Spamwords : comment éviter d’atterrir dans les courriers indésirables

Si vous avez décidé de lancer votre newsletter ou d’envoyer de façon régulière des emailings à vos clients et prospects, voilà un terme qu’il vous faut mieux connaître : spamwords, en français, mots de spam. Mais a quoi correspondent-ils ? Quels sont-ils ? Quelle est leur utilité ? Autant de questions auxquelles cet article répond.

Les spam words c’est quoi ?

Les spam words sont les mots à bannir de vos newsletters pour éviter d’aller tout droit dans la corbeille ou dans les courriers indésirables. Pour faire court et simple, l’emploi de certains termes dans vos envois pourraient vous faire considérer par les filtres des boites mail comme étant du spam, ces fameux courriers indésirables. Les spam words sont en quelques sortes des mots interdits.

La clé pour réussir ?

Attention cependant. Si vous pensez qu’éviter l’emploi de ces termes vous assure à 100% l’arrivée en boite mail de vos clients et prospects, c’est faux. Cela vous y aidera grandement, et vous permettra d’optimiser la délivrabilité de vos message mais rien ne garanti a coup sûr de réussir. De même, ce n’est pas parce que vous utiliserez l’un de ces termes que votre message sera détecté comme spam. Cela dépend des boite mails et des filtres anti-spams. Cependant, nous vous recommandons d’en utiliser le moins possible pour accroitre vos chances de réussite.

Les bases

Avant de rentrer dans le détail des spam words, il y a des bases à respecter pour éviter la casse. Les phrases ou mot tout en majuscules, les phrases déstructurées, ou encore l’utilisation à tout va de symboles ou de ponctuation sont à exclure.

Le gratuit

Parmi les spam words, tout ce qui se réfère à la gratuité est à éviter. Cela vaut pour les termes utilisant le mot gratuit, comme « installation gratuite », mais également pour les expressions sous entendant la gratuité comme « remboursement intégral » ou « cadeau ».

La réduction

 Tout ce qui est en rapport avec la réduction ou la promotion : « rabais », « meilleur prix », « prix les plus bas »…

L’achat

Evitez les termes comme « acheter », « crédit »…

L’action

Les termes incitant à l’action comme « cliquez ici », « appuyez sur ce bouton »…

L’exagération

Les termes comme « incroyable » ou « difficile d’y croire »…

L’urgence

Les termes comme « faites vite », « quelques jours seulement », « plus que quelques jours »

Les termes marketing

Évitez les termes trop professionnels comme « marketing », « trafic de votre site »…

Pour en savoir plus, voici une infographie réalisée par Sarbacane.com.

info


Le Mémo

Soignez chaque terme de votre message !


Articles similaires

Comment faire parler de votre TPE/PME sur Internet ?

Si vous avez opté pour la création de votre propre site Internet, vous savez qu’il vous faut désormais réussir à optimiser votre référencement naturel ou payant, pour être visible sur la toile.

Mais ce n’est pas tout.

Un autre facteur essentiel de visibilité sur Internet concerne directement les internautes.

Il faut qu’ils parlent de vous, de votre entreprise, de vos services et produits.

Oui, mais comment faire pour les inciter à communiquer au sujet de votre TPE/PME ?

Quelles astuces mettre en place pour vous assurer la meilleure des campagnes de communication : le bouche-à-oreille, ou la viralité ?

Autant de questions auxquelles nous vous répondons dans cet article.

Le bouche-à-oreille, une valeur sûre

Depuis la nuit des temps, le bouche-à-oreille est le meilleur moyen de transmettre une information.

Rappelez-vous, un client satisfait assurera pour vous la meilleure des publicité, en parlant de votre entreprise à son entourage, en vous recommandant, parfois même, en publiant un avis positif sur votre entreprise sur divers sites.

Mais l’inverse est également vrai.

Si votre client est insatisfait, vous pouvez être certain qu’il en informera aussitôt son entourage afin de leur conseiller d’éviter votre entreprise.

Voilà pourquoi, il est impératif de garder vos clients satisfaits et d’apaiser les clients mécontents au plus tôt pour éviter de perdre en clientèle, mais surtout, d’entacher fortement votre réputation et l’image de votre société.

Soignez votre prestation

La première chose à faire pour vous assurer un bouche-à-oreille conséquent est, comme nous l’écrivions plus haut, de satisfaire votre clientèle.

Soignez donc vos prestations, votre service client. Livrez vos commandes en temps et en heure, soyez accueillant, faites en sorte que votre client se sente pris en considération.

Vous l’aurez compris, pas de bouche-à-oreille positif si ce principe de base n’est pas respecté.

Donnez-leur des raisons de parler de vous

Cela peut sembler évident, mais pour inciter vos clients à parler de vous, demandez-leur !

Invitez-les à déposer un avis sur Internet concernant votre prestation et proposez-leur une récompense.

Réduction sur le prochain achat, frais de livraison offerts pour tout avis publié, offres spéciales… Vous avez l’embarras du choix pour mettre en place un système de compensation positive.

Il faut que vos clients aient une raison de parler de vous, un avantage à gagner.

Soyez à leur écoute

Un client choyé sera plus enclin à parler de vous positivement.

Plus votre client se sentira écouté, aura l’impression que son avis compte à vos yeux, bref, plus il se sentira unique, plus il aura envie de partager son expérience avec son entourage.

N’hésitez donc pas à demander leur avis à vos clients, à répondre à leurs considérations, à leurs questions sur les réseaux sociaux.

Là encore, sachez rester calme et courtois, et donner une réponse rapide et efficace.

Les internautes seront d’autant plus réceptifs et leur avis n’en sera que plus favorable.

Facilitez-leur la tâche

Pensez lors d’un achat dans votre boutique ou lors de l’envoi d’un colis, à glisser dans le paquet quelques flyers ou cartes de visites accompagnés d’un petit mot les invitant à faire parler de vous à leur entourage.

Proximité et complicité

Instaurez une relation de confiance, durable et solide. Soyez présents, à leurs côtés, lors de difficultés rencontrées lors de l’achat.

Soyez réactifs et à l’écoute.


 Le Mémo :

Le dialogue est la clé. Échangez, répondez avec vos clients. Montrez-leur que vous êtes à leur écoute.

Illustration : Conçu par Freepik

Les Relations Presse pour booster votre visibilité sur le web

Vous avez un site Internet pour votre entreprise. Celui-ci attire quelques visiteurs et de nouveaux clients. C’est une bonne chose. Mais êtes-vous certain d’être convenablement référencé ? Avez-vous une bonne visibilité pour votre site web ? Saviez-vous qu’il existe un moyen pour faire parler de votre TPE/PME sur le net ? Il s’agit de ce que l’on appelle les « Relations Presse », connues également sous l’acronyme RP. Voici comment les RP peuvent vous aider à donner un coup de fouet à votre entreprise en améliorant sa visibilité !

Les Relations Presse

Avant de commencer, il est important que vous compreniez bien de quoi nous parlons. Les Relations Presse sont un échange avec les journalistes, les blogueurs, afin qu’ils écrivent un article sur votre entreprise.

Cela peut paraître simple dit comme cela, mais en réalité, les protagonistes de la presse sont sans arrêt sollicités. Il faut donc être malin et suivre quelques conseils afin de réussir vos Relations Presse.

Quels sont les interlocuteurs ?

À qui s’adresser ? Les Relations Presse peuvent se faire avec toute sorte de journalistes : presse nationale, presse locale, journal de la mairie, de la région…

Mais ne passez pas à côté des blogueurs. Ils ont de plus en plus de pouvoir sur le web et leur influence peut grandement vous aider.

Faites un tour d’horizon de ceux qui pourraient vous être utiles et recensez les dans un document. C’est ce que l’on appelle le fichier presse.

Quel intérêt pour vous ?

Soignez ces Relations Presse peut vous permettre de booster votre notoriété et votre image.

Explications. Si un article est publié sur votre entreprise dans la presse locale, imaginez le nombre de prospects que cela peut toucher !

Encore plus si vous pensez que la plupart de ces journaux relayent leurs articles en ligne.

Il en va de même pour votre crédibilité. Dès que l’on parle de vous, alors vous existez. Dans la tête des consommateurs, si un journaliste prend le temps de parler de vous, alors c’est que votre entreprise vaut en quelque sorte le coup.

De plus, voilà un excellent moyen de créer du contenu pour votre site, votre blog ou vos réseaux sociaux. Vous n’aurez qu’à relayer l’article de presse ou de blog parlant de vous et votre post est tout trouvé !

Et les backlinks ?

Un autre avantage de soigner ses Relations Presse, est de vous permettre de favoriser les backlinks.

Mais qu’est-ce que c’est me direz-vous ? Simplement le fait d’insérer un lien dans l’article, renvoyant directement sur le site de votre entreprise.

Cela améliore non seulement votre référencement, puisque l’on parle de vous, mais cela facilite aussi la tâche des internautes, lecteurs de l’article, qui auront simplement à cliquer sur le lien pour découvrir votre site web.

Comment faire pour booster vos RP ?

Pour que vos Relations Presse soient efficaces, il vous faut des retombées. Et pour cela, il faut savoir attirer l’attention des journalistes et blogueurs.

1- Le contenu à envoyer

Pour attirer l’attention des journalistes, il va vous falloir leur envoyer ce que l’on appelle un communiqué de presse.

Vous pouvez commencer par un premier communiqué de presse présentant votre entreprise. Vous pouvez aussi choisir de prendre la parole au sujet d’un événement qui arrive dans les prochains mois ou sur une nouvelle réglementation qui concerne votre activité.

2- Être réactif

Si vous souhaitez traiter dans votre communiqué de presse d’un sujet concernant une nouveauté, il vous faut retenir 2 choses : anticiper et être réactif. En effet, les Relations Presse mettent parfois du temps à se faire, et si vous souhaitez aborder un sujet d’actualité, il vous faudra anticiper et envoyer au plus vite votre communiqué aux personnes que vous visez.

Comment rédiger votre communiqué ?

Gardez en tête que, tout comme pour vos publications sur les réseaux sociaux, chaque communiqué de presse ne doit aborder qu’un sujet précis.

Pensez à y présenter succinctement votre entreprise, ajoutez-y 1 ou 2 photos. Soignez la syntaxe, n’employez pas de termes trop compliqués. Et surtout, n’oubliez pas de faire figurer vos coordonnées. Cela peut s’avérer bien utile au cas ou le journaliste souhaiterait d’avantage d’informations.

À noter

Un communiqué efficace tient en une page !


Le Mémo

Un message par communiqué


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Augmenter votre visibilité grâce au partenariat en ligne

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Pourquoi et comment créer sa fiche Google My business

Il y a quelques mois, le géant Google a lancé Google My Business pour remplacer Google Local, appelé aussi Google Adress. L’objectif étant de simplifier la vie des utilisateurs. Désormais donc, lorsqu’il s’agit de parler de référencement local sur Google, il faudra compter sur Google My Business. Mais comment cela fonctionne ? Qu’est-ce réellement que ce nouvel outil ? Quel intérêt représente t-il pour votre entreprise ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que Google My Business ?

Comme nous l’expliquions, ce nouvel outil est l’outil de référence pour Google pour positionner les entreprises locales.

Si vous êtes une TPE/PME, une entreprise de proximité, Google My Business peut devenir un fidèle allié. C’est lui qui vous permet d’être correctement référencé sur Google en fonction de votre localisation.

Le plus ? Cet outil est totalement gratuit.

En résumé, Google My Business est un annuaire local gratuit, conçu pour et par Google afin de fournir des résultats géolocalisés aux internautes.

Pourquoi est-ce important pour votre TPE/PME ?

Google My Business est un outil indispensable pour améliorer votre référencement naturel (appelé aussi SEO). Mais ce n’est pas tout, il est aussi un bon élément pour booster votre visibilité.

Pourquoi ? Parce qu’il vous référencie comme étant une entreprise a proximité du rayon de géolocalisation de l’internaute.

Exemple : un internaute recherche un garagiste proche de son domicile, il tape son adresse + le mot-clé « garagiste ». Là, Google scanne les réponses géolocalisée et fait apparaître votre garage dans les résultats.

En ayant une page Google My Business, vous apparaitrez dans Google Maps, qui compte de plus en plus d’utilisateurs.

Comment faire ?

Pour créer sa page Google My Business, voici la marche à suivre.

Rendez-vous ici pour créer votre page. Vous devrez vous créer un compte.

Cliquez sur le bouton bleu, vous ne pouvez pas le rater.

Google my business

Si vous possédez déjà un compte Google pour votre entreprise, cela sera encore plus rapide.

Connectez-vous avec vos identifiants. Ensuite, il vous faudra indiquer l’adresse exacte de votre établissement. Puis compléter quelques données supplémentaires avant de cliquer sur Envoyer.

Quelles informations mettre pour être bien positionné ?

Une chose est sûre, plus votre page sera complète, plus vous serez correctement référencé localement.

Les infos essentielles à configurer sont : vos coordonnées, votre catégorie d’activité, votre logo, une courte description de votre activité, quelques photos.

Attention

N’oubliez pas de valider le code Google que vous recevrez, généralement par courrier, lors de la création de votre page !

Essayez d’inciter vos clients à réagir en laissant des commentaires sur votre page Google My Business.

Comment faire si votre page existe déjà mais que vous n’en êtes pas le propriétaire ?

Si la page de votre entreprise existe déjà, mais que vous n’en êtes pas le propriétaire, Google a mis en place une procédure de vérification assez simple.

Pour faire court, vous devez contacter Google, qui se chargera de contacter le propriétaire actuel de la page. Cela s’appelle revendiquer son établissement.

 


Le Mémo

N’oubliez de valider votre page via le code reçu par courrier !

 


Articles similaires

TPE – PME : les bonnes raisons de miser sur le référencement local

Tout comprendre du jargon du référencement d’un site internet

Comment optimiser son référencement naturel en 5 étapes ?

 

Programmer ses publications Facebook : comment faire ?

Vous possédez une page Facebook pour votre entreprise et vous souhaitez la mettre à jour régulièrement. Oui, mais voilà, vous n’avez pas forcément le temps de vous connecter plusieurs fois par semaine pour y poster du nouveau contenu. Saviez-vous qu’il existe une solution à votre problème ? Elle s’appelle la programmation de publication. Non, vous ne rêvez pas, Facebook a bel et bien mis en place un outil vous permettant de programmer à l’avance vos publications, afin qu’elles soient publiées selon vos envies.

Voici comment faire.

1- Créer son contenu

La première chose à faire est de créer votre contenu, celui que vous souhaitez programmer.

Pour cela, rendez-vous comme d’habitude dans votre espace de publication.

Programmation_Facebook_1

Créez votre contenu. Vous pouvez ajouter une photo, une vidéo, une offre exceptionnelle, un lieu… Bref, la panoplie est large.

Une fois votre publication rédigée, voici venu le temps de passer à l’étape 2.

2- Programmer

En bas à droite de votre fenêtre de publication, se trouve le bouton Publier.

Programmation_Facebook_2

Cliquez dessus afin de faire apparaître le menu déroulant suivant :

Programmation_Facebook_3

Là, une fenêtre s’ouvre, afin de vous permettre de sélectionner le jour et l’heure que vous souhaitez pour votre programmation.

Programmation_Facebook_4

3- Le choix de la date

 La fenêtre vous permet d’ouvrir un mini calendrier afin de cliquer sur la bonne date. Il suffit de cliquer sur l’icône représentant un calendrier.

Programmation_Facebook_5

Sélectionnez avec soin la date de votre publication.

Puis, faites de même pour l’heure de publication.

Programmation_Facebook_6

Et voilà ! Vous venez de programmer votre publication.

Celle-ci sera publiée selon votre configuration. Vous n’avez plus qu’à réitérer la procédure autant de fois que vous le souhaitez.

Ce qu’il faut savoir

Vos publications peuvent être programmées entre 10 min et 6 mois. Pensez-y si vous partez en vacances quelques semaines par exemple.

4- Consulter les publications programmées

Si vous souhaitez voir vos publications programmées en attente, vous avez 2 possibilités.

1/ L’espace activité de votre page

C’est-à-dire, directement sur votre page d’accueil.

Programmation_Facebook_7

Vous n’avez qu’à cliquer pour voir apparaître une fenêtre récapitulant vos publications programmées.

2/ L’onglet Outils de publication

En haut a gauche, cliquez sur l’onglet outil de publication.

Puis, dans le menu à gauche de cet onglet, cliquez sur Publications programmées.

Celles-ci apparaitront alors.

Programmation_Facebook_8

Désormais, vous savez tout sur les publications programmées.


Articles similaires

Les dernières nouveautés Facebook à intégrer sur votre site Internet

Applications Facebook : notre guide pour gérer votre page entreprise

Facebook Ads : qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

Quels sont les posts les plus efficaces sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux peuvent rapidement se transformer en une jungle périlleuse pour tout chef d’entreprise novice en la matière. Que poster sur ces médias sociaux ? Comment s’assurer que sa publication plaira aux internautes ? Comment gagner de nouveaux abonnés, de nouveaux followers ? S’il existe des horaires propices à la publication de contenu par les entreprises, il existe également des types de contenu plus ou moins pertinents. Lever de rideau sur les contenus les plus efficaces sur les réseaux sociaux.

Se différencier pour exister

Les internautes sont en permanence sollicités par les publications en tout genre. Qu’il s’agisse de leur véritable cercle d’amis les plus proches, ou d’entreprises dont ils ont liké la page, leur flux d’actualité ne fait que s’engorger de nombreux posts, qui bien souvent, ne retiendront pas leur attention.

Pour ne pas faire partie de ces derniers, il vous faut impérativement vous différencier.

Trouvez un ton qui correspond à votre TPE/PME et à vos prospects. Restez fidèle à celui-ci et publiez en restant cohérent. Qu’il soit humoristique, amical, classique, l’important est qu’il vous corresponde.

L’importance d’un contenu pertinent

Nous ne le répéterons jamais assez, pour captiver l’attention de vos abonnés, il faut publier du contenu PER-TI-NENT.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Tout simplement du contenu susceptible d’intéresser vos abonnés. Evitez le contenu trop compliqué, avec des termes trop complexes. Privilégiez des contenus ludiques, simples, qui apportent un intérêt à l’internaute.

A présent, entrons dans le vif du sujet.

Quel contenu poster ?

De plus en plus de résultats nous amènent à penser que certains types de contenus recueillent davantage l’attention des internautes.

  • Les infographies

En tête des contenus les plus appréciés sur les réseaux sociaux, viennent les infographies. Ce sont des mises en images de faits et données, souvent statistiques, qui résument une situation.

Pourquoi séduisent-elles autant ?

Les infographies ont un aspect ludique, elles se lisent facilement et quelques secondes d’attention suffisent pour en faire le tour. Le coté visuel, soigné, attire l’attention de l’internaute et la retient le temps de faire le tour de l’infographie.

Elles ont également un fort taux de partage, ce qui est essentiel sur les réseaux sociaux. Plusieurs études comme celles réalisées par SumoMe ou Slideshare, démontrent d’ailleurs le pouvoir des infographies. On note une augmentation du trafic sur les pages d’entreprises postant des infographies, et surtout, une excellente mémorisation des données par les lecteurs.

  • Les listes

Les internautes en raffolent.

Faciles à créer, les listes suscitent l’intérêt des internautes par leur simplicité. Concentrez-vous sur un sujet et faites une liste des points importants.

Prenez le site Topito, par exemple, qui en a fait sa spécialité.

  • Le facteur émotionnel

Pour captiver les internautes, il faut réussir à leur déclencher une émotion. C’est le meilleur moyen pour que ceux-ci partagent le contenu.

Il y a les posts amusants, mais aussi surprenant, ou qui révèlent des informations importantes.

Bref, faites-les réagir !

  • Les photos

Ce n’est pas étonnant, les photos et autres images fonctionnent mieux qu’un long texte.

Profitez-en pour faire passer des infos importantes comme l’arrivée d’un nouveau produit dans votre boutique via une photo plutôt que par un long discours.

  • Les vidéos

Les vidéos sont aussi un bon moyen de capter l’attention de votre public.

Vous pouvez présenter un produit, présenter l’une de vos techniques de fabrication, ou encore réaliser un tutoriel pour expliquer aux internautes l’utilisation d’un produit.

 


Le Mémo

Un contenu pertinent = plus d’efficacité.

 


Articles similaires

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

TPE/PME : comment utiliser Instagram ?

7 conseils pour une vidéo d’entreprise réussie

 

Que faut-il publier sur votre Page Facebook ?

Artisans, TPE/PME, vous avez osé passer le cap Facebook et avez créé une page pour votre entreprise. Une bonne chose de faite. Néanmoins, il vous faut malgré tout connaître quelques trucs et astuces afin d’assurer à votre page une visibilité optimum en fonction de vos publication. En effet, l’audience, c’est-à-dire le public potentiel de lecteur, ne sera pas la même qu’il s’agisse d’une photo, d’un article ou d’une vidéo. Mais alors comment savoir ce qu’il faut publier pour maximiser vos chances de réussite ? Nous revenons pour vous sur le B.A.ba de la publication sur Facebook pour vous accompagner pas à pas dans votre conquête du réseau social.

Avant propos

Avec l’essor du géant omniprésent Facebook, les marques et entreprises comme la vôtre, ont de plus en plus de mal à sortir du lot au travers de leurs publications. Bien sûr, il existe une solution payante, proposé d’ailleurs par Facebook lui-même, appelée Facebook Ads, ou publicités Facebook en français.

Cette offre propose de générer des publicités, visibles en fonction d’une audience que vous aurez au préalable défini. Beaucoup d’entreprises accordent un budget, conséquent ou non, à ce système de régie publicitaire qui propose aux utilisateurs Facebook des « suggestions » redirigeant vers la page de l’entreprise.

Pourtant, il est possible de publier des posts efficaces de façon gratuite. Il s’agit pour cela de connaître votre cible, votre audience, et d’adapter votre contenu à celle-ci.

Newsfeed ranking algorithm

Ce nom qui peut sembler barbare n’est en fait rien d’autre que le nom donné par Facebook à son algorithme. C’est ce système qui définit quelle publication est la plus adaptée au flux d’actualité de chaque utilisateur.

En effet, comme vous le savez, les utilisateurs sont connectés à plusieurs centaines d’amis, aiment plusieurs pages de marques, d’artistes, d’entreprises en tout genre. Chacune de ses pages, publie régulièrement du contenu ce qui génère des milliers de publications quotidiennes.

L’algorithme de Facebook, sélectionne alors les publications qu’il estime être les plus pertinentes afin de les faire apparaître dans le flux d’actualité de chaque internaute. Pour faire simple, plus votre publication suscite l’intérêt de vos abonnés, plus elle a de chance d’apparaître dans le « newsfeed ».

À noter

Chacune de vos publications n’apparaitra donc pas systématiquement dans le flux d’actualité de chacun de vos abonnés. Mais alors quel contenu choisir pour une portée optimale ? Comment faire pour que votre publication apparaisse, de façon naturelle ?

Les vidéos

Leader des publications les plus consultées, elles représentent à elles-seules 8,7% de portée, appelée aussi Reach.

Soignez vos vidéos, proposez du contenu de qualité, pensez à ne pas négliger la bande son. Quelques idées de vidéos : vous pouvez présenter votre société, votre nouvelle machine, faire un tutoriel sur l’utilisation de l’un de vos produits… la liste est aussi longue que variée.

Les statuts

En seconde position, arrive la publication généralement courte, composée uniquement de texte. (5,8%). Cela s’explique par le flot d’actualité auquel sont confronté les utilisateurs.

Une publication courte, lisible en un coup d’œil saura davantage les séduire qu’un long pamphlet, qui lui, aura plutôt tendance à les rebuter. Pour votre entreprise, pensez à mettre en avant votre actualité. Si vous êtes présent sur un salon, sur un marché, lors d’une foire, pensez à le faire savoir !

Les statuts peuvent également vous permettre d’annoncer une réduction ou une offre promotionnelle en cours.

Les liens

Ensuite, viennent les publications comportant un lien. Pour votre TPE/PME, il peut être intéressant de promouvoir les articles publiés sur votre blog, un lien renvoyant à votre dernière vidéo publiée sur Youtube, un lien renvoyant à un site qui parle de vous…

Les photos

Enfin, les photos arrivent en 4e position. Pour que celles-ci soient regardées et likées, il vous faut impérativement soigner la prise de vue.

Pour votre entreprise, vous pouvez par exemple, mettre en avant l’une de vos dernières réalisations, l’arrivée d’un nouveau produit, la rénovation de votre boutique…

En conclusion

Pour conclure cet article, il semble important que vous ayez conscience que pour une portée optimale, pour augmenter votre audience et l’engagement, il vous faudra varier les contenus, et surtout veiller à ce que ce contenu soit pertinent, c’est-à-dire qu’il sache intéresser vos fans.

 


Le Mémo

Engagement : nombre d’actions générées par la publication

Audience : public défini

Portée : nombre de vues réalisée par la publication


Articles similaires

5 astuces pour créer du contenu facilement pour votre site internet

Quel est le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux ?

Utilisation des réseaux sociaux : les pièges à éviter

Comment trouver de nouveaux clients ? Google AdWords va vous aider !

Votre site est lancé, vous avez des visiteurs, des clients, mais surtout, de nombreux prospects à séduire. Mais comment faire pour trouver ces fameux clients potentiels et les transformer en nouveaux clients, et pourquoi pas, en clients fidèles ? Oui, comment apparaître dans leurs moteurs de recherche pour les séduire et les convaincre que votre entreprise pourra répondre aisément à leurs besoins ? De nombreux outils sont à votre disposition pour prospecter, mais sur la toile, le plus efficace reste le produit phare de Google : Google AdWords.

Apparaître dans les résultats de recherche

Nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, le référencement de votre site est essentiel. Qu’il soit naturel ou payant, votre objectif est le même : augmenter votre visibilité afin de séduire de nouveaux clients. C’est là que Google AdWords intervient. Cet outil proposé par Google vous permet d’accroitre votre visibilité rapidement et durablement.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la plupart des recherches sur Internet s’effectuent sur le même moteur de recherche : Google. Les internautes ont de plus en plus le reflexe de chercher leurs renseignements directement sur Internet. Apparaître dans les premiers résultats d’une requête est donc impératif pour séduire de nouveaux clients.

Des résultats rapides et ciblés

L’un des plus gros avantages de Google AdWords est le ciblage des internautes. En d’autres termes, grâce à vos paramètres prédéfinis en amont, c’est-à-dire au moment de la création de votre campagne, Google AdWords ciblera avec précision les internautes potentiellement intéressés par votre entreprise et vos services ou produits. Un gain de temps et d’argent considérable pour une efficacité accrue.

Cibler pour séduire

Plus votre campagne sera ciblée, plus vous aurez de chance de séduire vos prospects. Choisissez donc bien vos mots-clés, la zone géographique de votre annonce, les horaires de diffusion de votre annonce. Renseignez-vous au préalable et soyez en adéquation avec votre cible.

Une visibilité pour séduire

La seconde force qui fait de Google AdWords un outil incontournable est de séduire de nouveaux clients. En effet, vous venez d’établir votre stratégie digitale, votre campagne Google AdWords a été lancée, il ne vous reste donc plus qu’à séduire vos prospects. Car être visible ne fait pas tout. Il vous reste à proposer une offre attractive, des tarifs séduisants pour convaincre vos prospects de passer le cap, de franchir le pas. Cela nous mène donc au point suivant : soignez votre annonce. Google AdWords vous donne la possibilité de personnaliser un grand nombre de détails. Profitez-en et affinez votre annonce en soignant son contenu, ainsi que ses différents paramètres.

Des statistiques pour optimiser

Google AdWords vous donne de nombreuses informations sur l’efficacité de votre campagne grâce aux statistiques. Ces dernières vous dévoilent le nombres de vues, les horaires où votre annonce est la plus efficace, ainsi que tout un tas d’informations qui vous seront d’une grande utilité à condition de modifier quelque peu votre annonce au fur et à mesure. Car c’est bien là l’un des autres avantages de Google AdWords : la possibilité de modifier à tout moment votre campagne pour la rendre de plus en plus efficace. N’hésitez donc pas à optimiser votre campagne pour affiner votre communication et trouver de nouveaux clients.

 


Le Mémo :

Prenez en compte les statistiques de Google AdWords afin d’optimiser votre campagne.


Articles similaires :

Google AdWords, comment ça marche ?

Optimisez votre visibilité sur Internet avec Google AdWords

3 bonnes raisons d’utiliser Google AdWords pour trouver de nouveaux clients


 

Internet : le moyen incontournable pour attirer des clients en magasin

En tant que chef d’entreprise, vous hésitez à lancer votre site Internet. Peut-être ne voyez-vous pas tout ce que vous pourriez y gagner ? Peut-être pensez-vous qu’avoir un site Internet pour votre entreprise est la cantonner au e-commerce et que cela n’a aucun intérêt pour vous ? Détrompez-vous !

Si Internet est un excellent moyen de séduire de nouveaux clients qui achèteront en ligne, c’est aussi un excellent moyen d’attirer vos prospects en magasin. La tendance en vogue s’appelle le Web To Store. C’est un nouveau comportement d’achat des consommateurs qui consiste à se rendre sur Internet pour y rechercher des informations sur un produit, puis aller en magasin effectuer son achat. Plus d’explications ci-dessous.

Le web to store

Comme nous le disions plus haut, le web to store a le vent en poupe. D’après une enquête récente, on apprend que 89% des internautes sont intéressés par la possibilité de faire des recherches sur Internet avant d’acheter un produit dans un commerce physique. C’est ici la définition même du web to store. Voilà pourquoi il est essentiel que votre entreprise soit visible sur la toile et correctement référencée.

Achat : l’importance d’Internet

De plus, l’importance d’Internet dans l’achat et la décision d’achat est de plus en plus grande. Dorénavant, les consommateurs effectuent des recherches, parfois poussées, sur la toile avant de se procurer un produit ou de faire appel à un prestataire. Rendez-vous compte, le web représente une véritable boite de pandore pour les consommateurs qui peuvent y trouver des comparatifs de prix, de produits, des avis clients, des articles… Il faut donc impérativement que les TPE/PME comme la vôtre, saisissent le virage Internet et s’adaptent pour survivre.

La réalité des TPE/PME

Pourtant, certains chiffres sont alarmants. Seuls 30% des entreprises de proximité sont intéressées par la possibilité de renforcer leur visibilité sur le net. Un décalage de taille avec la volonté des consommateurs. Et ce n’est pas tout ! 45% de ces entreprises restent persuadées que les consommateurs ne font pas de recherche sur la toile avant de passer à l’achat. Un véritable paradoxe, à l’opposé de la réalité. D’autant que, toujours d’après cette enquête, on apprend que les français sont dans l’attente d’offres géolocalisées (pour 56% d’entre eux contre 21% des commerçants) et sont intéressés par le Click and Collect (pour 90% d’entre eux).

À noter 

Le Click and Collect, consiste à acheter en ligne un produit pour venir le chercher sur place, directement en magasin. Aujourd’hui, le click and collect est positif pour les ventes pour 64% des commerçants.

S’adapter pour survivre

Vous l’aurez compris les usages et comportements des consommateurs ont changés. Il faut pour toute entreprise, et en particulier pour les entreprises de proximité, rester conforme aux attentes des consommateurs. Internet représente bien plus qu’un simple site pour votre activité. Avec l’évolution des mœurs, il vous faut être visible sur la toile certes, mais également mettre en place de nouveaux services pour répondre aux nouvelles attentes. Vous saurez ainsi avancer en phase avec votre époque et ne pas rester en arrière. À vous de saisir le virage du digital pour vous distinguer de vos concurrents et rester dans la course.


Le Mémo :

S’adapter aux nouveaux comportements d’achat des consommateurs pour assurer l’avenir de son activité.

Source : usine-digitale.fr


Articles similaires :

Comment générer du trafic en magasin grâce à votre site internet ?

4 outils pour transformer vos visiteurs en clients

Comment bien utiliser les avis de vos clients sur Internet ?

Le jargon du référencement payant Google AdWords

Tous Sur Internet vous a présenté à plusieurs reprises cet outil de campagne digitale qu’est Google AdWords.

Créé par Google lui même pour mettre en avant vos campagnes de publicité et donc, votre entreprise sur le moteur de recherche, Google AdWords est très utile et très employé par toutes les entreprises, y compris les TPE/PME.

Mais comment s’en sortir dans cette multitude de termes ou d’anglicismes rencontrés lors de l’utilisation de cet outil ?

Comment mesurer l’impact de votre campagne Google AdWords ?

Voici pour vous un petit lexique du jargon employé sur Google AdWords.

Campagne AdWords

C’est le nom donné à votre campagne publicitaire créée via Google AdWords. Elle correspond à l’ensemble de vos groupes d’annonces, qui seront mises en ligne sur Google.

Pour optimiser votre campagne, nous vous conseillons de ne mettre qu’un thème à votre campagne.

Groupe d’annonces

Chaque campagne AdWords peut se composer d’un ou plusieurs groupes d’annonces.

Le groupe d’annonces rassemble vos annonces ayant un même thème et ciblant les mêmes mots-clés.

Page de destination

Il s’agit de la page Internet sur laquelle vous souhaitez que les internautes ayant cliqué sur votre annonce atterrissent. Elle peut être également appelé « Landing Page », pour page d’atterrissage.

Impression

Sur Google AdWords, une impression correspond un affichage. Cela signifie qu’à chaque fois que votre annonce apparaîtra sur une page de recherche Google, une impression sera comptabilisée et ajoutée à votre compteur.

Clic

Un clic est une action effectuée par un internaute sur votre annonce.

Google prend en compte un clic si l’internaute se rend sur votre page de destination.

Cet indicateur est essentiel car c’est bien souvent le nombre de clics qui déterminera le montant et l’efficacité de votre campagne de publicité.

Enchères

C’est le mode de fonctionnement de Google AdWords. Vous devez définir au préalable votre enchère, c’est-à-dire le budget que vous êtes prêt à allouer à votre campagne.

Vous aurez le choix entre enchère au CPC maximal et enchère au CPM maximal.

Google comparera ensuite votre enchère sur les mots-clés que vous ciblez avec celle de vos concurrents et définira ainsi la position de votre annonce dans les résultats de recherche sur Google.

CPC

Le CPC ou Coût Par Clic est un mode de définition de votre budget. Google vous facture au nombre de clics obtenus, c’est-à-dire au nombre de fois où un internaute a cliqué sur votre annonce.

Cela permet de ne payer que si votre campagne est efficace.

Attention toutefois, si votre campagne fonctionne, votre budget d’enchère maximal sera rapidement atteint.

CPM

Le CPM pour Coût Pour Mille est un autre mode de définition de votre budget proposé par Google.

Il représente le montant que vous êtes prêts à consacrer pour 1000 impressions, c’est-à-dire, 1000 affichages de votre annonce.

Vous serez ainsi facturé au  nombre d’affichages et non au nombre de clics.

Taux de conversion

C’est le pourcentage d’internautes ayant réalisé l’action souhaitée sur votre campagne. Il a donc été converti, transformé en internaute ayant agi.

L’action souhaitée peut-être un clic sur votre publicité par exemple.

CPA

Le Coût Par Acquisition correspond au budget que vous êtes prêt à dépenser pour obtenir une conversion.

Quality Score

C’est le niveau de qualité global de vos annonces. Un quality score élevé signifie que toutes les composantes de vos annonces (choix des mots clés ciblés, pertinence des annonces, qualité de la page d’atterrissage…) sont performantes.

C’est l’un des indicateurs clés pour mesurer votre ROI (Retour Sur Investissement).

CTR

Le Click Through Rate est un indicateur correspondant au nombre de clics divisé par le nombre d’impressions. C’est-à-dire, le taux d’action généré suite à l’affichage  de votre annonce. Le CTR est très utile pour évaluer la pertinence de vos mots-clés et l’efficacité de votre campagne.


Le Mémo :

Définissez au préalable votre budget, votre cible et vos mots-clés avant de vous lancer.


Articles similaires :

AdWords : votre campagne est-elle rentable ?

Comment faire de la publicité sur Google ?

3 bonnes raisons d’utiliser Google AdWords pour trouver de nouveaux clients