Se lancer sur Internet

Revenir aux articles
<strong>Les Petites entreprises deviennent-elles populaires ?</strong>
24 octo

Les Petites entreprises deviennent-elles populaires ?

En tant que chef d’entreprise d’une TPE/PME, vous serez ravi d’apprendre que les petites et moyennes entreprises ont le vent en poupe. De plus en plus de français se sentent intéressés par ce type de société, à taille humaine. Pourquoi ces entreprises sont-elles autant attractives aux yeux des français ? Quels sont leurs atouts face aux grosses entreprises ?

Le poids des TPE/PME en France

Avant toute chose, il est essentiel de mesurer l’impact économique des TPE/PME dans la société française actuelle. La France compte aujourd’hui près de 3,1 millions de TPE et PME, ce qui représente 99,8 % du nombre total d’entreprises ! Et parmi elles, 96 % sont des microentreprises (MIC). Un chiffre qui en dit long sur le poids important des TPE/PME comme la vôtre dans le tissu économique français.

La place des salariés

Pourtant, seul 49% des salariés travaillent dans des TPE/PME. Un tel contraste entre le poids des TPE/PME et le faible nombre de salarié s’explique entre autre par le fait que 55% des TPE ne comptent aucun salarié. Mais à en croire les résultats de ces études, les choses s’apprêtent à bouger ! Ainsi, 69% des TPE sondées seraient prêtes à passer à l’action et à embaucher dans les 6 prochains mois.

Un lien étroit avec les start-up

Si les TPE/PME attirent autant, c’est qu’elles ont pour la plupart le sens de l’innovation. Et cela, les salariés adorent. C’est dans cette lignée de plus en plus de PME se lancent dans l’aventure de l’incubateur ou du partenariat. C’est-à-dire, accompagner et apporter leur aide à des start-up afin de créer une émulation positive entre les deux unités. Un excellent moyen pour les entreprises traditionnelles de s’ouvrir à l’international par exemple, car aujourd’hui, seul 11,7% des TPE/PME exportent leurs produits hors de nos frontières… Mais derrière cette aide aux start-up se cache une autre motivation : celle de distancer les concurrents en proposant de nouveaux produits ou services innovants et originaux, et d’être en avance sur le digital. Mais alors quel intérêt pour les start-up ? La réponse est simple : l’expertise et les conseils d’un chef d’entreprise qui saura au mieux les guider pour éviter de couler.

Les TPE/PME dans le cœur des français

Il faut dire ce qui est, les français aiment les petites et moyennes entreprises. Pour preuve, d’après une enquête, 88% des français interrogés déclarent trouver plus utiles les dirigeants des TPE/PME que les dirigeants politiques (16%). De nombreuses raisons expliquent cela, notamment le fait que les petites et moyenne entreprises favorisent le développement économique, l’emploi, l’innovation… Les français aiment ce qui facilite leur quotidien, et ce sont bien souvent les TPE/PME qui répondent à ce besoin.

Les jeunes déjà conquis

Les jeunes diplômés sont de plus en plus attirés par les petites et moyennes entreprises au détriment des grands groupes, où il est souvent bien plus difficile d’entrer et de faire ses preuves. Qu’il est loin le temps où les jeunes sortant des études cherchaient la société dans laquelle ils effectueraient toute leur carrière. Aujourd’hui, ce qu’ils veulent, c’est débuter dans un cadre qui leur plait, avec des projets motivants. Et cela, les TPE/PME leur apportent. En plus de donner une première chance aux jeunes, une petite structure leur permet de toucher à plusieurs postes, de développer leur polyvalence, d’évoluer dans une équipe plus petite, d’évoluer potentiellement plus vite. Pas de process long et fastidieux dans une TPE/PME. Les jeunes peuvent être force de proposition et présenter leurs projets ou leurs idées nouvelles sans contrainte de hiérarchie. Enfin dans une TPE/PME, les salariés ont le sentiment de faire avancer leur entreprise, ils peuvent mesurer directement leur impact sur la croissance de celle-ci, contrairement à une grande entreprise où cet impact n’est pas mesurable.


Le Mémo

Les TPE/PME : créatrice d’emploi et source de motivation.

Source : INSEE, Les Entreprises en France 2014 (données 2011) et Etude Ipsos pour Randstad (données 2016)


Articles similaires

  • L’uberisation, qu’est-ce que c’est ? Et quelles conséquences pour les PME et TPE ?
  • [Infographie] Pourquoi les TPE/PME ont besoin d’Internet pour développer leur activité ?
  • Qui sont les acteurs de la transition numérique ?
  • 0 commentaires
Revenir aux articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*