeur le moins cher apparaît en tête des résultats. À vous de surveiller vos concurrents et de vous adapter en conséquence.

Le client est roi

Afin de sécuriser au mieux les transactions avec les clients, les marketplaces n’hésitent pas à promettre tout un tas de garantie aux clients.

Vous devrez donc vous y plier sous peine d’avoir de mauvais avis sur votre page, ce qui ruinerait votre réputation en ligne.

Quelle marketplace choisir ?

En fonction du secteur, telle ou telle marketplace ne conviendra pas ou celle-ci conviendra mieux.

Il y a les généralistes comme Amazon, Priceminister, Rueducommerce.

Les plus spécialisés, comme Placedestendances.com, pour la mode, FNAC.com, pour le multimédia, Greenrepublic.fr, pour les produits bio et éco-responsables…

Mettez-vous à la place de vos clients et prospects et réfléchissez à celle qui vous convient le mieux.

 


Le Mémo

Calculez en amont le coût de chaque marketplace avant de vous lancer.


Articles similaires

Entrepreneurs, comment gérer votre SAV en ligne ?

Créer votre boutique en ligne : 5 conseils à retenir

Site e-commerce ou marketplace : quelle solution choisir ?

Les Relations Presse pour booster votre visibilité sur le web

Vous avez un site Internet pour votre entreprise. Celui-ci attire quelques visiteurs et de nouveaux clients. C’est une bonne chose. Mais êtes-vous certain d’être convenablement référencé ? Avez-vous une bonne visibilité pour votre site web ? Saviez-vous qu’il existe un moyen pour faire parler de votre TPE/PME sur le net ? Il s’agit de ce que l’on appelle les « Relations Presse », connues également sous l’acronyme RP. Voici comment les RP peuvent vous aider à donner un coup de fouet à votre entreprise en améliorant sa visibilité !

Les Relations Presse

Avant de commencer, il est important que vous compreniez bien de quoi nous parlons. Les Relations Presse sont un échange avec les journalistes, les blogueurs, afin qu’ils écrivent un article sur votre entreprise.

Cela peut paraître simple dit comme cela, mais en réalité, les protagonistes de la presse sont sans arrêt sollicités. Il faut donc être malin et suivre quelques conseils afin de réussir vos Relations Presse.

Quels sont les interlocuteurs ?

À qui s’adresser ? Les Relations Presse peuvent se faire avec toute sorte de journalistes : presse nationale, presse locale, journal de la mairie, de la région…

Mais ne passez pas à côté des blogueurs. Ils ont de plus en plus de pouvoir sur le web et leur influence peut grandement vous aider.

Faites un tour d’horizon de ceux qui pourraient vous être utiles et recensez les dans un document. C’est ce que l’on appelle le fichier presse.

Quel intérêt pour vous ?

Soignez ces Relations Presse peut vous permettre de booster votre notoriété et votre image.

Explications. Si un article est publié sur votre entreprise dans la presse locale, imaginez le nombre de prospects que cela peut toucher !

Encore plus si vous pensez que la plupart de ces journaux relayent leurs articles en ligne.

Il en va de même pour votre crédibilité. Dès que l’on parle de vous, alors vous existez. Dans la tête des consommateurs, si un journaliste prend le temps de parler de vous, alors c’est que votre entreprise vaut en quelque sorte le coup.

De plus, voilà un excellent moyen de créer du contenu pour votre site, votre blog ou vos réseaux sociaux. Vous n’aurez qu’à relayer l’article de presse ou de blog parlant de vous et votre post est tout trouvé !

Et les backlinks ?

Un autre avantage de soigner ses Relations Presse, est de vous permettre de favoriser les backlinks.

Mais qu’est-ce que c’est me direz-vous ? Simplement le fait d’insérer un lien dans l’article, renvoyant directement sur le site de votre entreprise.

Cela améliore non seulement votre référencement, puisque l’on parle de vous, mais cela facilite aussi la tâche des internautes, lecteurs de l’article, qui auront simplement à cliquer sur le lien pour découvrir votre site web.

Comment faire pour booster vos RP ?

Pour que vos Relations Presse soient efficaces, il vous faut des retombées. Et pour cela, il faut savoir attirer l’attention des journalistes et blogueurs.

1- Le contenu à envoyer

Pour attirer l’attention des journalistes, il va vous falloir leur envoyer ce que l’on appelle un communiqué de presse.

Vous pouvez commencer par un premier communiqué de presse présentant votre entreprise. Vous pouvez aussi choisir de prendre la parole au sujet d’un événement qui arrive dans les prochains mois ou sur une nouvelle réglementation qui concerne votre activité.

2- Être réactif

Si vous souhaitez traiter dans votre communiqué de presse d’un sujet concernant une nouveauté, il vous faut retenir 2 choses : anticiper et être réactif. En effet, les Relations Presse mettent parfois du temps à se faire, et si vous souhaitez aborder un sujet d’actualité, il vous faudra anticiper et envoyer au plus vite votre communiqué aux personnes que vous visez.

Comment rédiger votre communiqué ?

Gardez en tête que, tout comme pour vos publications sur les réseaux sociaux, chaque communiqué de presse ne doit aborder qu’un sujet précis.

Pensez à y présenter succinctement votre entreprise, ajoutez-y 1 ou 2 photos. Soignez la syntaxe, n’employez pas de termes trop compliqués. Et surtout, n’oubliez pas de faire figurer vos coordonnées. Cela peut s’avérer bien utile au cas ou le journaliste souhaiterait d’avantage d’informations.

À noter

Un communiqué efficace tient en une page !


Le Mémo

Un message par communiqué


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Augmenter votre visibilité grâce au partenariat en ligne

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Pourquoi et comment créer sa fiche Google My business

Il y a quelques mois, le géant Google a lancé Google My Business pour remplacer Google Local, appelé aussi Google Adress. L’objectif étant de simplifier la vie des utilisateurs. Désormais donc, lorsqu’il s’agit de parler de référencement local sur Google, il faudra compter sur Google My Business. Mais comment cela fonctionne ? Qu’est-ce réellement que ce nouvel outil ? Quel intérêt représente t-il pour votre entreprise ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que Google My Business ?

Comme nous l’expliquions, ce nouvel outil est l’outil de référence pour Google pour positionner les entreprises locales.

Si vous êtes une TPE/PME, une entreprise de proximité, Google My Business peut devenir un fidèle allié. C’est lui qui vous permet d’être correctement référencé sur Google en fonction de votre localisation.

Le plus ? Cet outil est totalement gratuit.

En résumé, Google My Business est un annuaire local gratuit, conçu pour et par Google afin de fournir des résultats géolocalisés aux internautes.

Pourquoi est-ce important pour votre TPE/PME ?

Google My Business est un outil indispensable pour améliorer votre référencement naturel (appelé aussi SEO). Mais ce n’est pas tout, il est aussi un bon élément pour booster votre visibilité.

Pourquoi ? Parce qu’il vous référencie comme étant une entreprise a proximité du rayon de géolocalisation de l’internaute.

Exemple : un internaute recherche un garagiste proche de son domicile, il tape son adresse + le mot-clé « garagiste ». Là, Google scanne les réponses géolocalisée et fait apparaître votre garage dans les résultats.

En ayant une page Google My Business, vous apparaitrez dans Google Maps, qui compte de plus en plus d’utilisateurs.

Comment faire ?

Pour créer sa page Google My Business, voici la marche à suivre.

Rendez-vous ici pour créer votre page. Vous devrez vous créer un compte.

Cliquez sur le bouton bleu, vous ne pouvez pas le rater.

Google my business

Si vous possédez déjà un compte Google pour votre entreprise, cela sera encore plus rapide.

Connectez-vous avec vos identifiants. Ensuite, il vous faudra indiquer l’adresse exacte de votre établissement. Puis compléter quelques données supplémentaires avant de cliquer sur Envoyer.

Quelles informations mettre pour être bien positionné ?

Une chose est sûre, plus votre page sera complète, plus vous serez correctement référencé localement.

Les infos essentielles à configurer sont : vos coordonnées, votre catégorie d’activité, votre logo, une courte description de votre activité, quelques photos.

Attention

N’oubliez pas de valider le code Google que vous recevrez, généralement par courrier, lors de la création de votre page !

Essayez d’inciter vos clients à réagir en laissant des commentaires sur votre page Google My Business.

Comment faire si votre page existe déjà mais que vous n’en êtes pas le propriétaire ?

Si la page de votre entreprise existe déjà, mais que vous n’en êtes pas le propriétaire, Google a mis en place une procédure de vérification assez simple.

Pour faire court, vous devez contacter Google, qui se chargera de contacter le propriétaire actuel de la page. Cela s’appelle revendiquer son établissement.

 


Le Mémo

N’oubliez de valider votre page via le code reçu par courrier !

 


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Tout comprendre du jargon du référencement d’un site internet

Comment optimiser son référencement naturel en 5 étapes ?