Se lancer sur Internet

Revenir aux articles
<strong>ROPO, quand l’alliance « site Internet » et « magasin physique » est créatrice d’opportunités.</strong>
24 juin

ROPO, quand l’alliance « site Internet » et « magasin physique » est créatrice d’opportunités.

En tant que chef d’entreprise, vous avez peut-être déjà croisé ce terme : ROPO. Mais savez-vous ce qu’il signifie ? Si les habitudes des consommateurs ont changées avec le développement en masse d’Internet et la digitalisation de bon nombre d’entreprises, il faut désormais compter sur un nouveau comportement d’achat : le ROPO. Explication de ce phénomène en plein essor.

 

Qu’est-ce que le ROPO ?

Le ROPO, pour Research Online, Purchase Offline, (que l’on peut traduire par Rechercher en ligne, Acheter hors ligne) est un nouveau comportement d’achat des consommateurs. On l’appelle également le Web To Store, littéralement, du Web au magasin. Le principe est simple : les français sont désormais très nombreux à effectuer des recherches sur Internet avant de réaliser leur achat directement en magasin. On peut opposer le ROPO au full store (recherche et achats en magasin) et full web (recherche et achats en ligne). Les consommateurs, friands des avis en ligne et des comparateurs, se servent d’Internet pour obtenir les informations qu’ils recherchent, qu’il s’agisse de prix ou de qualité d’un produit ou service. En France, 3 personnes sur 4 utilisent le digital dans leur décision d’achat. Informations, consultation des avis clients… Tout y passe. Mieux encore, 9% des recherches en lignes s’effectuent directement DANS le magasin, grâce aux smartphones !

 

Le ROPO en chiffres

Les chiffres en disent long sur ce nouveau constat qui révolutionne le commerce en ligne : aujourd’hui, les boutiques e-commerce aident à développer les ventes en magasin. Pour preuve, 51% des vendeurs sondés affirment avoir perçu un impact positif du virtuel sur le physique. Pour 52% d’entre eux on constate également une hausse de la fréquentation en magasin et pour 58% une progression des ventes physiques. Et ce n’est pas tout ! 5 TPE/PME sur 10 engrangent un fort bénéfice dû au Web To Store (ROPO). Enfin, 92% des achats se réalisent encore en boutique, ce qui signifie que votre site est une véritable vitrine accessible 24/24h, 7j/7.

 

Comment créer du ROPO ?

Générer du ROPO est assez simple. Il faut avant tout disposer de votre propre site Internet ou d’une plateforme de vente en ligne. L’important est que l’internaute ait accès aux données de vos produits et services, tels que le prix, les avis des clients, les tutoriels d’utilisations, modes d’emplois, etc… Ainsi, au cours de sa recherche sur la toile, il pourra naviguer sur votre site et y trouver les informations qu’il souhaite. Puis, une fois chose faite, il aura davantage tendance à se diriger vers votre boutique physique si c’est sur votre propre site qu’il a trouvé l’information. En clair, pour attirer un client dans votre magasin, il faut que votre site lui donne envie et soit complet en termes d’informations. Mais il existe aussi quelques techniques pour booster vos ventes en magasins.

Les solutions les plus efficaces 

Pour améliorer votre taux de Web To Store, voici quelques astuces à mettre en place sur votre site, afin de pousser les internautes à se rendre dans votre boutique.

Le store locator :

Il s’agit d’un plan interactif permettant de situer précisément votre magasin sur une carte. Simple et pourtant très efficace. Il en existe de nombreux gratuit disponible sur Internet.

Le stock disponible :

Permettre de savoir si le produit est disponible en magasin avant que l’internaute se déplace. Un moyen de s’assurer de ne pas décevoir le client.

La réservation :

Il s’agit de permettre à un client de réserver le produit en ligne et de venir le régler et le chercher en magasin. Cela permet d’éviter les frais de port, et surtout, de faire venir votre client dans votre boutique.

Les offres :

N’hésitez pas non plus à proposer des offres exclusives ou des réductions valables uniquement en magasin.

 


Le Mémo

Le digital n’est pas une menace mais plutôt un booster pour les ventes en magasin.

Source : Oxatis, LWM


Articles similaires

 

  • 1 commentaires
Revenir aux articles

Commentaires

  1. Pingback: La digitalisation des points de vente est aussi un atout pour les petites entreprises | Tous sur Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*