Se lancer sur Internet

Revenir aux articles
<strong>Mais c’est quoi le Growth hacking ?</strong>
3 nove

Mais c’est quoi le Growth hacking ?

Growth Hacking, encore un anglicisme. Mais qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que cela signifie ? Et surtout, quelle importance pour une TPE/PME comme la vôtre ? Explications sur ce phénomène qui intrigue les professionnels du marketing.

Growth Hacking, kézaco ?

Inventé par Sean Ellis dans la Silicon Valley, au début des années 2010, le terme Growth Hacking est devenu monnaie courante dans le marketing et en particulier dans le jargon des start-up. Pour faire simple, le Growth Hacking est un ensemble de techniques dont l’unique objectif est de booster la croissance d’un produit ou d’un service à court terme. Le principe est simple : s’appuyer sur tous les moyens et ressources à disposition pour améliorer la croissance d’une entreprise à faible coût. Bien plus qu’une technique marketing, il s’agit là d’un état d’esprit. Pour réussir, il faudra savoir subtilement et habilement mêler audace, créativité, connaissances des médias sociaux et SEO, et surtout, ambition. En clair, il faut être malin pour trouver les astuces qui permettront de pousser sa croissance sans budget.

Le cas Airbnb

Pour vous aider à comprendre, le Growth Hacking n’emploie pas nécessairement les techniques marketings dites traditionnelles. Il va bien au-delà. C’est en cela qu’il se distingue des autres stratégies marketing habituelles. Prenons l’exemple de l’entreprise à succès Airbnb pour illustrer. À son lancement, afin que le site prenne de l’ampleur, les gérants n’ont pas opté pour une technique classique mais ont développé leur propre concept : relayer chacune de leur annonce sur le site aux millions de visiteurs journalier : Craiglist. Ainsi, leurs annonces encore peu visitées, ont pu se déployer et le site s’est vu accueillir de nombreux visiteurs en quelques jours. Une idée simple, hors des sentiers battus, à la limite de la légalité, qui s’est révélée être un franc succès.

La facilité ?

En fait, le Growth Hacking, c’est cela : sortir des sentiers battus pour tenter une stratégie originale qui assure un démarrage sur les chapeaux de roues. Seulement voilà, si cela paraît simple, avoir « la » bonne idée n’est pas aussi facile. C’est un état d’esprit qu’il faut soigner, travailler, et surtout, savoir accompagner d’un savoir-faire certain pour éviter de foncer droit dans le mur. Car l’un des pièges du Growth Hacking est de frôler parfois la frontière de la légalité. Il faut donc certes oser les techniques non conventionnelles, tout en restant avisé et surveillant les limites.

Le  AARRR ?

L’un des fondements du Growth Hacking est la méthodologie du AARRR pour Acquisition – Activation – Rétention –Referral –Revenu. En clair :

Acquisition

La première étape est de faire venir l’internaute sur la landing page. Pour cela, certains ajoutent de courtes petites phrases à la fin de leurs emails incitant à venir découvrir le site, etc… Soyez malin, c’est ici que tout se joue.

Activation

Une fois sur cette page, l’objectif va être de le faire cliquer pour le transformer en utilisateur, en clair, réussir à le faire s’inscrire, à télécharger quelque chose, bref, à s’intéresser à votre contenu.

Rétention

Une fois inscrit, l’utilisateur doit revenir de façon régulière. Pour cela, mises à jour, nouveaux produits ou services, nouvelles fonctionnalités doivent être mises en place pour stimuler en permanence l’utilisateur et l’inciter à revenir.

Referral

Cette étape consiste à compter sur la viralité ! C’est donc le moment crucial car c’est aux utilisateurs de faire marcher leur réseau afin de booster votre croissance. Offres de parrainages, codes de promotions, concours… la liste est longue. À vous de trouver ce qui vous correspond le mieux.

Revenus

Enfin, dernière et ultime étape, celle de la monétisation, ou comment passer de la viralité au chiffre d’affaire. Celle-ci s’applique une fois que la base d’utilisateurs réguliers est conséquente et stable. En clair, il s’agit là d’enfin gagner de l’argent grâce à toutes les étapes précédentes.


Le Mémo

Growth hacking = booster de croissance


Articles similaires

  • 0 commentaires
Revenir aux articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*