Se lancer sur Internet

Revenir aux articles
<strong>Transformation numérique des PME : des opportunités prometteuses</strong>
1 sept

Transformation numérique des PME : des opportunités prometteuses

Avec la digitalisation des entreprises, peu importe leur taille, de nouvelles opportunités voient le jour. Pour permettre aux TPE/PME de participer à la transformation numérique sans être à la traine, le Conseil National du Numérique, connu aussi sous le nom de CNNum, a mis en place plusieurs pistes pour favoriser cette croissance connectée. Si le gouvernement lui-même s’investit dans cette révolution digitale, c’est qu’il s’agit d’un sujet de taille. Plus de 3 millions de TPE/PME comme la vôtre sont concernées. Pire encore, la France cumule de plus en plus de retard face à ses voisins européens. Quelles sont donc ces nouvelles opportunités promises par le CNNum ?

Avant-propos

Le retard de la France sur la digitalisation des entreprises n’est plus à prouver. Pour exemple, la France est dans les 5 derniers pays européens sur la vente en ligne des TPE/PME, avec seulement 15,8% des entreprises vendant en ligne. Et, pour couronner le tout, le contraste entre les nouvelles habitudes des consommateurs français, plutôt en avance à ce sujet, et la digitalisation des entreprises est de plus en plus grand. Cela signifie donc que les entreprises françaises ne répondent pas aux nouvelles attentes des consommateurs français. Pourtant, depuis 10 ans, l’État met tout en œuvre pour proposer des avantages aux entreprises s’impliquant dans le domaine.

Pourquoi l’État s’investit autant ?

La réponse à cette question est simple. Le retard de la France sur la digitalisation entraine une perte de marché considérable pour notre économie. Il est donc urgent pour les entrepreneurs français de s’investir et d’enfin prendre le virage numérique, surtout lorsque l’on sait que 99% des entreprises françaises sont des TPE/PME !

De nouvelles initiatives pour favoriser la croissance

5 nouvelles pistes ont été proposées lors du dernier Conseil National du Numérique en mars dernier. L’objectif : favoriser les TPE/PME afin que celles-ci s’engagent davantage sur Internet. Pour ce faire, le CNNum sollicite tous les acteurs de la transition numérique pour travailler ensemble, main dans la main. Le principe est de mettre en place quelques conseils et aides pour montrer aux entreprises de moins de 250 salariés qu’il est possible d’augmenter ses ventes en ligne sans pour autant investir des milliers d’euros. L’idée de ces initiatives est de lever les freins que peuvent avoir les dirigeants, le coût, le ROI hors de portée, le temps à consacrer…

1 – Constituer un réseau d’ambassadeurs

Cet axe consiste à former des ambassadeurs du digital pour leur permettre d’aller à la rencontre des entrepreneurs. Car s’il y a un constat à tirer de la mise en place par le gouvernement depuis 2012 du programme Transition Numérique, c’est que les entrepreneurs n’ont pas le temps de se déplacer pour s’informer. Avec la nouvelle forme de ce programme, les ambassadeurs se déplaceront pour aller à la rencontre des entrepreneurs, parfois même sur le lieu d’activité.

2- Créer une plateforme de ressources

Pour favoriser la transition digitale des TPE/PME, la CNNum compte mettre en place une plateforme interactive accessible en ligne. Dédiée à leur accompagnement vers le commerce en ligne, les entreprises y trouveront des diagnostics personnalisés, des conseils, des fourchettes de coûts, des listes de prestataires… Bref, de quoi aider et accompagner les premiers pas.

3- Faciliter l’accès aux aides financières

S’il existe déjà des aides financières au niveau européen, les TPE/PME ne sont que très peu à en profiter. C’est pourquoi l’un des axes d’actions du CNNum est de faciliter les démarches pour demander ces aides et de faire émerger de nouvelles solutions adaptées à leur taille. De plus, la direction générale des entreprises (DGE) et le ministère de l’Economie ont aussi pris le parti d’allouer une part de leur budget à la transition numérique des TPE/PME.

4- Favoriser la mutualisation

Très en vogue, la mutualisation pourrait bien être la clé pour les TPE/PME. Demander un accompagnement par un expert local, pouvant apporter conseils et apports stratégiques, organiser des forums d’échanges et de formations… L’idée ici est de s’unir pour diviser les coûts.

5- L’e-internationalisation

La vente en ligne au niveau des TPE/PME françaises est déjà à la traine, alors que dire de la vente en ligne au niveau international pour ces mêmes entreprises. Le CNNum a donc décidé d’orienter et d’aider les TPE/PME à se lancer vers l’e-internationalisation pour exporter. Développer la vente en ligne à l’international pourrait bien permettre aux entreprises de petite et moyenne taille de sortir de ce retard numérique.


Le Mémo

S’ouvrir à l’export et développer la vente en ligne.


Articles similaires

  • 2 commentaires
Revenir aux articles

Commentaires

  1. Pingback: Blockchain : quel intérêt pour votre TPE/PM?E | Tous sur Internet

  2. Pingback: Zoom sur la transition numérique des artisans | Tous sur Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*